Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Submarines
Declare a new state  (Nettwerk)  octobre 2006

Mièvre et pop, gentil et doux au toucher, la musique de The Submarines est dans l’air du temps. Un vent frais qui sent la Californie de Brenda Walsh et de Dylan Mc Kay, les mamies au Botox et les rockers d’MTV.

L’histoire de Blake Hazard (l’arrière petite fille de Francis Scott Fitzgerald) et John Dragonetti est à coucher dehors, dormir debout : composer un premier album narrant leur rupture et leur réconciliation. Et le tout avec un pur format pop-song radio edit que seuls les américains peuvent asséner au reste du monde sans paraître ridicule.

La philosophie du glad to be sad dans toute sa splendeur américaine, initiée par REM avec leur Losing my religion depuis culte. Mais philosophie ici poussée à l’extrême, qui, tout en rappelant l’excellent Gravy sorti voila peu, pêche un peu par son manque de conviction et ses voix hululantes qui ne trompent personne.

Blake et John restent fidèles, eux, à leur ligne de conduite et offre un album pop song avec guitares-saturés-mais-pas-trop, paroles douloureuses-mais-pleines d’espoir, rock intègre-mais-malgré-tout-commercial. Une théorie de la demie mesure un brin énervante sur la longueur, qui confère à l’album une tonalité Emo-rock du plus mauvais effet.

Une production irréprochable, une voix d’Amérique du Nord tout ce qu’il y a de plus parfait, du piano, des guitares, des triades à la Brian Wilson, des chœurs qui sentent bon sous les pieds. Un single parfait en ouverture ("Peace & hate", tout est dit) et un grain de Sheryl Crow sur "Brighter discontent". Soit.

Parfait en fond sonore, Declare a new state ne transcende pas l’âme, n’incommode pas l’auditeur, mais ne séduit pas. Exception faite de "Ready or not", pop song mi-triste mi-gai, aux sentiments partagés, taillée pour les college radios US. Sorti de cela, l’auditeur nage en plein Pet Sounds de supermarché ("Modern Inventions"), et sans les carillons.

Il faut attendre la deuxième partie de l’album pour enfin saisir quelques bribes de bonnes idées ("This conversation"). Il est hélas trop tard, le lait déborde de la casserole.

Un album tarte aux pommes pour homosexuels refoulés au pull en laine sur les épaules, ou sentimentaux habitant au 41 Melrose Place. Les deux peut-être.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Submarines parmi une sélection de singles (été 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de The Submarines


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=