Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The John Venture
Le Divan du Monde  (Paris)  10 octobre 2006

Un concert gratuit à Paris c'est rare. Un concert de The John Venture à Paris c'est encore plus rare. Un concert gratuit de John Venture ne pouvait donc pas se louper.

The John Venture, Personnage imaginaire tirant son nom d'une joint-venture entre Angil et B R OAD WAY (le groupe) est en fait matérialisé sur scène sous forme d'un nombre que l'on imagine variable de membres mais qui est ce soir en l'occurrence de 7.

Video jockey, platinistes (comme ils aiment à appeler les DJ qui officient sur scène), trombone, claviers, samplers, guitares, et bien entendu voix (2 qui plus est) sont au programme sur la scène du Divan du Monde.

Ambiance années 30 sur les écrans avec des projections d'images évoquant la prohibition pendant que les musiciens tous de noir vêtus, excepté quelques cravates rouges ça et là, et répartis sur les bords de la scène distillent une musique à la fois sombre et lumineuse, grave mais jubilatoire.

Le visuel est important certes mais reste à découvrir ce que donne ce projet fou sur scène.

Fou parce que le challenge est de taille : reproduire ce qui a été créé de façon quasi accidentelle et hasardeuse, sans partition pendant 18 jours dans un studio "improvisé".

Challenge difficile donc au détail près que les John Venture connaissent la chanson, c'est le cas de le dire, car la formation Angil est coutumière du fait. Les prestations du groupe étant souvent faites d'expérimentations, d'interactions et constituant à chaque fois une performance unique.

Et c'est dans cette direction que tendra ce concert des John Venture, avec ses imperfections autant que ses surprises mais aussi dans un respect des compositions originales.

Le duo vocal est une réussite et gagne même en force par rapport au disque. Plus amples, plus puissantes, les voix d'Angil et de Fab se complètent parfaitement et se confondent parfois dans une sorte de duel qui tient autant du rap, du slam que du canon (rappelez vous quand vous étiez petits), l'excellent "Stein Waltz" en étant la parfaite illustration.

Tom au trombone, transfert de Angil, tout comme Flavien, un des deux platinistes, vient parfaitement ponctuer les titres de ses interventions qui réussissent l'exploit de ne pas transformer le concert en exercice de style pour fanfare de village.

Il manie le trombone avec autant de délicatesse que Angil lui-même s'excite sur les rares parties de guitares du concert, à faire passer Mogwai pour de vulgaires plaisantins (en exagérant juste un peu).

The John Venture a donc réussi l'examen de passage ce soir à Paris : rendre crédible un projet décalé et rare en France. Un truc à défriser un canadien de la constellation Broken social scene et autre collectif, à rendre jaloux un new yorkais parmi les plus underground.

The John Venture est un projet ambitieux, un "one shot" entre copains qui aurait bien tourné et que l'on voudrait se voir développer. Quoi qu'il en soit ne ratez surtout pas les John Venture en concert, à Saint Etienne, à Vendôme ou à Paris où ils seront de retour en janvier a priori pour une Wedsession d'anthologie, qu'on se le dise !

D'ici là, commandez sans plus attendre l'album, assorti d'un DVD, vous ne le regretterez pas.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de The John Venture
L'interview de The John Venture (10 octobre 2006)
L'interview de The John Venture (avril 2007)

En savoir plus :

The John Venture sur myspace

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)

 


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=