Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mercredi)
SSM - King Khan and the BBQ Show - Archie Bronson Outfit - The Datsuns  (Paris)  7 février 2007

La seconde édition des Nuits de L’Alligator, festival de blues au succès grimpant, se tient cette année encore à la très haute perchée, salle de la Maroquinerie. En ce mercredi, la programmation est éclectique. En effet, bien que la ligne directrice soit le blues, les quatre groupes de ce soir offrent des sons teintés d’influences plus ou moins éloignées du thème d’origine.

Pour preuve, SSM, trio originaire de Détroit.

Au chant, aux claviers et à la moustache José Bové, John Szymanski. A la guitare et aux 8 pédales à effets, Marty Morris. A la batterie et à la chemise à carreaux vintage Dave Shettler.

Sous le look garage-rock se cachent quelques sonorités électro très plaisantes, aussi bien apportées par une batterie épileptique que par 2 claviers maniés par un chanteur motivé.

Quelques notes très psychédéliques également, grâce aux fameuses pédales à effets du guitariste ainsi qu’à son… téléphone portable ! Oui c’est tellement mieux qu’un bottleneck de vieux.

Ce qui au départ ressemble à une formation garage rock des plus old school, se révèle être une réinvention originale du genre. Au final, SSM, une bonne surprise.

S’en suit un véritable freak show, avec le duo King Khan and the BBQ Show. Déjà, avec un nom pareil…

Le chanteur-guitariste, King Khan, se présente très naturellement en trav bien vulgos. Perruque violette, collier de crevettes en plastique autour du cou, et robe dos nu paillettée or, laissant élégamment dépasser une série de petits bourrelets.

BBQ, quant à lui, n’est pas en reste côté accessoires. Turban visé sur le crane (rasé), assis sur son petit tabouret, il fait face à sa mini-batterie DIY.

Dans des paniers en osier se trouvent 2 petites caisses. Celle faisant office de grosse caisse à en guise de pédale, un tambourin. Monsieur BBQ joue en sus, de la guitare ou de la basse, selon les besoins.

A part quelques personnes ayant déjà vu King Khan à l’œuvre avec The Shrines, l’ensemble du public, bien qu’amusé, reste interloqué et surtout curieux d’entendre ce qu’il va pouvoir musicalement sortir de ces 2 énergumènes.

Et bien c’est un grand écart. Tantôt rock sixties à base de chœurs en "doo whoua doo whoua my baby", tantôt punk avec un King Khan hurleur "I don’t give a fuck, I don’t give a shit", tantôt garage-psychédélique et tantôt blues-country, Johnny Cash réincarné en la personne de BBQ lorsqu’il déploie sa voix au timbre sombre et profond.

Bref un spectacle tout aussi plaisant pour les oreilles que pour les zygomatiques.

Alors bon forcément quand Archie Bronson Outfit prend le relais de pipo et molo sur scène, l’ambiance festive retombe franchement.

En même temps, les ABO ne sont pas connus pour leur spectacle de clowns (ce n’est d’ailleurs pas ce qu’on leur demande) mais bien pour leur incroyable talent de musiciens. Ce soir encore, ça se confirme.

Ces 3 anglais, Sam "The Cardinal" Windett, Dorian "Dog" Hobday et Mark "Arp" Cleveland, maîtrisent parfaitement leur son blues très rock, à tel point qu’on les prendrait presque pour des ricains.

A l’arrière plan, Arp Cleveland artilleur, tape frénétiquement sur sa batterie les yeux révulsés l’air possédé, plus en avant Sam The Cardinal et sa barbe ZZ Top enchaîne les riffs surpuissants, Dog Hobday est aussi efficace que discret, et un 4ème larron venu filer un coup de 2 mains pour jouer de 2 saxophones à la fois (tant qu’à faire), envoûte la salle.

La performance est très puissante et immédiate, le public est tout aussi concentré. C’est à la limite de la perfection, à la limite car il n’y a aucune interaction avec le public, à peine quelques regards… nos anciens étudiants en art ne sont plus très loin de l’autisme.

Frustrant à la vue de l’ambiance plutôt bon enfant de cette soirée de festival.

Last but not least, les néo-zélandais de The Datsuns. A priori la tête d’affiche très attendue du festival.

Du rock primitif, autrement dit du hard rock pour la Maroquinerie ce soir. Et nom de nom, c’est fichtrement bon et bien fait. Quatre gamins, Dolf de Borst, Phil Buscke, Ben Cole (remplaçant de Matt Osment) et Christian Livingstone, envoyant du bois comme si leur vie était en jeu. Les répercussions sont immédiates dans la fosse.

Pogos d’anthologie pour tout le monde, tiens pour toi aussi la fille. Du chevelu à veste en jean écussonnée dans la salle, du guitariste coton-tige équipé de moule-burnes sur la scène, la vraie vie quoi. Au delà du look, la musique bien sûr.

Dolf fait cracher sa voix haute et éraillée, Phil balance des riffs électriques presque agressifs pour une efficacité maximale. Une énergie incroyable que les 4 kiwis sont allés puiser à la source : MC5, AC/DC, The Who, Led Zep. Les Datsuns sont des héritiers plus que crédibles du genre.

Certes, l’ambiance festive est légèrement plus ardente qu’au départ et ça ne séduit pas tout le monde, mais c’est la musique du diable qui envahit la salle ce soir. Et c’est bien connu, le diable n’a jamais fait l’unanimité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Le Festival Les nuits de l'alligator à Paris :
La chronique du mardi 6
La chronique du jeudi 8
La chronique du samedi 1

La chronique de l'album Derdang Derdang de Archie Bronson Outfit
Archie Bronson Outfit parmi une sélection de singles (novembre 2006)
La chronique de l'album Coconut de Archie Bronson Outfit
Archie Bronson Outfit en concert à Main d'Oeuvres (20 septembre 2004)
Archie Bronson Outfit en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)
Archie Bronson Outfit en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
L'interview de Archie Bronson Outfit (20 septembre 2004)
La chronique de l'album Outta sight/Outta Mind de The Datsuns
The Datsuns en concert à l'Elysée Montmartre (24 février 2003)
The Datsuns en concert à La Maroquinerie (6 novembre 2008)

En savoir plus :

Le site officiel de The King Khan and BBQ Show
Le site officiel d'Archie Bronson Outfit
Le site officiel de The Datsuns

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=