Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mercredi)
SSM - King Khan and the BBQ Show - Archie Bronson Outfit - The Datsuns  (Paris)  7 février 2007

La seconde édition des Nuits de L’Alligator, festival de blues au succès grimpant, se tient cette année encore à la très haute perchée, salle de la Maroquinerie. En ce mercredi, la programmation est éclectique. En effet, bien que la ligne directrice soit le blues, les quatre groupes de ce soir offrent des sons teintés d’influences plus ou moins éloignées du thème d’origine.

Pour preuve, SSM, trio originaire de Détroit.

Au chant, aux claviers et à la moustache José Bové, John Szymanski. A la guitare et aux 8 pédales à effets, Marty Morris. A la batterie et à la chemise à carreaux vintage Dave Shettler.

Sous le look garage-rock se cachent quelques sonorités électro très plaisantes, aussi bien apportées par une batterie épileptique que par 2 claviers maniés par un chanteur motivé.

Quelques notes très psychédéliques également, grâce aux fameuses pédales à effets du guitariste ainsi qu’à son… téléphone portable ! Oui c’est tellement mieux qu’un bottleneck de vieux.

Ce qui au départ ressemble à une formation garage rock des plus old school, se révèle être une réinvention originale du genre. Au final, SSM, une bonne surprise.

S’en suit un véritable freak show, avec le duo King Khan and the BBQ Show. Déjà, avec un nom pareil…

Le chanteur-guitariste, King Khan, se présente très naturellement en trav bien vulgos. Perruque violette, collier de crevettes en plastique autour du cou, et robe dos nu paillettée or, laissant élégamment dépasser une série de petits bourrelets.

BBQ, quant à lui, n’est pas en reste côté accessoires. Turban visé sur le crane (rasé), assis sur son petit tabouret, il fait face à sa mini-batterie DIY.

Dans des paniers en osier se trouvent 2 petites caisses. Celle faisant office de grosse caisse à en guise de pédale, un tambourin. Monsieur BBQ joue en sus, de la guitare ou de la basse, selon les besoins.

A part quelques personnes ayant déjà vu King Khan à l’œuvre avec The Shrines, l’ensemble du public, bien qu’amusé, reste interloqué et surtout curieux d’entendre ce qu’il va pouvoir musicalement sortir de ces 2 énergumènes.

Et bien c’est un grand écart. Tantôt rock sixties à base de chœurs en "doo whoua doo whoua my baby", tantôt punk avec un King Khan hurleur "I don’t give a fuck, I don’t give a shit", tantôt garage-psychédélique et tantôt blues-country, Johnny Cash réincarné en la personne de BBQ lorsqu’il déploie sa voix au timbre sombre et profond.

Bref un spectacle tout aussi plaisant pour les oreilles que pour les zygomatiques.

Alors bon forcément quand Archie Bronson Outfit prend le relais de pipo et molo sur scène, l’ambiance festive retombe franchement.

En même temps, les ABO ne sont pas connus pour leur spectacle de clowns (ce n’est d’ailleurs pas ce qu’on leur demande) mais bien pour leur incroyable talent de musiciens. Ce soir encore, ça se confirme.

Ces 3 anglais, Sam "The Cardinal" Windett, Dorian "Dog" Hobday et Mark "Arp" Cleveland, maîtrisent parfaitement leur son blues très rock, à tel point qu’on les prendrait presque pour des ricains.

A l’arrière plan, Arp Cleveland artilleur, tape frénétiquement sur sa batterie les yeux révulsés l’air possédé, plus en avant Sam The Cardinal et sa barbe ZZ Top enchaîne les riffs surpuissants, Dog Hobday est aussi efficace que discret, et un 4ème larron venu filer un coup de 2 mains pour jouer de 2 saxophones à la fois (tant qu’à faire), envoûte la salle.

La performance est très puissante et immédiate, le public est tout aussi concentré. C’est à la limite de la perfection, à la limite car il n’y a aucune interaction avec le public, à peine quelques regards… nos anciens étudiants en art ne sont plus très loin de l’autisme.

Frustrant à la vue de l’ambiance plutôt bon enfant de cette soirée de festival.

Last but not least, les néo-zélandais de The Datsuns. A priori la tête d’affiche très attendue du festival.

Du rock primitif, autrement dit du hard rock pour la Maroquinerie ce soir. Et nom de nom, c’est fichtrement bon et bien fait. Quatre gamins, Dolf de Borst, Phil Buscke, Ben Cole (remplaçant de Matt Osment) et Christian Livingstone, envoyant du bois comme si leur vie était en jeu. Les répercussions sont immédiates dans la fosse.

Pogos d’anthologie pour tout le monde, tiens pour toi aussi la fille. Du chevelu à veste en jean écussonnée dans la salle, du guitariste coton-tige équipé de moule-burnes sur la scène, la vraie vie quoi. Au delà du look, la musique bien sûr.

Dolf fait cracher sa voix haute et éraillée, Phil balance des riffs électriques presque agressifs pour une efficacité maximale. Une énergie incroyable que les 4 kiwis sont allés puiser à la source : MC5, AC/DC, The Who, Led Zep. Les Datsuns sont des héritiers plus que crédibles du genre.

Certes, l’ambiance festive est légèrement plus ardente qu’au départ et ça ne séduit pas tout le monde, mais c’est la musique du diable qui envahit la salle ce soir. Et c’est bien connu, le diable n’a jamais fait l’unanimité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Le Festival Les nuits de l'alligator à Paris :
La chronique du mardi 6
La chronique du jeudi 8
La chronique du samedi 1

La chronique de l'album Derdang Derdang de Archie Bronson Outfit
Archie Bronson Outfit parmi une sélection de singles (novembre 2006)
La chronique de l'album Coconut de Archie Bronson Outfit
Archie Bronson Outfit en concert à Main d'Oeuvres (20 septembre 2004)
Archie Bronson Outfit en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)
Archie Bronson Outfit en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
L'interview de Archie Bronson Outfit (20 septembre 2004)
La chronique de l'album Outta sight/Outta Mind de The Datsuns
The Datsuns en concert à l'Elysée Montmartre (24 février 2003)
The Datsuns en concert à La Maroquinerie (6 novembre 2008)

En savoir plus :

Le site officiel de The King Khan and BBQ Show
Le site officiel d'Archie Bronson Outfit
Le site officiel de The Datsuns

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=