Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maurice Denis
Musée d'Orsay  ( Paris)  Du 31 octobre 2006 au 21 janvier 2007

Le Musée d’Orsay propose une très jolie exposition sur Maurice Denis, un des fondateurs du groupe des Nabis. Les nabis, "prophètes" en hébreu, petit groupe d’artistes dont Denis est le principal théoricien en peinture.

Le mouvement, crée en 1888, avec entre autres Bonnard et Vuillard comme compagnons de route, revendique un art simplifié, prenant Gauguin pour modèle. Les couleurs sont posées en aplat, avec une absence de perspective, il n’y a pas de profondeur dans le paysage mais de belles surfaces décoratives.

"Se servir de la nature sans perdre de vue l’objet essentiel de la peinture, qui est l’expression, l’émotion, la délectation" disait Maurice Denis. Connu de son vivant, il mourra en 1943 à 73 ans, laissant de nombreuses toiles et oeuvres décoratives. Il a notamment décoré la coupole du Théâtre des Champs-Élysées en 1912 et la Société des Nations à Genève dans les années 20.

L’exposition présente environ une centaine de tableaux et des panneaux décoratifs d’une grande beauté.

Les formes sont très épurées, sobres. Des jeunes femmes à la peau claire au "Portrait de famille" peint en 1902, Denis est inspiré par Marthe et des enfants qu’elle lui donne. Le couple convole en 1893. Elle, mourra en 1919 des suites d’une longue et douloureuse maladie. Lui, se remariera avec Elisabeth, sa seconde épouse, en 1922.

Marthe est sa première épouse et surtout, sa muse. C’est d’elle que s’inspire Denis quand il peint ses jeunes filles. Les formes de ces corps presque virginaux ne sont que distinguées, suggérées. Le vert, le rose et le bleu dominent et, laissent à la lumière, le pâle de la peau de ces jeunes filles aux yeux clairs. La toile est un élément de l’œuvre et pas seulement le support. C’est précieux.

Les thèmes bibliques l’inspirent autant que les jeunes femmes. Le peintre associe des éléments du religieux et de sa famille comme pour "Jésus chez Marthe et Marie" peint en 1896. Pour le catholique qu’est Maurice Denis, la peinture est par essence "symboliste et chrétienne". Il décora plusieurs chapelles, dont celle de son propre prieuré de Saint-Germain-en-Laye. Le thème en est Sainte Marthe…

La deuxième partie de son oeuvre est marquée par un renouveau classique. Il laisse paraître un mélange d’antiquité et de moderne et un intérêt particulier aux effets de lumière. Les années 1920 sont celles de ses voyages en Italie. Il y a toujours l’association du bleu et du rose. Ces couleurs ont accompagné l’artiste tout au long de sa carrière. Il peint des grâces, des baigneuses, les plages. "Toute œuvre d’art [est] une transposition, une caricature, l’équivalent passionné d’une sensation reçue"…et le visiteur ressent.

La dernière partie de l’exposition donne la part belle aux arts décoratifs : des paravents aux teintes pâles où dominent, à nouveau, le rose et le vert, une frise pour la chambre de Marthe dans les tons bleus foncés. Le peintre travaille sur commande. Les riches mécènes sont parfois russes, parfois français. "La chasse de Saint-Hubert", commandée par le baron Denys Cochin est achevée en 1897. Les sept panneaux sont présentés, ici, en arc de cercle.

"L’Histoire de Psyché" n’a pas été revue en France depuis 1908. Denis l’avait alors exposée au Salon d’Automne. Les panneaux, normalement séparés entre le musée Pouchkine de Moscou et l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, sont rassemblés et l’Histoire complète. Psyché accède à l’immortalité par la grâce de l’amour.

C’est la première rétrospective du "Nabi aux Belles icônes" depuis celles de 1970 à Paris et 1994 à Lyon. Une nouvelle découverte pour ceux qui ont vu les expositions, plus récentes, des autres nabis. Une découverte à ne pas manquer tant c’est beau.

 

AS         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=