Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les dessous de la carte postale
Musée de la Poste  (Paris)  Du 16 octobre 2006 au 2 mars 2007

Carte postale : moyen de correspondance écrite qui se constitue d'un morceau rectangulaire de papier cartonné, de dimension variable, au recto duquel est imprimé une illustration, dont le verso est destiné à l'apposition d'un message court et à l'adressage, qui bénéficie d'un affranchissement postal privilégié.

Aujourd’hui les termes cartes postales renvoient à une illustration photographique parfois édulcorée et aux affres qui assaillent l’expéditeur qui doit trouver les quelques mots lénifiants propres à remplir sa partie gauche.

Mais qui a vraiment renoncé à envoyer une carte postale ? Et saviez-vous que les collectionneurs de cartes postales viennent en seconde position dans la hérachie des collections ?

Ne vous fiez pas à l'affiche représentant une baigneuse des années 1990 exibant ses pantalons customisés !

Avec l'exposition "Les dessous de la carte postale", loin des images grivoises, le musée de la Poste propose une fort sérieuse et documentée exposition rétrospective de la carte postale.

En effet, elle propose de remonter le temps jusqu'en 1869 pour une approche multidisciplinaire de ce mode de communication épistolaire, de la fabrication à la cartophilie en passant par la création artistique.

Inspirée des billets de visite illustrés du 18ème siècle, la carte postale, née en Autriche en 1869, va connaître un succès immédiat en France notamment avec l'Exposition Universelle de 1889 où une carte dessinée représentant la Tour Eiffel pulvérisa les records de vente.

Ce succès qui tenait à l’illustration, permettant une identification souvent immédiate de la thématique d’un contenu qui se veut aller à l’essentiel et qui rend très attractif ce mode de correspondance, a également été favorisé par la Poste qui a incité à son utilisation en créant un affranchissement à tarif préférentiel.

 

 

 

 

 

Dès lors, la carte postale essaime dans tous les domaines ; elle sert aussi bien de support à la propagande politique et nationaliste pendant la Première Guerre Mondiale, qu'à la publicité et au tourisme.

Par ailleurs, l’essor de ce type de correspondance et la diversification des illustrations ont été encouragées par l’évolution des technologies qui, de l’héliogravure à la carte électronique, expliquent son actualisation permanente et son utilisation sous toutes les latitudes ainsi que sa pérennité malgré un déclin dans les années 50.

Les illustrateurs vont rivaliser d'imagination pour proposer aux particuliers des cartes adaptées à chaque événement de la vie privée de l'anniversaire à la déclaration d'amour, des voeux de bonne année au souvenir de vacances et la carte postale va le support incontournable des petites attentions.

 

La richesse et la palette des illustrations ne va pas séduire que les utilisateurs.

Elle va également donner naissance à une collectiomanie compulsive pour tout à chacun mais aussi à la cartophilie pratiquée par de nombreux passionnés.

Avec l'apparition de la photographie, la carte postale va susciter un grand engouement. Elle demeure d’ailleurs à ce titre un des champs photographiques les plus riches du 20ème siècle.


La carte postale inspire les artistes aussi bien dans les arts graphiques que la photographie, la chanson voire même les auteurs lyriques et dramatiques et des bornes sonores permettent quelques réjouissements auditifs.

La carte postale se retrouve même dans des domaines inattendues tel celui de la couture quand des couturiers comme Jean-Charles de Castelbajac crée en 1992 le fameux "L'imperméable épistolaire" qui clôt l'exposition.

 

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée de la Poste


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=