Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cassius
15 again  (Virgin)  septembre 2006

Il y a des réveils difficiles, des lendemains de fêtes, after trop chargés, qui est dans mon lit, et quelle French Touch ai-je baisé hier soir.

Le duo de Cassius sort ces jours-ci un troisième album 15 again, successeur de Au rêve et 1999, aux allures de bestiole hybride, fossoyeuse de rythmes perdus et de gloires défuntes.

Et si Zdar et Boombass ont connu leurs premières heures de gloire fin 90’ avec l’éclosion de toute la scène electro synthétique française (De Crecy, Air, les Daft, Mr Oizo même) il est dur d’affirmer aujourd’hui que le binôme soit encore une tête pensante et créatrice.

15 again, comme on le perçoit au premier abord, est un grand retour en arrière, une embardée rétro-electro cheap et pas chère où la bidouille l’emporte sur la mélodie.

Si le CV de Zdar et Boombass s’est construit sur leurs réputations de producteurs hip-hop, autant dire que les chansons de ce troisième album s’avèrent bien produites. Trop bien produites, comme une pute au maquillage trop marquée, cachant la cellulite et les coups profonds. Rien ne se perd tout se transforme sur cet album, de "Toop Toop" et son incandescence rock-techno trop marquée à "This Song", entraînante et taillée pour la piste, juste pour le dance-floor.

Le jugement négatif de 15 again réside dans la haute estime qu’on serait en droit de porter à Zdar et Boombass, et qui vole en éclat à l’écoute de ces chansons composées en drag and drop, ou copier coller usés sur Cubase.

Et l’on se dit que les producteurs passant à la composition, c’est un jeu dangereux ("Quid" de Pharell Williams..). Pharell Williams, justement, qui fait son apparition sur "Eye water" pour un moment soul dans le plus pur style Marvin Gaye 70’. Soit, c’est bien c’est chouette, cela fera des ventes en plus avec sticker à l’appui, mais artistiquement, la claque n’est pas là. On pense à Prince, quelque fois.

15 again a été réalisé à Ibiza, comme un retour aux sources (sic). Ibiza n’étant plus la destination idéale depuis longtemps, on pense au revival des sentiments, les cachets ingérés en souvenir de, à la mémoire de la french touch extravagante. Un grand arc en ciel en monochrome, aucune couleur dominante ne se dégage.

Et les guests de Tellier à la basse et M aux guitares sur "Eye water" n’y changent rien. L’impression d’être face au générique de "Supercopter "(oui, la mythique série) s’impose sur "Cactus". Et ça fait mal.

Un seul titre à sauver, "La notte", qui bizarrement s’éloigne du bordel ambiant avec un piano lointain, moment acoustique et éclectique. Et puis retour au Barbès sonore fête foraine sur l’ultime titre "Gria Guervos". Electro bricolo même pas drôle, dénuée de sentiments. Non, définitivement, l’album n’est pas bon.

Cet album fera sans doute un carton, on le présume au street marketing effectué pour la sortir de l’album. Le packaging est quant à lui irréprochable.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Cassius en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Cassius en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
Cassius en concert au Festival Le Cabaret Vert #12 (édition 2016) - samedi 27 et dimanche 28 août

En savoir plus :

Le site officiel de Cassius


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=