Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Divine Comedy - Duke Special
La Coopérative de Mai  (Clermont-Ferrand)  14 octobre 2006

En ce frais soir d'octobre, on s'apprête à voir ou plutôt à découvrir sur scène un grand nom de la pop anglaise : The Divine Comedy !

Il est 20h30 lorsque Duke Special entre en scène. Le jeune homme aux drealocks s'avoue stressé car c'est la seconde fois qu'il joue en France. Duke Special (piano/voix) est aujourd'hui accompagné de son batteur/percussioniste "Temperence Society Chip Bailey".

Le mélange piano/batterie nous rappelle évidemment les Dresden Dolls, que Duke Special cite en influence. Cependant, Duke Special a des influences biens plus élargies : on pense au ragtime, à la pop ou tout simplement au rock. Par sa touche décalée et originale, Duke nous rappelle aussi, et forcément, Anthony and the Johnsons.

La salle se remplit très vite et le duo convainc et charme. Quelques chansons seront jouées, dont une inédite ; un set trop court, on en redemande ! Duke Special a magnifiquement ouvert pour Neil Hannon et ses musiciens,que nous attendons maintenant fermement !

Après une petite dizaine de minutes, les lumières s'éteignent pour la seconde fois de la soirée. Les sept musiciens qui accompagne Neil Hannon montent sur scène, vite rejoint par l'irlandais. Et c'est parti pour plus d'une heure et demie de pop des géniaux The Divine Comedy !

Le groupe commence par "Mother Dear", titre tiré de Victory for the Comic Muse. Neil, en costard avec ses lunettes noires, est charismatique : c'est indéniable ! De plus, il sait s'entourer : sept musiciens maîtrisant à la perfection les divers instruments représentés : violon, violoncelle, guitare, percussion, synthé, basse et batterie. Les Divine Comedy ont mis le public, d'âge moyen d'une trentaine d'années, dans leur poche.

Une vingtaine de titres sont joués, explorant beaucoup d'albums, du nouveau ("The light of day", "Diva lady", "A lady of a certain age") ou aux plus anciens ("Something for the Weekend", "Perfect Lovesong"). Neil semble être comme un poisson dans l'eau sur scène : il communique avec le public, se déhanche, fait des blagues avec ses musiciens et va même s'exercer au difficile jeu du piano à 6 mains avec son guitariste et son pianiste.

Les titres s'enchaînent à une vitesse folle et c'est déjà l'heure du rappel. Après avoir fait durer la suspense deux ou trois minutes, The Divine Comedy remonte sur scène pour jouer "To Die a Virgin", titre qui comme la plupart des morceaux, prend toute sa dimension sur scène. Deux titres, puis les lumières se rallument. On reste scotché...

Une merveilleuse soirée, avec au bilan, une révélation et une confirmation ! Cette soirée fût donc tout simplement divine ! Un instant en dehors du temps !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Absent Friends de The Divine Comedy
La chronique de l'album Victory for the comic muse de The Divine Comedy
La chronique de l'album Bang Goes The Knighthood de The Divine Comedy
La chronique de l'album Foreverland de The Divine Comedy
The Divine Comedy en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (vendredi)
The Divine Comedy en concert à l'Olympia (19 octobre 2006)
The Divine Comedy en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - vendredi 31 octobre
La chronique de l'album Songs from the deep forest de Duke Special
Duke Special en concert à La Maroquinerie (19 janvier 2007)
L'interview de Duke Special (janvier 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de The Divine Comedy
Le site officiel de Duke Special


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=