Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cali
Le bordel magnifique - Live  (Labels)  octobre 2006

La réputation de Cali sur scène n’est plus à faire et ses fans attendaient depuis bien longtemps un album live digne de ce nom afin de prolonger ces moments au-delà des concerts.

Ce Bordel Magnifique arrive donc à point nommé et juste avant un DVD à l’issu de sa tournée et alors que Cali reprend déjà la route dans une formation plus intimiste, pour quelques dates acoustiques intitulées "Cali dans l’intimité".

Mais point d’intimité sur ce Bordel Magnifique enregistré en grande partie à Lille. C’est plutôt le contraire, un concert en grande pompe, presque orgiaque, dans lequel Cali donne tout et le public le lui rend bien.

Public qui est d’ailleurs la pièce maîtresse de ce live. Choix des producteurs du disque bien sûr de mettre en avant "celui sans qui" mais au final une impression de prise de son depuis le public relativement frustrante même si je suis convaincu que la plupart des personnes présentes dans le public trouveront cette mise en avant de bon goût.

En ce qui concerne les titres présents, il n’y a pas de grosses surprises. "Je te souhaite à mon pire ennemi" ouvre les hostilités par une intro très rock avec un Cali pour une fois presque en dessous de son rythme habituel (mais tout s’arrange sur la seconde partie du titre) porté par un public en liesse (le mot est faible).

"Je m’en vais", "Menteur" ou l’incontournable "C'est quand le bonheur" sont bien entendu de la partie. "Roberta" apporte l’incontournable moment d’émotion du concert tandis que "Le grand jour" se transforme en duo avec le public, plutôt amusant mais pas forcément incontournable.

Quoi qu’il en soit ce disque prouve si besoin était encore que les chansons de Cali prennent une toute autre dimension sur scène et si les albums peuvent paraître un rien fleur bleue et mous du genou, l’énergie libérée sur scène montre la face cachée de Cali et ses influences rock anglo-saxonnes mises en avant par des musiciens impeccables.

Alors bien sûr il manque sur ce live le visuel, Cali sautant partout, nageant sur le public, se jetant au sol d’épuisement mais, malgré tout un tas de petits choses agaçantes, il n’en reste pas moins que Cali et ses textes prennent toute leur ampleur sur scène.

En attendant le DVD ou pour écouter dans la voiture tous les jours, ce Bordel organisé est le cadeau idéal pour toute la famille !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'amour parfait de Cali
La chronique de l'album La vie ne suffit pas de Cali
La chronique de l'album L'Espoir de Cali
Cali en concert au Café de la Danse (1er juillet 2003)
Cali en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Cali en concert au Festival Solidays 2004 (samedi)
Cali en concert au Festival de Dour 2004 (dimanche)
Cali en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (samedi)
Cali en concert à l'Olympia (21 novembre 2005)
Cali en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Cali en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (vendredi)
Cali en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Cali en concert à Théâtre antique (28 juillet 2006)
Cali en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !
Cali en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Cali en concert à Zénith (14 et 15 avril 2008)
Cali en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Vendredi
Cali en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Cali en concert au Festival Furia Sound 2008
Cali en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Dimanche
L'interview de Cali (juillet 2003)
La conférence de presse de Cali (10 juillet 2004)

En savoir plus :

Le site officiel de Cali


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=