Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Wedsessions #6 : Mélatonine- Exsonvaldes - Steeple Remove
Le Triptyque  ( Paris)  21 février 2007

Pour la sixième Wed'sesssion de Eh! Les vilains, la programmation se voulait pourle moins éclectique et elle le fût !

Devant une salle encore à moitié pleine, le trio Mélatonine ouvre les festivités.

Venus présenter leur nouvel album Décembre est un samedi, les Melatonine ne font pas dans la demie mesure. Aussi leur communication avec le public sera inversement proportionnelle aux décibels délivrés.

Leur rock entièrement instrumental se classe dans la catégorie "post rock"…

Ce qui ne veut pas dire grand-chose si ce n'est les rattacher à un courant dans lequel leurs illustres aînés et à n'en pas douter, maîtres, se sont inscrits.

J'entends par là et avant tout les Mogwai à qui il faut bien faire référence lorsqu'il s'agit de distiller tout au long de morceaux allant de 3 minutes à 15 minutes des plages successivement saturées de guitares puis de longs moments de calme pendant lesquels le groupes égrainent lentement quelques notes savamment dosées.

Les boucles répétées et les progressions sonores entêtent, hypnotisent et la sortie de scène du groupe laissera le public pantois, les musiciens quittant tour à tour la scène laissant les dernières boucles sonores s'échappées seules de leur amplis.

Exsonvaldes prend le micro et succède à Melatonine, enchaînant avec son rock satiné, aux couleurs pop acidulés.

Nettement plus accessibles que le combo post-rock pour l’audience majoritairement parisienne, Exsonvaldes débute son live par quelques chansons de son premier album, Near the edge of something beautiful, avec quelques crasses dans le moteur.

Comme un diesel qui chauffe, la bande à Simon, toujours impeccable, peine à trouver le rythme, puis se cale définitivement à l’entame de "Everything I see", single toujours imparable, joué devant une foule sage comme une image. Pourtant, le concert d’Exsonvaldes va crescendo, jouant plus nerveux que sur album, montant la pression sur "All I have", aux allures de titre britpop période The bends de Radiohead.

Le combo parisien touche enfin au but et bouleverse, avec la voix de Simon fragile et solide ; toujours en place. On croit entendre ça et là quelques inédites, à paraître sur le prochain album courant 2007, et l’on souhaite le meilleur à Exsonvaldes, dont les influences ne tarissent en rien l’originalité d’un groupe attachant.

The next big thing. Steeple Remove entre en scène et c’est une autre face du rock français qui montre son visage.

Un rock plus dur, expérimental, Kraut-rock.

Car Steeple Remove, originaire de Rouen, matraque sévère d’entrée de jeu avec "Gonzo Gazing", excellent titre réminiscence de My bloody valentine, REM, et Can.

Il n’y a rien à jeter sur la prestance de Steeple, son puissant, groupe soudé, matériel impeccable.

Farfisa imparable. Plages instrumentales emmené par Arno aux claviers et au chant, séducteur, charismatique. Sexuel.

Le groupe, qui a déjà servi de backing-band à Damon Suzuki (chanteur apocryphe de Can sur Tago Mago..) enchaîne les titres de Radio Silence avec la même grâce devant quelques frénétiques amateurs de rock épileptique. "Love machine" et sa basse tonitruante entre lentement, et Syd Barrett semble être l’invité mystère, psychédélisme et surréalisme, et ce en dépit d’un son un deçà de la qualité du live.

Puis c’est la sensualité langoureuse qui prend le dessus sur un "Indoor Reptile" d’anthologie, on aimerait tout casser, hurler le cri primaire pour hurler le génie de ce groupe.

La sauvagerie habite ce groupe, et ne la quitte jamais.

En résumé, un concert terriblement bluffant de virtuosité, qui permet aux français d’espérer encore. Ponihoax, Turzi, et maintenant Steeple Remove, tiennent l’avenir du rock courageux entre leurs mains.

Au final, une Wed’sessions relativement éclectique qui aura vu post-rock, pop-rock et Kraut-rock cohabiter l’espace d’une soirée. Pour le plus grand bonheur des amateurs de curiosités et de défrichage.

Prochain rendez-vous le 28 mars avec entre autres les excellents Fujiya & Miyagi, combo londoniens dont le nom résonne déjà dans les tympans…

 

En savoir plus :

Le site officiel de Mélatonine
Le site officiel de Exsonvaldes
Le Facebook de Steeple Remove

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=