Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Elise Caron
Eurydice Bis  (Le Chant du Monde)  octobre 2006

Elise Caron, artiste polymorphe, sort un album, Eurydice Bis, tiré d’un spectacle qu’elle rode en France depuis plusieurs années. La clé pour pénétrer l’un des plus beaux univers musico-poétique du moment, et des autres moments.

Il n’y aurait pas assez d’une page pour résumer Elise Caron, à l’univers si multiple, si riche… Ovni de la scène française : actrice, on a pu la voir dans les films de Dyane Kuris notamment, et c’est avant tout le cinéma qui fut son premier métier.

Danseuse, on l’a vu sur plusieurs spectacles contemporains de renom. Chanteuse, elle a plusieurs cordes à son arc, dans un livret classique en tant que mezzo-soprano, mais aussi auteur d’un disque pour enfant avec une voix plus douce ou de disque de jazz avec une technicité vocale hors-pair. Elise n’a pas traîné avec des savants fous de la musique comme Albert Marcoeur pour rien, elle n’est jamais là où on l’attends et toujours à propos, elle fouine, elle farfouine, elle invente…

Mais toujours pour être brillante, solaire et magnétique. Il suffit d’avoir vu une fois Elise Caron sur scène pour s’en souvenir toujours. Ca tombe bien, car elle enchaîne en ce moment plusieurs spectacles pour le bonheur de tous.

Effectivement, l’année 2006, fut l’année Elise Caron, et celle-ci se termine en beauté, par ce projet personnel dont on désespérait de le voir un jour finir sur un CD. Une année 2006 qui l’a vue à la fois travailler avec le tromboniste Yves Robert pour une création musicale épatante sur le thème de l’argent, mais aussi dans une adaptation très contemporaine des poèmes de Cesare Pavese avec le guitariste David Chevalier ou dans une revisite des textes de Sade à travers la formation Archimusic.

Tout ce ceci semble très sophistiqué et très "hype"… Si ce n’était pas fait sans prétention, pour le seul plaisir des sons, des mots et des atmosphères. On attendait une galette d’Elise qui lui soit personnel ; on aimait fort sans pour autant s’en contenter Chanson pour les petites oreilles le disque de chanson pour enfant qu’elle avait produit il y a quelques années, s’appuyant sur une écriture claire sans être simplifiée, des allitérations pointues et des rimes riches et rythmiques. Eurydice Bis est là.

Accompagnée du fidèle Denis Chouillet, arrangeur et pianiste, au jeu très fluide, de Sylvain Daniel à la basse et - surtout - de Bruno Sansalone aux clarinettes qui font un fabuleux contrepoint au propos, parfois nostalgique, parfois cynique, Elise Caron livre des textes sous forme de prose, sans obligation de rime mais juste de rythmique et de propos doux, amers, sucrés d’une grande justesse et d’une vraie richesse, qui emprunte tant à Brecht qu’à Apollinaire pour créer une atmosphère propre.

On cherche des parentés dans la chanson française. Barbara ? Pas loin, mais ce serait faux…Elise Caron est une musicienne qui a choisi la chanson comme surface sensible de ses émotions, propre, définitives. Elise Caron ne peut donc être qu’elle-même, ou cette Eurydice (Bis) douce, éthérée et sans artifice, comme sa musique : "Laisse moi te dire et te contredire, l’expire ne suit il pas l’inspire ? Laisse moi venir de ta nuit vers mon jour, et fait pas comme Orphée, qui se retourne avant. Si tu viens me chercher, méfie toi, méfie toi, le gardien de l’enfer garde aussi les amours".

Elise Caron interprète ses chansons en comédienne, elle est ce qu’elle chante, ce qui donne un vrai relief à son propos d’autant que la musique est là aussi tout à fait pertinente. Découvrir un monde aussi riche est toujours un plaisir entier.

 

Franpi Barriaux         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=