Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les dessous de la carte postale
Musée de la Poste  (Paris)  Du 16 octobre 2006 au 2 mars 2007

Carte postale : moyen de correspondance écrite qui se constitue d'un morceau rectangulaire de papier cartonné, de dimension variable, au recto duquel est imprimé une illustration, dont le verso est destiné à l'apposition d'un message court et à l'adressage, qui bénéficie d'un affranchissement postal privilégié.

Aujourd’hui les termes cartes postales renvoient à une illustration photographique parfois édulcorée et aux affres qui assaillent l’expéditeur qui doit trouver les quelques mots lénifiants propres à remplir sa partie gauche.

Mais qui a vraiment renoncé à envoyer une carte postale ? Et saviez-vous que les collectionneurs de cartes postales viennent en seconde position dans la hérachie des collections ?

Ne vous fiez pas à l'affiche représentant une baigneuse des années 1990 exibant ses pantalons customisés !

Avec l'exposition "Les dessous de la carte postale", loin des images grivoises, le musée de la Poste propose une fort sérieuse et documentée exposition rétrospective de la carte postale.

En effet, elle propose de remonter le temps jusqu'en 1869 pour une approche multidisciplinaire de ce mode de communication épistolaire, de la fabrication à la cartophilie en passant par la création artistique.

Inspirée des billets de visite illustrés du 18ème siècle, la carte postale, née en Autriche en 1869, va connaître un succès immédiat en France notamment avec l'Exposition Universelle de 1889 où une carte dessinée représentant la Tour Eiffel pulvérisa les records de vente.

Ce succès qui tenait à l’illustration, permettant une identification souvent immédiate de la thématique d’un contenu qui se veut aller à l’essentiel et qui rend très attractif ce mode de correspondance, a également été favorisé par la Poste qui a incité à son utilisation en créant un affranchissement à tarif préférentiel.

 

 

 

 

 

Dès lors, la carte postale essaime dans tous les domaines ; elle sert aussi bien de support à la propagande politique et nationaliste pendant la Première Guerre Mondiale, qu'à la publicité et au tourisme.

Par ailleurs, l’essor de ce type de correspondance et la diversification des illustrations ont été encouragées par l’évolution des technologies qui, de l’héliogravure à la carte électronique, expliquent son actualisation permanente et son utilisation sous toutes les latitudes ainsi que sa pérennité malgré un déclin dans les années 50.

Les illustrateurs vont rivaliser d'imagination pour proposer aux particuliers des cartes adaptées à chaque événement de la vie privée de l'anniversaire à la déclaration d'amour, des voeux de bonne année au souvenir de vacances et la carte postale va le support incontournable des petites attentions.

 

La richesse et la palette des illustrations ne va pas séduire que les utilisateurs.

Elle va également donner naissance à une collectiomanie compulsive pour tout à chacun mais aussi à la cartophilie pratiquée par de nombreux passionnés.

Avec l'apparition de la photographie, la carte postale va susciter un grand engouement. Elle demeure d’ailleurs à ce titre un des champs photographiques les plus riches du 20ème siècle.


La carte postale inspire les artistes aussi bien dans les arts graphiques que la photographie, la chanson voire même les auteurs lyriques et dramatiques et des bornes sonores permettent quelques réjouissements auditifs.

La carte postale se retrouve même dans des domaines inattendues tel celui de la couture quand des couturiers comme Jean-Charles de Castelbajac crée en 1992 le fameux "L'imperméable épistolaire" qui clôt l'exposition.

 

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée de la Poste


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=