Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bertrand Betsch
La chaleur humaine  (PIAS)  février 2007

Près de trois ans après l'incontournable Pas de bras pas de chocolat et un nouveau changement de label, Bertrand Betsch donne de nouveau signe de vie avec la sortie de son quatrième album La chaleur humaine.

L'artiste présente sa nouvelle galette comme un "album à thème" basé sur les relations humaines et l'affect. Les 15 titres de La chaleur humaine traitent tour à tour de l'amour, de l'amitié, de l'enfance, du bonheur et de la joie qui en résultent mais également des frustrations et des égratignures...

Portée par une production dépouillée (pour ne pas dire minimaliste), La chaleur humaine n'est pas qu'une pâle copie de Pas de bras pas de chocolat. Les mots sont toujours justes, le ton désabusé voire cynique aussi. L'ambiance général de ce nouvel album est cependant plus mélancolique et moins groovy que son prédécesseur. S'appuyant moins sur les programmations, Bertrand Betsch pose sa voix (merveilleusement retrouvée) sur une orchestration plus acoustique (guitare, piano, mélodica...).

La chaleur humaine dégage à la fois un sentiment d'apaisement et de tension, à l'image du titre "Romance" qui alterne les bouffées d'air du piano et des passages nettement plus pesants portés par le saxophone de Daniel Paboeuf et la batterie de Sacha Toorop. Le texte de Betrand Betsch prend alors une dimension quasi tragique pour terminer sur un ton plus léger.

L'ensemble de l'album varie également les titres légers ("J'aime bien (1)", "Ce ventre là", ou l'instrumental "Main dans la main"...) et les titres plus tendus ("Les gens qui s'aiment", "Romance"...). Bertrand Betsch sait parfaitement agrémenter ses morceaux de sonorités jazzy, rock voire reggae donnant ainsi de la hauteur à ses chansons et à ses textes.

Même si certains textes voire quelques chansons me laissent plus indifférents, La Chaleur humaine présente des petites merveilles. Je retiens notamment "O les beaux jours" et "Les vents contraires", deux morceaux en duo avec Nathalie Guilmot, pépites où la mélodie, le texte et les voix se mêlent dans une alchimie parfaite. A cela, il faut également ajouter "Bang Bang" et ses parties incroyables d'orgue, "Mon ami", "La chaleur humaine"...

Avec La chaleur humaine, Bertrand Betsch nous offre un album certes moins accessible que le précédent mais tout aussi exigent, abouti et touchant. Digne héritier du feu label Lithium, Bertrand Betsch a su développer un style littéraire et musical, qui, on l'espère, trouvera le public et la reconnaissance qu'il mérite.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Pas de bras, pas de chocolat de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Je Vais Au Silence de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Le temps qu'il faut de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La nuit nous appartient de Bertrand Betsch
La chronique de l'album My love is for free de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La Vie Apprivoisée de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Tout doux de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Pour mémoire de Bertrand Betsch
Bertrand Betsch en concert au Café de la Danse (9 mars 2005)
Bertrand Betsch en concert au Festival Détours de chant #16 (édition 2017)
L'interview de Bertrand Betsch (23 janvier 2007)
L'interview de Bertrand Betsch (janvier 2012)
L'interview de Bertrand Betsch - Seconde partie (janvier 2012)
L'interview de Bertrand Betsch (dimanche 17 novembre 2013)
L'interview de Bertrand Betsch (février 2015)
L'interview de Bertrand Betsch (mecredi 11 mai 2016)

En savoir plus :

Le site officiel de Bertrand Betsch


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bertrand Betsch (11 mai 2016)
Bertrand Betsch (17 novembre 2013)
Bertrand Betsch (4 mars 2012)


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=