Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Lemonheads - Eugene Kelly
La Maroquinerie  (Paris)  14 novembre 2006

Les derniers concerts d’Evan Dando en solo à Paris n’avaient pas vraiment rameuté grand monde… Mais le bel Evan a trouvé la parade comme beaucoup de ses vieux copains des années 90 (Pixies, Wedding Present, Dinosaur Jr).

Rien de tel qu’un bon break de dix années pour ensuite se rappeler soudainement au bon souvenir de fans forcément nostalgiques. Et puis contrairement à certains, Evan ne revient pas de nulle part jouer un best of de vieilleries, car il a un nouvel album sous le bras. D’autant que sur ce nouvel album, le bellâtre ne se fout pas de son monde en ravivant le meilleur de ses années fastes, avec des bombinettes power pop irrésistibles…

Donc on est en droit d’attendre un concert blindé de monde qui s’annonce fort sympathique… Ben en fait non, c’est la super foule et ça m’étonne.

Avant de revenir à la triste prestation du Dando, petite mention à Eugene Kelly, ex Vaselines, qui chauffe la Maroq’ tout seul comme un grand, avec sa six cordes et parfois un harmonica…

Avec sa coupe de militaire, difficile de s’imaginer que ce vieux briscard avait comme fan indécrottable Kurt Cobain… À l’écoute de "Molly’s Lips", "Jesus Don’t Want Me For A sunbeam", certains doivent penser "Y nous fait l’unplugged de Nirvana pépère ?". Ouais, sauf que ces morceaux, c’est lui qui les a composés… Pas du genre à se la pèter "Kurt était un pote"… Non, la grande classe et la simplicité le petit père Eugene….

Son copain de tournée, Evan Dando, devrait en prendre de la graine (niveau humilité…). Monsieur arrive après tout le monde, guitare case à la main, juste avant le concert. Après quelques minutes de feed-back réglementaire ("Et ouais mec, je suis un noisy kid des ninetie" pourrait justifier Dando), c’est parti pour cinquante-neuf minutes (!!!!!!!!!) de marathon . Pas un bonsoir, à peine merci. .

L’ex-minet du rock alternatif semble d’humeur cabocharde. Il colle des baignes à son micro si par malheur un petit larsen se fait entendre (à un moment j’ai l’impression qu’il va aller en coller une au régisseur son…), se planque derrière sa coupe playmobil version mi-longue. Pourtant il est tout mignon Evan avec son joli T-shirt 12 ans avec Rod Stewart dessus (Les eighties c’est cool mec !!!).

Alors quid de ces cinquante-neuf minutes ? Du bon (quand même un peu), avec les meilleurs moments de It’s A Shame About Ray ("Alison’s Starting To Happen", "Rudderless", entre autres) mais aussi des morceaux country rocks soporifiques avec un bassiste plan-plan. Le batteur se croit en répète, frappe comme un sourd quel que soit le tempo… Les nouveaux morceaux sauvent un petit peu cette mini débâcle ("Pittsburgh", imparable), mais globalement, on s’ennuie ferme, au moins autant que Dando qui à l’air aussi pressé qu’un agent DDE qui attend 16 heures pour ramasser les pelles et les râteaux.

Bien sûr les filles ont des paillettes plein les yeux (du calme les filles, Evan est rangé des groupies), et puis en fermant les nôtres (d’yeux) on se croirait en 93. Mais non, on est bien en 2006 au dernier concert de la tournée des Lemonheads, et ce n’est pas joli à voir. Je pense aux pauvres gens qui ont dépensé une vingtaine d’euros pour voir ça. Un scandale.

Même si comme Dorian Gray, le temps ne semble pas atteindre la beauté d’Evan, ce dernier semble avoir fait son temps... En tout cas le futur vieux beau semble ignorer un autre concept d’Oscar Wilde : l’importance d’être constant…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de The Lemonheads

En savoir plus :

Le site officiel de The Lemonheads


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=