Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Trans 2006 (Jeudi)
Cat Power - I'm from Barcelona - Porcelain - The Horrors - Razorlight - Izabo  (Rennes)  7 décembre 2006

L'heure du marathon est arrivée : 6 lieux différents, plus de 70 groupes et artistes de tous styles et de toutes origines, pour des Rencontres Transmusicales totalement dénuées cette année d'énormes têtes d'affiches. Un retour aux sources en somme.

Après deux ans de démenagement forcé vers le parc des expos, Les Trans réinvestissent la ville de Rennes en ne proposant plus que les concerts du soir à Saint-Jacques. Elle va donc être de retour, l'ambiance chaude d'entre deux salles, entre les chants des mélomanes perdus et les café-concerts bondés. Pour l'instant les concerts en ville sont peu nombreux et se limitent à l'après midi sur le thème des musiques du monde mais nul doute que le grand retour attendu par de nombreux festivaliers (mais pas par nous) arrivera dans les prochaines années.

Tout commence aujourd'hui par une conférence aux Champs Libres, nouveau lieu de rencontres destiné chaque jour à un sujet différent puis par les concerts des maitres du Bèlè et de Danyel Waro et Titi Robin, souvent présent dans différentes formations musicales.

Tandis que le Grand Logis, l'Antipode et l'Aire Libre accueillent leurs concerts du soir (dont les excellents Olivier Mellano et Peter Von Poehl), il est temps d'aborder la soirée au parc des expos après une belle attente devant la porte fermée pour une soit-disant raison de sécurité qui, comme d'habitude aux entrées de festivals, provoque plutôt du danger chez les festivaliers (en l'occurence, une file d'attente sur la quatre voies). Quelques changements dans la décoration (dont un joli parterre jardin au milieu de la magnifique salle 5 totalement dédiée à la restauration et au repos) et surtout une évolution de taille pour la 'petite scène' : celle-ci devient aussi grosse que l'ancienne scène 4 et s'octroie un hangar entier. En ce qui concerne la salle principale, elle contient désormais des places assises pour que les plus fatigués des festivaliers puissent se reposer pendant la dizaine d'heures de musique de 20h à 6h du matin.

Place aux festivités avec, après les sets des différents DJ ouvrant chaque plateau, les normands de Porcelain dans le hall 4. Après les excellents Tom Violence ouvrant le festival l'an dernier, c'est encore un groupe de Saint-Lo qui nous fait le plaisir de distiller une noisy efficace. Passages post-rock ou chansons plus pop sur fond de nappes de guitares, c'est un véritable régal avec une musique péchue et complexe souvent détronée de nos jours par le fameux rock festif ou la pop FM.

Ouverture du hall 9 quelques dizaines de minutes plus tard avec The Sunshine Underground. et des britanniques enervés balancant leur rock'n roll aux oreilles encore froides du public du hall 9. Le guitariste se déchaine en portant haut sa guitare aux côtés d'un chanteur en grande forme.

Dernière ouverture de rideau de la journée sur le tout nouveau hall 3 et les étonnants Stuurbaard Bakkebaard qui mélangent brillament blues et rock, chansons déjantées et grosses guitares. Jean-Louis Brossard les avait bookés depuis janvier et il avait bien raison. Une etrangeté de Hollande plutôt excellente pour une jolie mise en bouche de cette soirée résolument rock. Un peu de courage, il reste encore une quarantaine de groupes à découvrir.

Déjà 22h et la première tête d'affiche de la soirée s'avance sur le devant de la scène. Chan Marshall, alias Cat Power, avait séduit une grande partie du public de la Route du Rock 2006. Elle en avait aussi étonné beaucoup par sa manière très expressive, très gaie, de chanter. Retour à un set un poil plus sombre mais toujours loin de l'image que l'on pouvait avoir de l'artiste. Exit le Memphis Band mais toujours pas de Chan deprimée à l'horizon. Elle est même arrivée à l'heure et a souri, c'est dire !

Suivent les belges de Montevideo dans la plus grande tradition pop rock. Chansons bien comme il faut sans excentricité. Un set peu original malgré toute l'energie des musiciens. On s'attendait toutefois à beaucoup mieux de la part d'un groupe signé sur le label de Ghinzu.

Ils sont attendus scène 3 les Viva Voce et c'est avec raison. Un peu pop mais surtout très noisy, c'est la première claque de la soirée. Telle une jolie guitare-heroine, Anita se déchaine sur sa Gibson entre deux magnifiques chants tandis que son mari lui donne férocement le rythme à la batterie. On pense aux White Stripes, oui mais les White Stripes en bien, en beaucoup mieux même.

Place à la sensation du moment avec les Razorlight, vus sur toutes les chaînes et dans tous les spots de pub. Bien sûr, c'est formaté, c'est propre, c'est bien emmené. La nouvelle vague du rock britannique est là et ils en font totalement partie. Cela dit, après la prestation de Viva Voce et avant les fantastiques I'm from Barcelona, on se dit qu'ils n'inventent pas grand chose malgré la puissance impressionante du set.

