Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les dessous de la carte postale
Musée de la Poste  (Paris)  Du 16 octobre 2006 au 2 mars 2007

Carte postale : moyen de correspondance écrite qui se constitue d'un morceau rectangulaire de papier cartonné, de dimension variable, au recto duquel est imprimé une illustration, dont le verso est destiné à l'apposition d'un message court et à l'adressage, qui bénéficie d'un affranchissement postal privilégié.

Aujourd’hui les termes cartes postales renvoient à une illustration photographique parfois édulcorée et aux affres qui assaillent l’expéditeur qui doit trouver les quelques mots lénifiants propres à remplir sa partie gauche.

Mais qui a vraiment renoncé à envoyer une carte postale ? Et saviez-vous que les collectionneurs de cartes postales viennent en seconde position dans la hérachie des collections ?

Ne vous fiez pas à l'affiche représentant une baigneuse des années 1990 exibant ses pantalons customisés !

Avec l'exposition "Les dessous de la carte postale", loin des images grivoises, le musée de la Poste propose une fort sérieuse et documentée exposition rétrospective de la carte postale.

En effet, elle propose de remonter le temps jusqu'en 1869 pour une approche multidisciplinaire de ce mode de communication épistolaire, de la fabrication à la cartophilie en passant par la création artistique.

Inspirée des billets de visite illustrés du 18ème siècle, la carte postale, née en Autriche en 1869, va connaître un succès immédiat en France notamment avec l'Exposition Universelle de 1889 où une carte dessinée représentant la Tour Eiffel pulvérisa les records de vente.

Ce succès qui tenait à l’illustration, permettant une identification souvent immédiate de la thématique d’un contenu qui se veut aller à l’essentiel et qui rend très attractif ce mode de correspondance, a également été favorisé par la Poste qui a incité à son utilisation en créant un affranchissement à tarif préférentiel.

 

 

 

 

 

Dès lors, la carte postale essaime dans tous les domaines ; elle sert aussi bien de support à la propagande politique et nationaliste pendant la Première Guerre Mondiale, qu'à la publicité et au tourisme.

Par ailleurs, l’essor de ce type de correspondance et la diversification des illustrations ont été encouragées par l’évolution des technologies qui, de l’héliogravure à la carte électronique, expliquent son actualisation permanente et son utilisation sous toutes les latitudes ainsi que sa pérennité malgré un déclin dans les années 50.

Les illustrateurs vont rivaliser d'imagination pour proposer aux particuliers des cartes adaptées à chaque événement de la vie privée de l'anniversaire à la déclaration d'amour, des voeux de bonne année au souvenir de vacances et la carte postale va le support incontournable des petites attentions.

 

La richesse et la palette des illustrations ne va pas séduire que les utilisateurs.

Elle va également donner naissance à une collectiomanie compulsive pour tout à chacun mais aussi à la cartophilie pratiquée par de nombreux passionnés.

Avec l'apparition de la photographie, la carte postale va susciter un grand engouement. Elle demeure d’ailleurs à ce titre un des champs photographiques les plus riches du 20ème siècle.


La carte postale inspire les artistes aussi bien dans les arts graphiques que la photographie, la chanson voire même les auteurs lyriques et dramatiques et des bornes sonores permettent quelques réjouissements auditifs.

La carte postale se retrouve même dans des domaines inattendues tel celui de la couture quand des couturiers comme Jean-Charles de Castelbajac crée en 1992 le fameux "L'imperméable épistolaire" qui clôt l'exposition.

 

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée de la Poste


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=