Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Herman Düne
La Cigale  (Paris)  4 novembre 2006

Quelle cruelle désillusion … La fête a été gâchée. Tout d’abord, André n’a pas fait le déplacement : cette promo seulement assurée par Neman et Yaya n’avait donc rien d’un malencontreux hasard.

Dire que cette soirée aux allures de consécration s’annonçait sous les meilleurs auspices ... Leur plus grande salle parisienne jusqu’alors, pleine à raz bord. Un public des plus enthousiastes, réactif à la seconde. Une ribambelle d’invités : Turney Cody à la basse, Lisa Li-Lund et Baby Skin aux chœurs, Etienne de Zombie Zombie au saxo, Dr Schonberg de Berg Sans Nipple aux percus et trompette.

Jusqu’ici tout va pour le mieux, mais ce soir, c’est bien l’absence d’une tête de l’hydre Herman Düne qui est à déplorer. Rien de moins. Définitivement ? Nul ne sait, André a pour l’instant choisi de faire un break après l’enregistrement de l’album : sans promo ni concerts.

Dur à avaler. Il faut néanmoins se faire à cette idée : une partie du répertoire ne sera pas jouée ; le set se résumant à David-Yvar Herman Düne jouant ses chansons d’Herman Düne. Au milieu de cette confusion, on en oublierait presque qu’il s’agit de la première date de présentation de l’album Giant.

Réalisé chez Source avec plus de moyens, ce nouvel opus s’éloigne logiquement des productions lo-fi des débuts ; l’ajout de cuivres et de chœurs conférant à l’ensemble un côté pop assez inattendu.

Du coup, la majeure partie des anciens titres subissent un traitement similaire, sans en sortir spécialement grandis ("With A Fistful Of Friends"). Les musiciens donnent l’air de beaucoup s’amuser, mais cet entrain sonne excessif comme pour masquer une certaine fébrilité.

Crispation face à l’enjeu devant une audience si importante, absence d’André, peur de décevoir les fans de toujours venus en masse ? Qu’elles semblent loin cette assurance et cette stupéfiante efficacité du Point Ephémère au printemps 2005. Intouchable, auteur d’un set concis, le groupe avait alors trouvé la formule magique, un disque parfait sous le bras.

Retour à la Cigale, David se démène comme un beau diable, portant littéralement le show sur ses épaules (titres exécutés en solo, virtuosités vocales …) s’improvisant alors seul leader du groupe … "My Friends Kill My Folks" réclame un spectateur ! Mal parti pour qu’on l’entende ce soir … Episodiquement, le groupe retrouvera néanmoins (en formation réduite) la puissance de la tournée précédente sur l’imparable "Not On Top" ou sur le noisy-pop "Walk, Don’t Run".

Quoi dire de plus ? Pas foncièrement raté mais en tout cas loin en dessous des espérances …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mash Concrete metal mushroom. de Herman Düne
La chronique de l'album Giant de Herman Düne
La chronique de l'album Mariage à Mendoza de Herman Dune
Herman Düne en concert au Festival Antifolk 2003
Herman Düne en concert au Festival Antifolk 2003 - 2ème
Herman Düne en concert au Festival Mo'Fo 2003
Herman Düne en concert à Pizzeria du Soleil (2 février 2004)
Herman Düne en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Herman Düne en concert au Trabendo (26 novembre 2005)
Herman Düne en concert à Angers (22 novembre 2006)
Herman Düne en concert au Festival Les Nuits Parisiennes 2006
Herman Düne en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Herman Düne en concert au Festival Primavera Sound 2007 (jeudi)
Herman Düne en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (samedi)
Herman Düne en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Herman Düne en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Herman Düne en concert au Fil (9 avril 2009)
Herman Düne en concert à La Vapeur (15 avril 2009)
Herman Düne en concert au Festival Furia Sound 2009
Herman Düne en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (samedi 27)
Herman Düne en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
Herman Düne en concert au Festival International de Benicàssim #17 (vendredi 15 juillet 2011)
Herman Düne en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Herman Düne en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
Herman Düne en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Herman Düne en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Dimanche 16 septembre
L'interview de Herman Düne (2 novembre 2006)
La conférence de presse de Herman Düne (15 août 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de Herman Dune


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=