Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lisa Germano
Lullaby for liquid pig  (Imusic / PIAS)  janvier 2004

Enfermée dans une boite à la pochette intrigante représentant dans un noir et blanc sale et trouble Lisa Germano lévitant assoupie, on trouve un peu comme par miracle un bien joli disque insolite répondant au nom évocateur de Lullaby for liquid pig.

Si ce n'est bien sûr pas un disque lofi, le disque a pourtant été enregistré avec une économie de moyens visible (à quoi bon aller dans un studio quand on peut squatter chez ses amis!), l'habilllage sonore en ressort au final extrêmement léger mais pas minimaliste pour autant, offrant ainsi un écrin satisfaisant à la voix de la Lisa.

En effet dans ce genre d'entreprise musicale, le risque qui pend souvent au nez de ses voix un peu surnaturelles, c'est la tentation de vouloir les étoffer derrière un habillage atmosphérique expressif, lourd et épais, autrement dit souvent laid ou redondant. Et donc là non, ouf!

Malgré la multiplication des collaborations - dont Butch de Els qui agite quelques clochettes pour remercier Lisa d'avoir participé à l'album des anguilles, ou même le guitariste mythique Johnny Marr en personne, parce qu'elle le vaut bien - le rendu de l'album est assez homogène et cohérent. Ne vous attendez pas ainsi à être chahuté dans des directions osées aux affects démonstratifs : le disque commence comme il finit, sur la pointe des pieds et effronté. Un album court, c'est à dire compact, autrement dit cohérent (36 minutes en fait), comme une pose confuse avec l'excuse d'avoir tout dit en si peu de temps et de ne pas s'être égaré en chemin. Des titres courts donc, qui ne partent pas dans des vrilles infinissables proto-progressives mais vont droit au but, simplement avec justesse.

Quelques perles valent le détour comme notamment "From a shell" ou "Paper doll" à la fois simples et sophistiqués rappelant assez une PJ Harvey version "Is this desire?" qui aurait pris trois prozacs, ou encore des titres plus légers et ludiques (presque pop) comme "Candy" ou "It's party time" qui permettent de contraster avec l'ambiance générale du disque. La plupart des titres se consacrent en effet à l'élaboration minitieuse de cocons désenchantés, oscillant entre spleen et foi, entre l'intime inexpectoriable et l'universel vain (au moins). Des morceaux attachants et personnels, loin des incarnations de la miss avec op8 et compagnie, et qui fonctionnent.

En peu de mots, un album agréable, osé et limpide (et puis encore avec une très jolie pochette qui est parfaitement dans le ton du son).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Lisa Germano en concert à La Guinguette pirate (17 mai 2003)
L'interview de Lisa Germano (17 mai 2003)


Loopkin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 décembre 2019 : Pas de retraite pour le Père Noël

Si vous voulez piocher dans notre sélection culturelle quelques cadeaux pour noël, c'est le moment. Vous pouvez même encore commander quelques tote bags en édition limitées Froggy's Delight ici : Envoi garanti avant noel ! En attendant c'est parti pour du théâtre, des disques, des films, des expos... et même un joli casque de réalité virtuelle à mettre sous le sapin.

Du côté de la musique :

"American Utopia on Broadway" de David Byrne
"Le roi des ruines" de Andoni Iturrioz
Rencontre avec C GEM qui nous offre aussi une session avec son Red Moon Orchestra
"Street talk : Saxophone summit" de Dave Liebman, Joe Lovano et Greg Osby
"Single so over" de Kid Francescoli
"Brutal pop" de Sun
"Big bang" de Les Bons Becs
"Whosampled.com", mix numéro 6 de notre podcast Listen In Bed
"I don't know what i'm doing" de Molto Morbidi
"Aside" de My Imaginary Loves
"Hits hits hits hourra" de Marcel et son Orchestre
"Midnight colors" de Midnight Colors
Et pour finir, un petit tour aux aux 41eme Transmusicales de Rennes
et toujours :
"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Warm" au Théâtre du Rond-Point
"Les Chiens" au Théâtre La Flèche
"L'Entrée en résistance" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Pâtes à l'ail" au Théâtre La Scène Parisienne
"Comme des soeurs" au Théâtre La Scène Parisienne
"Une femme se déplace" au Théâtre des Abbesses
"La Valse d'Icare" au Théâtre Le Lucernaire
"Monsieur X" au Théâtre de l'Atelier
"Dracula, Lecture rock dans la veine de Bram Stocker" à la Maison de la Poésie
"Les Wriggles - Complètement Red" au Palace
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de la Tempête
"Camille contre Claudel" au Théâtre Lepic
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Chanson Plus Bifluorée - Spécial Fêtes" au Théâtre La Bruyère
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Sculptures infinies" aux Beaux-Arts

Cinéma avec :

"The Lighthouse" de Robert Eggers
et la chronique des films sortis en décembre

Lecture avec :

"La Wehrmacht, la fin d'un mythe" de Jean Lopez
"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'Amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=