Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Explosions in the sky
Trabendo  (Paris)  27 février 2007

Pour sa troisième venue à Paris après deux Guinguette Pirate d’anthologie, Explosions In The Sky s’apprêtait à prendre possession d’une Maroquinerie sévèrement blindée depuis plusieurs semaines. Jusqu’à ce qu’une fermeture administrative de la salle de la rue Boyer vienne semer le trouble et provoquer un déménagement forcé au Trabendo.

L’occasion pour certains retardataires de finalement prendre part aux festivités. Un trio folk français répondant au nom de My Name Is Nobody se charge de la première partie.

Songwriting d’excellente facture mais du genre compliqué à mettre en valeur sur scène. Fort réussi cependant. La première face de Cheap Thrills s’achève à peine qu’Explosions In The Sky fait son apparition.

Munaf Rayani s’approche timidement du micro pour témoigner sa joie de revenir se produire dans la capitale. Dans la langue de Molière s’il vous plaît. On ne le dira jamais assez : la sincérité et la gentillesse de ces jeunes gens s’avère totalement désarmante.

Soixante-cinq minutes plus tard, l’extraordinaire final, sur "The Only Moment We Were Alone", voyant ce même Munaf frapper son instrument sur le sol au milieu du chaos ambiant n’y change (presque) rien : Explosions In The Sky a déçu ce soir. Chacun des membres semble pourtant avoir donné le meilleur de lui-même. D’où une gêne palpable.

Quelques raisons évidentes. Le concert fut bien trop bref. Ecourté, il est vrai, à cause de problèmes techniques survenus en toute fin. Deusio, le volume. En effet, celui-ci n’a jamais décollé d’un niveau ridiculement bas. Un comble pour le Trabendo, une des salles où il fait habituellement bon se faire déchirer les oreilles. Dans ces conditions, même les passages vaguement épiques fonctionnaient difficilement. D’où cette désagréable impression de ne jamais vraiment avoir pénétré dans les morceaux.

Des raisons moins évidentes à présent. En théorie, une setlist mêlant classiques et extraits de All Of A Sudden I Miss Everyone semblait redoutable. Pourtant, éparpillés parmi des classiques tels que "Greet Death" ou "Six Days At The Bottom Of The Ocean", les nouveaux morceaux ont trop souvent fait retomber l’intensité. En effet, "The Birth And Death Of The Day" ou encore "Catastrophe And The Cure" peinaient à atteindre l’efficacité de l’enregistrement studio.

Le bon point à présent. Définitivement, la prestation scénique. Contrairement à la majorité de leurs congénères donnant dans le shoegazing froid, les texans déploient une énergie phénoménale, s’entrechoquant comme animés par une force supérieure, rendant leur show visuellement passionnant …

Sans rancune cependant, mais à charge de revanche en septembre prochain …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The earth is not a dead cold place de Explosions in the sky
La chronique de l'album All Of A Sudden I Miss Everyone de Explosions in the sky
La chronique de l'album Take care, take care, take care de Explosions in the Sky
Explosions in the sky en concert au Festival Primavera Sound 2008
Explosions in the sky en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Samedi 8 juillet
L'interview de Explosions in the sky (janvier 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de Explosions In The Sky
My name is nobody sur Myspace


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=