Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Refus de témoigner
Ruth Klüger  (Editions Viviane Hamy)  décembre 2006

"Refus de témoigner" de Ruth Klüger, dont le titre original équivalait à "Re-vivre", est un titre étonnement anachronique pour le récit autobiographique d’une femme juive qui a subi les camps de concentration nazis mais qui résume bien le fond de son propos.

Un fond dense et complexe auquel s’ajoute la structure même puisque si le fil chronologique est respecté la narration de chaque épisode se double d’une analyse à la fois à la lumière d’événements subséquents et au jour de l’écriture, une écriture vive, précise, sans détours ni complaisance.

Née à Vienne, Ruth Klüger connaît dès son enfance le racisme anti-juif dans une Autriche profondément antisémite avant même l’Anschluss, et est déportée en 1942 alors qu’elle n’avait que 12 ans dans un premier camp, celui de Theresienstadt, qui apparaît comme un ghetto quasiment semblable à ceux qu’elle avait déjà connu, puis Auschwitz-Birkenau et Gross-Rosen.

Rebelle à la victimisation, critique par rapport au sens et à la portée du témoignage et notamment à "l’oral history", allergique à l’industrie de l’holocauste "Cette culture de musée repose sur une superstition profonde, l'idée qu’on saisirait les fantômes précisément sur les lieux où ils ont cessé d'être vivants. Ou bien plutôt non une superstition profonde, mais artificielle, telle qu'en suscitent toutes les maisons hantées du monde."), dénonçant l’insuffisance d’une approche compassionnelle ("A Birkenau, j'ai été à l'appel, j'ai eu soif et peur de la mort. C'était tout, et rien de plus."), elle refuse de devenir un témoin professionnel, comme le constatait avec désespoir Primo Levi, l’auteur de "Si c’est un homme", un témoin inéluctablement instrumentalisé.

Elle prône un nouveau vecteur de transmission de la mémoire, celui de l’écriture et donc l’art.

Ce qu’elle tente par là même de faire avec ce livre qui se présente à la fois une autobiographie éclairée, une réflexion philosophique sur l’holocauste et une analyse sur l’épistémologie et la déontologie du recueil des témoignages.

 

"Auschwitz n'a jamais été un établissement d'éducation d'aucune sorte, et surtout pas d'éducation à l'humanité et à la tolérance. Il n'est absolument rien sorti de bon des camps." Ruth Kllüger

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de "Si c'est un homme" de Primo Levi


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=