Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Voyages extraordinaires - Yves Saint Laurent
Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent  (Paris)  Du 5 ocotbre 2006 au 15 avril 2007

Le 30 janvier 1958, à 21 ans, Yves Saint Laurent présente sa première collection chez Dior et devient le plus jeune couturier du monde. Suivront 40 ans de création, de scandales et de succès.

Le 7 janvier 2002, il annonce son départ et créé avec Pierre Bergé la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent qui possède 5.000 vêtements et plus de 15.000 accessoires, dessins, patrons et autres documents sur la carrière d’Yves Saint Laurent qui sont présentés au public à l’occasion d’expositions thématiques.

L’exposition "Voyages Extraordinaires" propose, à travers quelques étapes, de l’Espagne à la Chine, en passant par l’Afrique, les Indes, la Russie et le Japon, et un retour aux sources marocaines, de parcourir l'imaginaire du couturier.

Elle invite à la contemplation de quelques modèles de des collections haute couture marquées par son attrait pour l’exotisme de celui que Pierre Bergé qualifie de "voyageur immobile".

Couturier du noir profond, dense, mystérieux, intemporel et couturier de la lumière, il fait claquer les couleurs, ose les appariements inédits,  compose chaque toilette comme un tableau jusqu’au moindre détail.

Dans une scénographie élégante faisant la part belle aux jeux d’ombres et de lumières qui valorise le chatoiement des couleurs, la pureté des lignes et la richesse des matières, le voyage commence en Afrique avec des mannequins bleus, comme les femmes bleues du désert ou les femmes peuls enluminées de tenues qui explorent toute la gamme des jaunes et or.

A côté de la femme blanche en saharienne, autre innovation d’Yves Saint Laurent en 1968 après le smoking pour femme créé en 1966, les mannequins se parent de plumes d’oiseaux de paradis, de mousseline léopardisée.

Les matériaux ethniques tels les coquillages, les perles, le raphia acquièrent des lettres de noblesse dans des macramés luxueux, ode exubérante à l’animalité de la femme et sa communion avec la nature.



Le mystère des drapés Saint Laurent se retrouve aussi bien dans les épures d’hidjabs marocains que dans les saris et les kimonos de mousseline fleurie.

Matières aériennes, voire transparentes, pour envelopper le corps de la femme dontil disait : "Rien n'est plus beau qu'un corps nu. Le plus beau vêtement qui puisse habiller une femme ce sont les bras de l'homme qu'elle aime. Mais, pour celles qui n'ont pas eu la chance de trouver ce bonheur, je suis là."  

 

 

Trilogie colorée, le noir, le magenta et l’or, pour l’inspiration ibérique et une thématique passionnée.

La toréador a féminisé son habit de lumière d'un jabot rose à volants et sa muleta a volé sur les épaules d’une femme fleur en fourreau de velours noir.

 

 

 

 

 

 

La fleur rose est  tombée en pluies la robe rebrodée sur Carmen à de fleurs comme les bougainvillées ont revêtu la cape marocaine.

 

 

Les tenues traditionnelles russes ruissellent de taffetas et velours et les broderies naïves se transforment se déclinent en arabesques rutilantes.


De même qu'il invente le smoking pour la femme en 1966, il transpose au féminin les sherwanis, vestes traditionnelles indiennes, en boléros et vestes courtes rebrodés à profusion pour une maharanee moderne.

 

 

L’exposition se clôt sur la Chine et le Japon qui en constitue un peu le point d’orgue avec la magnificence notamment des vestes courtes rebrodées, gansées, agrémentées de passementerie d’un raffinement exquis.

Les longs manteaux qu'il soit coloré en anis et mauve ou noir chamarré s'inspirent des traditionnels manteaux de cérémonie des mandarins.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une exposition pour le plaisir des yeux et des rêves. Un bref et merveilleux voyage hors du temps avec un des couturiers les plus inspirés du 20 ème siècle et jamais égalé.

 

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver

Quoi de plus triste qu'un jour férié un dimanche pluvieux ? Pas grand chose mais il est temps de se remonter le moral avec le sommaire de notre petite sélection culturelle hebdomadaire.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf
et toujours :
"Tempérance #2" de Dominique Dalcan

"Thomas Pesquet : 16 levers de soleil, BOF" de Guillaume Perret
"In the street" de Laurent Fickelson
"Buenos Aires 72" de Marina Cedro
"Caribbean stories" de Samy Thiébault
"Black honey" de Black Honey
"Nulle part" de Daisy Driver
"Ancient majesty" de Portier Dean
"Chimie vivante" de Féloche

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Love" aux Ateliers Berthier
"Ivanov" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Demi-Véronique" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Stück Plastik, une pièce en plastque" à la Manufacture des Oeillets
"La Vie devant soi" au Théâtre Jean Arp à Clamart
"L'Avalée des Avalés" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Filles du Trois et demi" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Fourberies de Scapin" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie lente" au Théâtre de La Reine Blanche
"Pauline Cariou - Chroniques d'une vie décalée" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"My Ex-step-in-law" au Théâtre Dunois
"Les Louvres and/or Kicking the dead" au Centquatre
"Retour à Lemberg" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
les reprises :
"Berlin Kabarett" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ex-Anima" au Théâtre Zingaro
"Le Joueur d'échecs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"En couple" à La Folie Théâtre
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Palais des Glaces
et la chronique des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Grayson Perry - Vanité - Identité - Sexualité" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Carmen & Lola" de Arantxa Etchevarria
"High Life" de Claire Denis
Oldies but Goodies avec "L'Adieu aux armes" de Frank Borzage en version restaurée
et la chronique des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

et toujours :
"Ce qui t'appartient" de Garth Greenwell
"Et j'abattrai l'arrogance des tyrans" de Marie-Fleur Albecker
"Infirmière" de Christie Watson
"Le camp de la goutte d'eau" de Baniel Bililian
"Qaanaaq" de No Malo
"Treize jours" de Arni Thorarinsson

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows

et toujours :
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=