Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cali
Le bordel magnifique - Live  (Labels)  octobre 2006

La réputation de Cali sur scène n’est plus à faire et ses fans attendaient depuis bien longtemps un album live digne de ce nom afin de prolonger ces moments au-delà des concerts.

Ce Bordel Magnifique arrive donc à point nommé et juste avant un DVD à l’issu de sa tournée et alors que Cali reprend déjà la route dans une formation plus intimiste, pour quelques dates acoustiques intitulées "Cali dans l’intimité".

Mais point d’intimité sur ce Bordel Magnifique enregistré en grande partie à Lille. C’est plutôt le contraire, un concert en grande pompe, presque orgiaque, dans lequel Cali donne tout et le public le lui rend bien.

Public qui est d’ailleurs la pièce maîtresse de ce live. Choix des producteurs du disque bien sûr de mettre en avant "celui sans qui" mais au final une impression de prise de son depuis le public relativement frustrante même si je suis convaincu que la plupart des personnes présentes dans le public trouveront cette mise en avant de bon goût.

En ce qui concerne les titres présents, il n’y a pas de grosses surprises. "Je te souhaite à mon pire ennemi" ouvre les hostilités par une intro très rock avec un Cali pour une fois presque en dessous de son rythme habituel (mais tout s’arrange sur la seconde partie du titre) porté par un public en liesse (le mot est faible).

"Je m’en vais", "Menteur" ou l’incontournable "C'est quand le bonheur" sont bien entendu de la partie. "Roberta" apporte l’incontournable moment d’émotion du concert tandis que "Le grand jour" se transforme en duo avec le public, plutôt amusant mais pas forcément incontournable.

Quoi qu’il en soit ce disque prouve si besoin était encore que les chansons de Cali prennent une toute autre dimension sur scène et si les albums peuvent paraître un rien fleur bleue et mous du genou, l’énergie libérée sur scène montre la face cachée de Cali et ses influences rock anglo-saxonnes mises en avant par des musiciens impeccables.

Alors bien sûr il manque sur ce live le visuel, Cali sautant partout, nageant sur le public, se jetant au sol d’épuisement mais, malgré tout un tas de petits choses agaçantes, il n’en reste pas moins que Cali et ses textes prennent toute leur ampleur sur scène.

En attendant le DVD ou pour écouter dans la voiture tous les jours, ce Bordel organisé est le cadeau idéal pour toute la famille !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'amour parfait de Cali
La chronique de l'album La vie ne suffit pas de Cali
La chronique de l'album L'Espoir de Cali
Cali en concert au Café de la Danse (1er juillet 2003)
Cali en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Cali en concert au Festival Solidays 2004 (samedi)
Cali en concert au Festival de Dour 2004 (dimanche)
Cali en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (samedi)
Cali en concert à l'Olympia (21 novembre 2005)
Cali en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Cali en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (vendredi)
Cali en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Cali en concert à Théâtre antique (28 juillet 2006)
Cali en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !
Cali en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Cali en concert à Zénith (14 et 15 avril 2008)
Cali en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Vendredi
Cali en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Cali en concert au Festival Furia Sound 2008
Cali en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Dimanche
L'interview de Cali (juillet 2003)
La conférence de presse de Cali (10 juillet 2004)

En savoir plus :

Le site officiel de Cali


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=