Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lester Bangs mégatonnique rock critic
Jim DeRogatis  (Editions Tristam)  décembre 2006

Bang(s), Bang(s), rock'n'roll!

Quand mon père m'offrit ce livre de Jim DeRogatis, je dois dire que je n'avais aucune foutue idée de qui pouvait bien être Lester Bangs.

Pardonnez mes dix-sept ans. Je finissais tout juste la fabuleuse bio des Doors, "Personne ne sortira d'ici vivant", et même si j'en suis sortie sauve, j'avais un peu la gueule de bois des différentes beuveries du grand Jim. J'ai donc aussitôt enchaîné avec un autre alcoolique mais qui, pour certains, l'inventeur du concept du rock. Pour tous, il fut un des plus grands critiques de tous les temps.

D'une mère Témoin de Jéhovah qui ne pleurera pas son père mort dans un incendie, ce dont il gardera un traumatisme évident, il exprime tout sa courte vie par l'écriture, la critique et la littérature ce que ses contemporains traduisaient par la musique. Il s'essaiera d'ailleurs à la musique, ce qui se finira en un échec cuisant.

Tantôt l'esprit de révolution de l'époque, tantôt un profond sentiment d'ennui, il transcrira son époque (les années 1970), fervent tout autant de Jack Kerouac, de William Burroughs et de Lou Reed.Pour lui, le rock était avant tout chose un état d'esprit: que ce soit l'écriture, la façon de vivre, le rock ne se limita pas à la musique.

Ce livre paru en septembre 2006, trés bien écrit, recrée l'atmosphère de la blank generation (comme la chanson de Richard Hell & the Voidoids), de San Diego à New-York en passant par Détroit, le Texas. Il dépeint le lancement du magazine Creem, référence de l'époque, concurrent de Rolling Stone, et montre le lent déclin d'un mec qui aura tenter de panser/penser avec des mots ses plaies béantes. Le bouquin propose à la fin un article inédit de Lester Bangs qui lui donne son titre.

C'est drôle, assez révélateur du genre d'humour que pouvait avoir le journaliste, pote de Patti Smith, des Clash, se lançant dans de violents échanges avec Lou Reed, son idole, ne ménageant personne lorsqu'il décrétait, dans le deuxième magazine rock du pays, qu'un album n'était rien “qu'un tas de bouse”. Voyez plutôt...

Vivant sa vie à fond la caisse, Lester Bangs mourra quelques semaines après que l'auteur du livre l'ait rencontré, à trente-trois ans, après une vie de rock'n'roll et de drogues.

 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=