Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce So Many Little Sexy Meringues - Nadj - Le Maximum Kouette
Coopérative de Mai  (Clermont Ferrand)  3 mars 2007

Une soirée baptisée "Allez les Filles !" ce samedi 3 Mars à la Coopérative de Mai de Clermont-Ferrand, qui réunissait les jeunes espoirs So Many Little Sexy Meringues, Nadj et le Maximum Kouette. Le tout accompagné de la Dj Dy Dy Die, qui passera tout au long de la soirée d’excellents morceaux rock.

Une soirée qui démarre avec les très jeunes So Many Little Sexy Meringues. Une bien belle promotion pour le deuxième réel concert du groupe, qui va impressionner pendant près de vingt minutes le public attentif de la grande salle de La Coopérative de Mai.

Les mauvaises langues allaient bon train ; mais un son de guitare crampsien, un orge saignant, une voix criarde, une basse efficace et une batterie martelée avec énergie n’en ont fait qu’une bouchée. Certes, les So Many Little Sexy Meringues débutent, mais l’on aura rarement vu une entrée aussi fracassante. Car les tubes sont déjà là : le crispant "Jack's Ripper", l’entêtant "Am I Famous" (qui parle avec humour de la "nouvelle scène rock francaise", Naast et Co.) ou encore le riff tueur de "We Are the Sexy Meringues".

La musique des clermontoises n’est pas encore tout à faite parfaite ; mais est ce bien grave? Ces cinq filles fortes en poignes ont tellement bien compris l’essence même du mot rock "garage" et assimilé leurs collections de vinyles des Sonics et autres Stooges que l’on a envie de dire que l’on s’en fiche complètement.

Puis viens le tour de Nadj, chanteuse/guitariste qui délivre son rock énervé accompagné de son bassiste et son batteur pendant près d’une heure. Et le succès est au rendez-vous.

La jeune femme délivre avec aplomb et sureté son rock sombre, défendant avec beaucoup de rage mais toujours autant de féminité les morceaux de son album sorti en début d’année "". Les riffs tueurs de morceaux comme celui du single "Idée Fixe" prennent toutes leurs ampleurs en live ; le rock lourd de la jolie Nadj s’impose et percute un public hélas peu réactif.

Nadj sait bien s’entourer ; un batteur qui tape sur ses futs de toutes ses forces, des cordes de basse qui vrillent et tremblent avec classe et talent ! Un set concis, carré et énergique qui nous laisse présager de grandes choses pour cette jeune artiste. Que l’on aime ou non, le constat est évident à faire : Nadj fait parti intégrante du paysage rock français, et pour notre plus grand plaisir !

Puis vient le tour de Le Maximum Kouette et son ska/rock festif qui n’amuse qu’une poignée de personnes dans la salle. Depuis 1996, le groupe distille sa musique aux quatres coins de la France, entre festivals et bars.

Même si le groupe joue à la perfection et peut amuser, il est dur d’accrocher avec le Maximum Kouette après la claque sonore que l’on vient de prendre. C’est donc avec un intérêt plus que mitigé que l’on voit défiler les titres tirés des trois albums studio du groupe à majorité composé de filles. Après une heure de musique pas très palpitante, le Maximum Kouette quittent la scène sous les applaudissement de la poignée de spectateurs qui a apprécié le spectacle.

Une soirée éclectique, sans doute un peu trop… Mais au bilan, une confirmation et une révélation, ce n’est pas si mal…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Là de Nadj
Nadj en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mardi)
Nadj en concert à Fête de la Musique 2007 (21 juin 2007)

En savoir plus :

So Many Little Sexy Meringues sur MySpace
Nadj sur MySpace
Le site officiel de Le Maximum Kouette


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=