Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Eric Bachmann
To the races  (Saddle Creek / PIAS)  août 2006

Décidément, je ne sais pas si c'est l'automne qui veut cela mais tous les disques qui me passent actuellement entre les oreilles sont chargés de mélancolies, de douleurs, de douceurs et de chaleurs mêlés.

Cette semaine c'est To the Races de Eric Bachmann qui s'accroche étonnement à ma platine.

Bachmann revient avec cet album très acoustique et intimiste, bien loin de ses prestations au sein des défunts Archer of Loaf. La voix de Eric Bachmann est toujours aussi impressionnante et touchante et son jeu de guitare léger et subtil apportent indéniablement une élégance à ses compositions à première vue assez dépouillées et qui se révèlent pourtant au fil des écoutes plus complexes qu'elles n'y paraissent.

"Man O war" ouvre le disque avec la délicatesse d'un Red House Painter mais c'est la voix qui a la part belle ici, comme sur "Carrboro woman" lui aussi subtilement composé entre une voix très présente et un jeu de guitare à faire vomir un punk, assorti d'un joli passage d'harmonica doux comme un agneau de Pâques à vous tirer des larmes.

"Genie, genie" vient un peu casser cette douce mélancolie et si lui aussi est simplement construit autour d'une voix et d'une guitare est un véritable tube dont le tempo légèrement affolé est redoutablement efficace sur l'auditoire et sur lequel Bachmann fait preuve de toute sa maîtrise vocale et de son savoir faire de songwriter. Un vrai régal.

"To the races", qui donne son titre à l'album est une petite révolution sur les 10 chansons de ce disque puisqu'en plus d'être un instrumental, il introduit un violon tsigane en duo avec la guitare de Bachmann sur 2 petites minutes que l'on aurait aimé voir prolongées un peu avec par exemple l'arrivée de la voix.

"So long Savannah" ferme le disque de fort belle façon, toujours dans une grande élégance de jeu et un chant un peu retenu doucement soutenu par un chœur et quelques notes de piano.

To the races est un album faussement austère. Il sait se garder des simples curieux et s'ouvrir aux plus patients qui sauront apprécier ses subtilités et sa richesse. Choisissez votre camp !

 

En savoir plus :

Le site officiel d'Eric Bachmann


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=