Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce François Mougenot
Interview  (Paris)  6 décembre 2006

En février 2006, nous avions rencontré François Mougenot, comédien, dans le cadre d’une interview collective de la troupe qui officiait dans "La cantatrice chauve" au Théâtre Clavel sans qu’il nous dévoile son penchant pour l’écriture.

En effet, il est également auteur dramatique et a commis des "variations autour d’un thème connu", en l’occurrence la fable "La cigale et la fourmi" de La Fontaine, qui ont donné naissance sous le titre "La fourmi et la cigale" à un spectacle théâtral actuellement à l’affiche du Théâtre du Petit Hébertot où il rencontre déjà, dès les premières représentations, et à juste titre, un vif succès.

François Mougenot interprète ce spectacle avec son frère, le comédien et auteur Jacques Mougenot, que nous avions rencontré notamment à l’occasion de son spectacle solo L’affaire Dussaert qu’il a donné cet hiver en ce même lieu.

Il devenait dès lors indispensable d’en savoir plus !

Commençons par un peu d’autobiographie théâtrale…

François Mougenot : J’ai commencé le théâtre il y a une dizaine d’années alors que je travaillais dans un univers totalement différent. A cette époque mon frère Jacques Mougenot était enseignant aux cours de Jean-Laurent Cochet et je me suis inscrit à un stage de théâtre par curiosité. J’aimais le théâtre certes mais je n’avais jamais envisagé d’en faire.

Ce stage m’a tellement emballé que j’ai suivi les cours de Jean-Laurent Cochet. Ma première expérience de comédien je l’ai eu en jouant dans la pièce de mon frère "Corot" qui réunissait 32 comédiens et qui a connu un grand succès. Et depuis je n’ai pas cessé. J’ai joué dans les spectacles de Jean-Laurent Cochet, pièces ou spectacle poétiques, puis la première pièce de Jacques "La carpe du duc de Brienne" qui s’est jouée au Théo Théâtre, au festival d’Avignon.

Puis avec Arnaud Denis et les compagnons de la chimère "Harold et Maude" pour 2 représentations seulement faute d’en avoir obtenu les droits et surtout "La cantatrice chauve" que nous avons joué dans différents lieux pendant 2 ans à Paris puis en tournée et qui tourne encore mais sans moi.

Et l’écriture ?

François Mougenot : Le goût de l’écriture existait depuis longtemps et en tout cas préexistait à mon engagement dans la carrière de comédien. J’avis écris des pastiches littéraires de romans, des "à la manière de" Proust, Balzac, Stendhal etc.. qui n’étaient pas destinés au théâtre et qui ont été lus par Jean-Laurent Cochet. Il s’est trouvé que le producteur de Jacques, Pierre Bonnier, a lu ces pastiches et a trouvé qu’il serait intéressant d’en faire une adaptation théâtrale. Et en fait, j’en ai écris d’autres à partir des grands textes classiques dont un tiers seulement ont été choisis pour composer le spectacle que nous jouons actuellement.

Votre frère également aime cet exercice puisqu’on en retrouve dan son roman "La machine à remonter le temps".

François Mougenot : Oui tout à fait. Nous avons de sujets d’intérêt commun.

Pourquoi "La cigale et la fourmi" ?

François Mougenot : J’en avais déjà fait un pastiche car cette fable est particulièrement exploitable pour ce genre d’exercice. De plus son thème est relativement intemporel. Pierre Bonnier m’avait donc suggéré de faire des pastiches d’auteurs dramatiques classiques. J’ai également écris des pastiches de poèmes classiques connus et des parodies de films et d’émissions de télévision ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

La parodie est une moquerie alors que le pastiche est un hommage même si on s’y amuse un peu et ce qui amuse est justement ce qui n’existe pas dans le texte original. Tant mieux pour ceux qui reconnaissent les sources et les références mais, cela étant j’ai veillé à ce que tous les textes soient compréhensibles même pour les spectateurs qui ne sont pas très érudits. Car c’est essentiellement un spectacle.

Effectivement et cela est non seulement ludique, retrouver les auteurs originaux, mais aussi générateur de curiosité pour peut être lire ces derniers. L’écriture de pastiches n’est pas si aisé qu’il paraît. D’où vous est venu ce goût et ce don pour ce genre littéraire ?

François Mougenot : J’ai découvert sinon ce don du moins cette faculté un peu par hasard alors que j’étais plongé dans la lecture de Proust qui a une écriture spécifique qui n’appartient qu’à lui. Je me suis rendu compte que son style et son verbe m’influençaient dans mes propres écrits. Et en fait, j’avais enregistré inconsciemment la musique de son écriture. Du coup je me suis dit qu’il valait mieux exploiter cette faculté volontairement.

