Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jullian Angel
Like was the answer  (Another Record)  mai 2006

Ca commence par une pluie de cordes lancinantes, frêles et diaphanes pour s’envelopper dans des arpèges graves de guitare classique que ponctue un chant tout en langueur à la fois chaleureuse et glaciale.

On s’y sent à l’aise, sur une peau d’ours moelleuse, mais toujours dans une menace latente de se retrouver face au chasseur qui l’aura descendu sans première sommation, peur que l’on subisse le même traitement.

On se sent auditeur et acteur de ces longs chapitres éthérés au cours desquels le songwriting pragmatique et terrien de Jullian Angel rencontrera les arrangements les plus fouillés possibles - on pensera souvent à Sigur Ros, toujours sur la corde de la béatitude. On sent que celui-là aura eu à cœur de transformer la fatalité et beauté métaphysique. Et on sait aussi d’emblée qu’il aura tenu son pari.

Fermement blotti dans des constellations d’e-bow intergalactiques et de notes égrainées et saupoudrées d’une reverb digne d’un Red House Painters pour mieux souligner l’emphase et le lyrisme d’une musique dont on se délecte mieux au cœur de la nuit.

Mais parfois la pop regagne sa place d’honneur et évoque le meilleur de REM ou Richard Buckner ("Born on the seventh day", "Mystic friend") et on croit avoir affaire à des allégories bibliques quand on est en fait en présence d’une sorte d’auto-mythe, quand on transforme sa propre vie en peplum duquel on souhaite se tirer indemne pour pouvoir conter ses exploits à ses petits enfants. Et puis à d’autres moments l’urgence de la narration prend le dessus et envahit le spectre sonore d’imprécations aussi désabusées que lucides que l’on imagine dirigées vers des amis précieux, idéalisés, mais finalement démystifiés ("Fragmented life").

Mais c’est bien souvent la grâce pure qui auréole Life was the answer. Pour exemple, on peut citer le magnifique "Some dead survive", sur laquelle on croise la sublime voix d’Half Asleep. Un subtil va-et-vient narratif dans lequel on s’imagine bien regarder le dialogue entre une femme esseulée et son mari revenant de plusieurs années de front, égratigné par la folie humaine, bouffés par l’empathie, mais gangrenés par l’incompréhension mutuelle et les remords. Autant de métaphores dans lesquelles chacun pourra trouver son lot de déjà-vu, cette obsédante sensation….

On touche enfin au chef d’œuvre absolu dans la magie de "Checking your soul" dans laquelle l’âme humaine est comparée à un vulgaire contrôle technique automobile que certains, suivez mon regard, feraient bien d’effectuer plus régulièrement pour pouvoir un jour reposer en paix sans craintes de représailles ultimes. Ici les arrangements accentuent la portée magnétique du jeu de guitare saisissant à la Nick Drake alors que des voix de l’au-delà résonnent en canons pour laisser place au silence salvateur.

La mélancolie latente n’est ici pas qu’un prétexte mais presque un art de vivre que les fans de Low ne pourront que vénérer ou mieux dans lequel ils pourront se blottir, comme dans les bras d’une mère aimante qui trouvera les gestes qui apaiseront le chaos infernal d’une vie intérieure parfois brutale.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album For a ghost (in a room session) de Jullian Angel
La chronique de l'album Kamikaze Planning Holidays de Jullian Angel
Jullian Angel en concert à La Maroquinerie (15 février 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Jullian Angel


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=