Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Camille Claudel : 1864-1943
Théâtre des Deux Rives  (Charenton le Pont)  octobre 2006

Spectacle adapté et mis en scène par Christine Farré, avec Ivana Coppola, Enrico Di Giovanni, Pierre Carrive, Claude-Bernard Perot et Bernard Montini. .

"Camille Claudel 1864-1943" : un titre dépouillé, objectif, claquant comme une épitaphe anonyme, une vie résumée à sa plus simple expression pour une artiste fascinante au destin bouleversant qui, de l’atelier à l’asile, est un personnage tragique par excellence dont la victimisation est devenue symbolique.

Christine Farré a fait un remarquable travail en écartant aussi bien la reconstitution que la fiction. Elle a eu l’intelligence de ne pas dresser de réquisitoire ni de plaidoyer, de ne faire ni une biographie illustrée ni une fresque didactique.

Elle essaye, au termes de ce qu’elle nomme ses "errances" de recoller les morceaux d’un puzzle, d’un portrait éclaté de la femme et de l’artiste à partir des correspondances de celle-ci mais également des témoignages et des écrits contemporains des critiques qui l’ont soutenue comme Octave Mirbeau, Matthias Morhardt, Henry Asselin, et bien évidemment Auguste Rodin l’amant et le mentor, et son frère Paul Claudel, l’académicien, celui qui devait être le seul génie de la famille, comme si chacun détenait une parcelle de vérité.

Christine Farré a également assuré la mise en scène de cette pièce en clairs-obscurs magnifiques comme les clairs-obscurs de l’âme de Camille Claudel, explorant toutes les pistes.

Femme libre, même recluse quand elle refuse de sculpter, son seul espace de liberté alors que tout lui était refusé, suicidée de la société (comme elle le dit elle-même "…l’exploitation de la femme, l’écrasement de l’artiste à qui l’on veut faire suer jusqu’au sang"), placée en situation psychologique d’échec la conduisant à la névrose ou renoncements successifs l'entraînant à susbstituer le délire à son activité artistique, où est la vérité ?

Dans le rôle de Camille Claudel, Ivana Coppola est tout à fait stupéfiante et déroutante. Elle réalise un magnifique travail d'incarnation avec une telle émotion et une telle intensité que l’on voit son corps et son visage se métamorphoser au fil des scènes, du temps qui passe et de la raison qui vacille.

La jeune femme sensuelle et débordante de vitalité créatrice devient une femme solitaire à qui l’on reproche “…crime épouvantable, c’est d’avoir vécu toute seule parmi mes chats et d’avoir la manie de la persécution" puis cette internée implorant le secours et la clémence des siens avec des mots d'enfant.

Un magnifique spectacle.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=