Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Cornflakes Heroes
Off with your heads  (Greed Recordings)  décembre 2006

Mine de rien, le rock français se porte bien, du moins artistiquement, et recommence à crépiter comme du cornflake dans un shaker lorsqu’on passe la porte de Bagnolet.

The Cornflakes Heroes, originaires de Caen, justement, semblent héroïques, en sortant ce premier méfait qui brouille les cartes d’identités, arrondis et les angles et les mélodies.

Rencontre entre James Bond et Bortek de Jad Wio, "Silly boys are untrue" marque la distance avec la concurrence, et introduit parfaitement aux univers des Cornflakes. Un mélange de psychédélisme et de réalité dure du collier, utilisation hardcore des guitares et pratique douce de la mélodie portée par le flot de Toma qui crache son venin comme les Violent Femmes jadis, Little Rabit plus récemment.

The Cornflakes sonne comme du Cornflakes Heroes, point à la ligne, qu’ils dépassent allègrement sur Off with your heads. Un détour par les 60’ de Morrisson (le chamanique "Behaviour lessons", petite sœur de The End), une escale du coté de chez Nick Drake l’éternel ("Take me out of town"). La bande à Toma imprègnent l’ensemble d’une sauce personnelle, cette jolie naïveté qui rend l’accent français si charmant lorsque les textes sont anglophones.

The Cornflakes proposent en définitive un roadmap du rock mondial à la française, sans enfoncer les portes. Une manière d’insister sur le présent sans renier les influences, et perpétuer l’adage que les groupes de province ont la technique, ceux de Paris l’attitude. Le talent contre la hype. "Lifeline", single indie parfait, confirme le sourire qui s’esquissait déjà, la guitare s’emballe comme une embardée vers Picadilly circus, les batteries lorgnent vers le nouveau continent, le regard, lui, est français, de ceux qui ont regardé trop de fois le train passer pour ne pas le saisir en route.

Technologiquement, rien de neuf sous le soleil, avec une formule guitare/basse/batterie sèche et rude. Pas de piano, production minimaliste, philosophie White Stripes.Mais le soleil continue à briller sur Nantes, lorsque Paris semble éclipsé par les signatures successives de moults artistes sur lesquels les Chaussettes Noires et Chats Sauvages auraient volontiers crachés. Quelques coups de ceinturon peut-être, pour achever l’ensemble. Sur Off with your heads, le talent est dans les compositions, plus que dans le genre musical que les Cornflakes abordent, sorte de post-rock à parole tentant le crossover 60’ / 90’.

Off with your heads est un album d’images, en sépia ou en couleurs. "Overcome" est un cliché du temps qui passe, des secondes qui défilent en acoustique, avec le chant toujours maitrisé, l’électrique jamais très loin. Pas la peine de monter le volume pour dégager la colère, la conclusion du définitif "Revenges on males" se boit comme du lait mélangé au LSD, se lit en diagonal, dans la langue du "Grateful dead", avec ce chant nasillard, ce faux dédain des dandys électriques.

Le soleil se couche déjà sur "Frozen Water", il est temps de border les petits, allumer les bougies, prolonger la nuit et remettre l’album, comme un nouveau levée de soleil couleur rouge espagnol.

 

En savoir plus :

Le site officiel de The Cornflakes Heroes


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=