Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jullian Angel
Like was the answer  (Another Record)  mai 2006

Ca commence par une pluie de cordes lancinantes, frêles et diaphanes pour s’envelopper dans des arpèges graves de guitare classique que ponctue un chant tout en langueur à la fois chaleureuse et glaciale.

On s’y sent à l’aise, sur une peau d’ours moelleuse, mais toujours dans une menace latente de se retrouver face au chasseur qui l’aura descendu sans première sommation, peur que l’on subisse le même traitement.

On se sent auditeur et acteur de ces longs chapitres éthérés au cours desquels le songwriting pragmatique et terrien de Jullian Angel rencontrera les arrangements les plus fouillés possibles - on pensera souvent à Sigur Ros, toujours sur la corde de la béatitude. On sent que celui-là aura eu à cœur de transformer la fatalité et beauté métaphysique. Et on sait aussi d’emblée qu’il aura tenu son pari.

Fermement blotti dans des constellations d’e-bow intergalactiques et de notes égrainées et saupoudrées d’une reverb digne d’un Red House Painters pour mieux souligner l’emphase et le lyrisme d’une musique dont on se délecte mieux au cœur de la nuit.

Mais parfois la pop regagne sa place d’honneur et évoque le meilleur de REM ou Richard Buckner ("Born on the seventh day", "Mystic friend") et on croit avoir affaire à des allégories bibliques quand on est en fait en présence d’une sorte d’auto-mythe, quand on transforme sa propre vie en peplum duquel on souhaite se tirer indemne pour pouvoir conter ses exploits à ses petits enfants. Et puis à d’autres moments l’urgence de la narration prend le dessus et envahit le spectre sonore d’imprécations aussi désabusées que lucides que l’on imagine dirigées vers des amis précieux, idéalisés, mais finalement démystifiés ("Fragmented life").

Mais c’est bien souvent la grâce pure qui auréole Life was the answer. Pour exemple, on peut citer le magnifique "Some dead survive", sur laquelle on croise la sublime voix d’Half Asleep. Un subtil va-et-vient narratif dans lequel on s’imagine bien regarder le dialogue entre une femme esseulée et son mari revenant de plusieurs années de front, égratigné par la folie humaine, bouffés par l’empathie, mais gangrenés par l’incompréhension mutuelle et les remords. Autant de métaphores dans lesquelles chacun pourra trouver son lot de déjà-vu, cette obsédante sensation….

On touche enfin au chef d’œuvre absolu dans la magie de "Checking your soul" dans laquelle l’âme humaine est comparée à un vulgaire contrôle technique automobile que certains, suivez mon regard, feraient bien d’effectuer plus régulièrement pour pouvoir un jour reposer en paix sans craintes de représailles ultimes. Ici les arrangements accentuent la portée magnétique du jeu de guitare saisissant à la Nick Drake alors que des voix de l’au-delà résonnent en canons pour laisser place au silence salvateur.

La mélancolie latente n’est ici pas qu’un prétexte mais presque un art de vivre que les fans de Low ne pourront que vénérer ou mieux dans lequel ils pourront se blottir, comme dans les bras d’une mère aimante qui trouvera les gestes qui apaiseront le chaos infernal d’une vie intérieure parfois brutale.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album For a ghost (in a room session) de Jullian Angel
La chronique de l'album Kamikaze Planning Holidays de Jullian Angel
Jullian Angel en concert à La Maroquinerie (15 février 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Jullian Angel


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver

Quoi de plus triste qu'un jour férié un dimanche pluvieux ? Pas grand chose mais il est temps de se remonter le moral avec le sommaire de notre petite sélection culturelle hebdomadaire.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf
et toujours :
"Tempérance #2" de Dominique Dalcan

"Thomas Pesquet : 16 levers de soleil, BOF" de Guillaume Perret
"In the street" de Laurent Fickelson
"Buenos Aires 72" de Marina Cedro
"Caribbean stories" de Samy Thiébault
"Black honey" de Black Honey
"Nulle part" de Daisy Driver
"Ancient majesty" de Portier Dean
"Chimie vivante" de Féloche

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Love" aux Ateliers Berthier
"Ivanov" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Demi-Véronique" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Stück Plastik, une pièce en plastque" à la Manufacture des Oeillets
"La Vie devant soi" au Théâtre Jean Arp à Clamart
"L'Avalée des Avalés" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Filles du Trois et demi" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Fourberies de Scapin" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie lente" au Théâtre de La Reine Blanche
"Pauline Cariou - Chroniques d'une vie décalée" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"My Ex-step-in-law" au Théâtre Dunois
"Les Louvres and/or Kicking the dead" au Centquatre
"Retour à Lemberg" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
les reprises :
"Berlin Kabarett" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ex-Anima" au Théâtre Zingaro
"Le Joueur d'échecs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"En couple" à La Folie Théâtre
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Palais des Glaces
et la chronique des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Grayson Perry - Vanité - Identité - Sexualité" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Carmen & Lola" de Arantxa Etchevarria
"High Life" de Claire Denis
"Un amour impossible" de Catherine Corsini
Oldies but Goodies avec "L'Adieu aux armes" de Frank Borzage en version restaurée
et la chronique des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

et toujours :
"Ce qui t'appartient" de Garth Greenwell
"Et j'abattrai l'arrogance des tyrans" de Marie-Fleur Albecker
"Infirmière" de Christie Watson
"Le camp de la goutte d'eau" de Baniel Bililian
"Qaanaaq" de No Malo
"Treize jours" de Arni Thorarinsson

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows

et toujours :
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=