Groupe isralien, Izabo fait dans la pop agitée, plaisante, avec des paroles en anglais servies par le joli accent du chanteur guitariste. Un bon moment de musique avec une demoiselle au synthé prenant les poses les plus invraisemblables sur son tabouret et un bassiste aux dreadlocks impressionantes.

Retour dans les années 60 avec The Horrors pour du surf garage totalement barré. L'an dernier, Messer Chups captivait l'audience, dont votre serviteur, avec sa surf music sur fond de films d'horreurs, cette fois ci c'est le côté rock, Cramps de ces fameuses années qui ressurgit avec les lascars. On commence par une ode à Jack l'Eventreur et on continue l'heure de rock'n roll quasiment dans le noir à essayer de voir les looks pas possibles entre deux frissons d'horreur (simulée pour leur faire plaisir bien sûr)

On parlait de claque pour la prestation des Viva Voce mais que dire de la prestation des I'm From Barcelona ? Collectif suèdois, ils débarquent à une trentaine sur scène et, à l'instar des Polyphonic Spree ou autres Arcade Fire, ils forment une incroyable fanfare pop enjouée avec des mélodies imparables et une prestance scènique evidemment hors du commun, lançant des confettis, des ballons ou même des bonbons à la foule. C'est frais, c'est joli et leur enthousiasme est tellement communicatif que la plupart des spectateurs rentreront chez eux avec leurs chansons de hippies dans la tête. Sans aucun doute le concert de la journée.

Pas facile pour Gong Gong de jouer en même temps que les suèdois. Et pourtant leurs bricolages sonores sont tellement réussis que des curieux s'approchent et restent captivés par l'originalité et l'ingéniosité des deux maîtres d'oeuvre assistés d'étonnants numéros de projections de vidéos.

Cette belle soirée se termine avec Pop Levi, ex Ladytron, pour de l'electro rock agitée. Arrivé en impérméable et dansant parapluie ouvert sur le plateau, l'étrange personnage occupe les dernières energies du public avec sa voix étonnante, douce et piquante à la fois.

A demain pour la suite des 28èmes Transmusicales de Rennes, (presque) en direct !

I'm gonna sing this song with all of my friends and we're I'm from Barcelona

 

Voir aussi sur Froggy's Delight :

Retour sur les Transmusicales 2005 : jeudi 8 décembre , vendredi 9 décembre , samedi 10 décembre

En direct des Transmusicales 2006 : vendredi 8 décembre
En direct des Transmusicales 2006 : samedi 9 décembre

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album You are Free de Cat Power
La chronique de l'album The Greatest de Cat Power
La chronique de l'album Jukebox de Cat Power
La chronique de l'album Dark end of the street de Cat power
La chronique de l'album Wanderer de Cat Power
Cat Power en concert à La Cigale (25 mai 2003)
Cat Power en concert à Théatre Outremont (12 avril 2003)
Cat Power en concert au Festival La Route du Rock 2006 (samedi)
Cat Power en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Cat Power en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008 - 2ème
La chronique de l'album Who Killed Harry Houdini ? de I'm From Barcelona
La chronique de l'album Growing Up Is For Trees de I'm From Barcelona
I'm from Barcelona en concert au Festival Primavera Sound 06 (jeudi)
I'm from Barcelona en concert au Festival Les Inrocks 2006
I'm from Barcelona en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
I'm from Barcelona en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
I'm from Barcelona en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
I'm from Barcelona en concert au Bataclan (31 octobre 2008)
I'm from Barcelona en concert au Festival Art Rock 2009 (Samedi)
La chronique de l'album Permanent Signal de Porcelain Raft
The Horrors en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
The Horrors en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
The Horrors en concert au Festival Rock en Seine 2009 (samedi 29 août 2009)
The Horrors en concert au Phare (lundi 23 novembre 2009)
The Horrors en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du dimanche
The Horrors en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
The Horrors en concert au Grand Mix (samedi 10 décembre 2011)
The Horrors en concert au Festival International de Benicàssim #18 (jeudi 12 juillet 2012)
Razorlight en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (vendredi)
Razorlight en concert au Festival Art Rock 2007 (Vendredi)
Razorlight en concert au 106 (28 juin 2007)

En savoir plus :

Les Maitres du Bèlè : www.lamaisondubele.com
Danyel Waro et Titi Robin : www.thierrytitirobin.com
Stuurbaard Bakkebaard : www.stuurbaardbakkebaard.nl
Viva Voce : www.myspace.com/vivavoce
The Horrors : www.myspace.com/thehorrors
Pop Levi : www.poplevi.com
Dj Azaxx : www.mobil-homemusic.com
Porcelain : www.porcelain.fr
Montevideo : www.montevideo.be
Izabo : www.izabo.co.uk
Gong Gong : gonggong.free.fr
Dj Click : www.nofridge.com
The Sunshine Underground : www.thesunshineunderground.co.uk
Cat Power : www.catpowerthegreatest.com
Razorlight : www.razorlight.co.uk
I'm from Barcelona : www.imfrombarcelona.com

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=