J’ai donc commencé par "La cigale et la fourmi" qui est simple à faire puis j’ai fait Proust puis par et cela a continué avec les auteurs que j’appréciais, car je ne peux parodier que les auteurs que j’aime, et dont je captais le rythme des mots. D’ailleurs quand je lis je n’analyse pas de manière littéraire le texte. Il s’agit davantage d’une compréhension en mouvement de l’œuvre. et cela peut s’appliquer à chaque auteur. Bien sur il faut un peu déformer l’anecdote à l’instar de ce qui produit quand on passe devant un miroir déformant. Pour les auteurs modernes comme le sauteurs de télévision il s’agit davantage de parodie que de pastiches.

Etait-il prévu que les acteurs seraient votre frère et vous-même ?

François Mougenot : Oui, c’était un postulat de départ.

Comment s’est ensuite effectué le choix et l’ordonnancement des textes ?

François Mougenot : Nous avons choisi, ensemble Jacques et moi, les textes qui nous paraissaient meilleurs et Jacques a écrit les chansons qui figurent dans le spectacle. Au départ, je pensais que le spectacle serait une lecture ou une suite de sketchs.

Pour l’ordonnancement il nous est tout de suite paru évident que l’on devait commencer par les classiques et il était bien normal de commencer par le pastiche de La Fontaine. Et pour chaque texte nous avons réfléchi à son agencement par rapport aux autres textes. Ainsi le pastiche de Hugo, ou celui de racine, ne devait pas intervenir trop tard afin de profiter de la fraîcheur d’écoute du public en début de représentation. On enchaîne ensuite avec la comédie avec "Le misanthrope" de Molière, Feydeau en intercalant des poèmes, Baudelaire, Ronsard.

La transition vers les modernes est assuré grâce au pastiche de Rimbaud qui voit la fourmi être assassinée et nous glissons ainsi vers Colombo. Et à l’issue de cet ordonnancement à la fois presque chronologique et en allant du plus classique au plus léger, nous nous sommes rendus compte que l’enchaînement marquait une progression même s’il s’agit toujours du même sujet qui forme une histoire

Vous avez pris du plaisir à écrire ces pastiches mais est-ce plaisant à jouer ?

François Mougenot : Oui, beaucoup. Car c’est très varié. Au niveau de l’interprétation, qui est le 2ème aspect du spectacle après l’écriture. Jean-Laurent Cochet nous a tout appris sur les différents styles d’interprétation. Et nous avons également opté pour une partition unique des rôles afin que le spectateur s’y retrouve. Cette répartition aurait pu être l’inverse au demeurant.

Et bonne nouvelle vous avez réuni ces pastiches dans un livre qui est à la vente.

François Mougenot : Oui tout à fait. Et de plus on y trouve non seulement les pastiches du spectacle mais tous ceux que j’ai écris.

De quelle durée est la programmation au Petit Hébertot ?

François Mougenot : Nous y sommes théoriquement jusqu’au 28 janvier 2007 qui constitue un minimum syndical mais nous resterons si le spectacle marche bien.

A quel humour êtes-vous sensible ?

François Mougenot : Raymond Devos, Jacques Tati, Laurel et Hardy, Buster Keaton et la comédie américaine. Tati son esprit d’observations son appréhension des chose et son humour poétique, Giraudoux aussi. Alphonse Allais aussi, qui est l’ancêtre de tous les humoristes modernes, qui pratiquait un humour à froid que j’aime beaucoup. Et plus récemment, j’ai beaucoup aimé les spectacles de "La framboise frivole" et "Le quatuor".

Avez-vous une autre actualité prévue pour 2007 ?

François Mougenot : Ce sera la tournée du spectacle "La fourmi et la cigale" qui est déjà en cours d’élaboration. Au niveau de l’écriture, j’ai commencé l’écriture de sketchs humoristiques pour un spectacle solo dans un registre un peu de non sens. Comme Raymond Devos que j’apprécie beaucoup même si ce n’est pas identique. Je tente également l’écriture d’une pièce mais il faut avoir le sens de la construction dans le temps ce dans quoi Jacques excelle. Mais je m’y sens moins à l’aise.

Le temps…cela me rappelle une problématique chère à votre frère.

François Mougenot : Oui et c’est un thème qui m’intéresse également !

Décidément !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique du spectacle "La cigale et la fourmi"
La chronique du spectacle "La cantatrice chauve"
L'interview des Compagnons de la Chimère


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=