Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bertrand Belin
La perdue  (Sterne/Sony BMG)  mars 2007

Avec son premier album éponyme, Bertrand Belin, compositeur-arrangeur reconnu et guitariste nomade, s’était laissé aller à l’écriture, à la fois précieuse et surréaliste, pour des chansons poétiques sur des musiques néo-impressionnistes.

Avec "La perdue", le verbe est toujours soumis aux caprices et aux fantaisies d’une plume bouillonnante qui se joue des allitérations, tâte du vieux français et s’amuse à déjouer le sens en jouant de manière surréaliste avec les maux.

Les musiques ont acquis toute leur majesté et les arrangements devenus luxuriants s’apparentent à des compositions classiques qui se déclinent en mille orchestrations exubérantes avec une introduction souvent minimaliste suivie de développements en cascades et de nappes symphoniques sur lesquels se pose le chant poétique et nonchalant avant de s’interrompre pour laisser la rêverie ou le sentiment se nicher au coin de l’oreille.

Dès le morceau d’ouverture, le très beau "Le trou dans la poitrine" à la scansion à la Gainsbourg des derniers temps, le doute n’est plus permis et l’addiction immédiate.

Un banjo guilleret introduit le nostalgique "Rien à la ville" et tient tête à la cohorte des instruments qui viennent le rejoindre pour comme avec le titre éponyme "La perdue" avec sa voix en trémolos à la limite de la rupture.

L’émouvante "La tranchée", très belle ode intimiste à l’ami disparu précède le tubesque chant d’amour de "Tes délices" à la mélodie qu’on croît connaître depuis toujours, jamais entendue et pourtant si familière à nos cœurs.

Amateur de délices subtils, Bertrand Belin nous entraîne au voyage au centre de la veuve qui a de la place dans son cou ("Des os de seiche") et dans le cœur de la belle où règne un climat de forêt que menace la nuit ("Les oiseaux").

Accompagnés par des musiciens talentueux, fidèles de la première heure, comme Pierre Lebourgeois au violoncelle et Marwenn Kamamrti au violon entre autres, il réussit un sans faute imparable et un album de pépites qui signe un univers personnel et singulier qui se situe quelque part entre ceux de Murat et Manset.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Bertrand Belin
La chronique de l'album Hypernuit de Bertrand Belin
La chronique de l'album Cap Waller de Bertrand Belin
La chronique de l'album Persona de Bertrand Belin
Bertrand Belin en concert au Studio Acousti (Showcase) (15 février 2005)
Bertrand Belin en concert à l'Espace Jemmapes (17 mai 2006)
Bertrand Belin en concert au Festival FNAC Indétendances 2007 (vendredi)
Bertrand Belin en concert à La Flèche d'Or (mardi 26 juillet 2012)
Bertrand Belin en concert à Colisée (7 mars 2013)
Bertrand Belin en concert au Trianon (mardi 15 décembre 2015)
L'interview de Bertrand Belin (samedi 9 mars 2019)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bertrand Belin (5 octobre 2010)
Bertrand Belin (1 octobre 2009)


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=