Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Clap Your Hands Say Yeah
Some loud thunder  (Wichita / Cooperative Music)  janvier 2007

Après avoir marqué un remarquable essai en 2006, le groupe new-yorkais Clap Your Hands Say Yeah, vise maintenant la transformation avec la sortie de son nouvel album Some loud thunder.

Le cap du deuxième album est souvent casse-gueule pour beaucoup de groupes et il faut admettre que la bande à Alec Ounsworth était attendue au tournant suite à l'énorme succès de son premier album OMNI (objet musical non identifié).

Tout en s'inscrivant dans la même ligne que son prédécesseur, Some loud thunder marque encore davantage la spécificité créatrice et la non normalité du groupe. Plus sombre et peut-être plus posé, cette nouvelle galette est plus qu'une confirmation, c'est une consécration.

Une fois passée l'écoute inaudible et quasi insupportable du premier titre ("Some loud thunder"), on retrouve la patte Clap Your Hands Say Yeah avec certainement une dose de maturité en plus. On retient aussi la présence de David Fridman à la production, qui après avoir oeuvré somptueusement du côté de Mercury Rev et de Flaming Lips, apporte son sens remarquable des arrangements à l'univers musical du combo.

La voix d'Alec Ounsworth est toujours aussi incroyable, les guitares hypnotiques n'ont pas baissé la garde et le sens de la mélodie et du groove est toujours de la partie.

Pour preuve, les New-yorkais nous proposent avec "Satan said dance" une de ces chanson dont ils sont les seuls à avoir la recette : un titre épileptique conviant n'importe quel auditeur normalement constitué à bouger son corps frénétiquement. Le groupe sait également nous surprendre comme sur "Upon encountering the criplled elephant", instrumental apaisant, Un ange passe, et c'est sacrément bon.

Avec "Love song n°7", Clap Your Hands Say Yeah nous livre une des pépites musicales de 2007, reprenant en cours de morceau la ligne d'accordéon de "Upon encountering the criplled elephant". On retiendra également "Goodbye to mother and the cove", dont l'instrumentation bigrement efficace assaisonne parfaitement le chant sensible d'Ounsworth.

Difficile d'évoquer tous les titres de Some loud thunder, tant le deuxième volet des aventures musicales de Clap Your Hands Say Yeah, se dévoile un peu plus à chaque écoute. S'inscrivant toujours sur la voie de l'indépendance, cette (désormais) valeur sûre de la scène anglo-saxonne, s'affirme en digne héritier de la scène new-yorkaise des Dylan, Sonic Youth et autre Velvet. Alors, clap your hands say yeah, tout simplement !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Clap your hands say yeah
Clap Your Hands Say Yeah en concert au Festival Les Trans 2005 (Samedi)
Clap Your Hands Say Yeah en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
Clap Your Hands Say Yeah en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)

En savoir plus :

Le site officiel de Clap your hands and say yeah


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=