Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Inrocks 2006
The Blood Arm - The Automatic - Rock & Roll  (Paris)  10 novembre 2006

Effervescence à la Boule Noire ce vendredi soir. Trois vrais groupes de vrai rock se succèdent devant un parterre blindé de gens, des popeux au stoner, du public lambda qui ouvre la page culture des Inrocks une fois l’an aux groupies énamourées.

Et ce sont ces mêmes fans transies et moites qui acclament Rock & Roll, groupe encensé par les Inrocks, justement, et gagnant du CQFD 2005.

Il va sans dire que les compositions trouvent grâce auprès du public amateurs de buzz et de fuzz, même si l’inconsistance mélodique se fait criante sur "Lipstick", par exemple. Chanteur qui roule des yeux tel un psychopathe interné, groupe soudé qui bouge avec les cheveux dans le vent. Les cheveux, parlons en…

Ce groupe semble tout droit sorti d’une pub L’Oréal, ce groupe pose un groupe de top models, chemise ouverte, brushing tendance. Et la musique dans tout ça, hein ptit gars ? La musique semble être ailleurs, les chansons vides, le groupe absent. Et ce n’est pas la "Suzanne" joué en rappel façon jam session qui changera la donne. Rock & Roll est un groupe de bal sans réelle direction.

"Bande de gays !" lance un spectateur éméché. C’est un peu fort, c’est un peu homophobe, c’est un peu faux. Mais on rigole.

Tension qui monte d’un cran pour l’arrivée sur scène de The Automatic, groupe de Grande-Bretagne ayant très peu - ou jamais - joué en France.

Les fans s’agglutinent au premier rang, les autres un peu partout ailleurs, la Boule Noire semble prête à exploser. Et elle explose littéralement à l’apparition des kids brittons qui débutent leur set par quelques pépites fuzz bien tendance, de quoi réveiller la salle de la première partie soporifique.

The Automatic préfère l’énergie à la mélodie, c’est défendable, et l’ensemble de la salle semble s’en foutre, de la mélodie, tant la dynamique se lance, les pieds sautent, le cortex amoindri ne réfléchit plus, le rock anglais gagne les esprits et tout le monde y va de son refrain entonné.

Si les compos tiennent sur le fil (une partie clavier jouée sur deux notes !!), l’ensemble tient la route.

Véritable tête d’affiche de la soirée, The Blood Arm rentre en scène sous les applaudissements, quoiqu’un peu tard pour le commun des mortels.

Pas grave, les Californiens se fichent des horaires pour réciter leur rock chamanique, qui rapelle tantôt Franz Ferdinand pour le phrasé, tantôt The Doors, et l’on ne saurait dire pourquoi. L’utilisation du clavier, les origines du groupe… Peu importe. Le récital du dernier album, Lie lover lie, semble faire son effet, son violent et puissant, sans démonter le tympan, clair et propre.

Les américains prouvent que Bomb romantic, le premier album, et Lie lover lie s’inscrivent comme une évolution pour le groupe.

En synthèse, soirée rock, certes, mais pas de révélation outre mesure ou d’outre-manche. Peu de moments réellement incroyables, juste un poum-tchak sur fond de gling gling gling à la Fender, buveurs de bières invétérés sifflant les femmes dans le fond de scène. Le rock était maître, mais on cherchait ce soir ses serviteurs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Blood Arm parmi une sélection de singles (décembre 2007)
The Blood Arm en concert à La Flèche d'Or (11 décembre 2006)
La chronique de l'album No accepted anywhere de The Automatic
La chronique de l'album The Automatic Door de Anton Barbeau
The Automatic en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mardi)
La chronique de l'album Destroy Rock & Roll de Mylo

En savoir plus :

Le site officiel de the Blood Arm
Le site officiel de The Automatic


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=