Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce CirKus
Laylow  (Wagram)  septembre 2006

On attendait sans trop y croire depuis quelques années le retour de la plus soulfull des voix pop, en la personne de Neneh Cherry. Partie depuis Man, un album encore dans les mémoires dix ans après comme étant l’un des plus marquants de ce qu'on voulait étiqueter à l’époque trip-hop sans que jamais on ne sut bien pourquoi, elle s’est manifestée. La claque est manifeste.

Elle n’était pas partie planter des choux à Saint Cucufa, mais élever ses gosses, et c’est d’ailleurs en famille que la diva soul/funk qui n’a jamais renié le punk revient avec Laylow, un album qui nous ferait presque oublier que la quarantaine a sonné et que madame est grand-mère.

Une grand-mère qui nous fait du coup oublier, si jamais nous y avions pensé, les porte voix siliconées du R’n’B, décidément bien à la ramasse, comme on le jugera encore mieux après avoir entendu Neneh égrainer un flow rocailleux. Car Neneh ne revient pas seule : elle est la porteuse du projet de Cameron Mac Vey, producteur talentueux de la scène anglaise et instigateur de la mythique rencontre de Massive Attack avec Horace Andy.

Elle s’est adjointe également le talent de Karmil, co-auteur de la plupart des compo et de Lolita Moon, sa compagne, voix doucereuse qui calme au miel la rudesse de notre suédoise. Deux couples, donc, et une histoire de famille, comme on a pu en juger dans plusieurs festivals qui donnaient déjà hâte d’entendre l’album cet été. Et sans doute le projet pop le plus jouissif depuis les premières notes de Gorillaz.

L’album de Cirkus est une production Mc Vey, classique et sobre, qui nous fait revenir dans les atmosphères filmiques et profondes des bandes sons névrotiques des groupes emblèmes de la décennies précédentes, les Massive Attack, encore eux, les Portishead ou les Sneaker Pimps, en rappelant la modernité et en cherchant - si c’est possible - une relative intemporalité.

C’est le travail de Karmil, petit malin aphone sur cet album, laissant la paternité des voix à Mc Vey alias "Burt Ford", qui ressuscite un Horace Andy à crête, Lolita Moon, une voix blanche et émotive sur le fil d’un rasoir humide, et Neneh, divine, fidèle à son éthique punk, et rappelant à qui veut l’entendre que le Creusot des mariages musicaux, c’est elle, et des 1981, qui en porta le germe.

L’album, très cohérent, s’ouvre sur la voix perchée de Burt Ford, et des rythmiques old-school, un old-school précis et décalé qui revient à la mode, avec un scratch basique et harmonique.

On attend l’emballement, il n’arrive jamais, l’album est simple, cool, dégingandé. Il s’appuie sur les voix et ressemble à cet Eden suédois dans lequel il a été enregistré : à la fois urbain et loin de la ville, comme fuyant le bruit et la fureur. Un disque apaisé, enregistré en été et ayant gagné sa part solaire. On notera les morceaux "Is what it is what it is what it is" pour le travail vocal, mais également "Time for the whistle", pour le morceau de bravoure de Neneh.

Un disque, soyons en sûr, qui ne trônera pas que chez les trentenaires nostalgiques. Mais un disque qui comptera encore dans plusieurs années.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Medicine de Cirkus
CirKus en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi)
CirKus en concert au Festival Les Inrocks 2006
CirKus en concert au Festival Europavox 2007
CirKus en concert au Festival Les Nuits Secrètes
CirKus en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
CirKus en concert au Festival FNAC Indétendances 2009
L'interview de Cirkus (11 mars 2009)


Franpi Barriaux         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Cirkus (11 mars 2009)


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=