Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sexy Souks
Point Ephémère  ( Paris)  Du 8 mars au 1er avril 2007

Dans le cadre du 11ème Festival de l'imaginaire consacré aux musiques traditionnelles du monde, le Point Ephémère accueille du 8 mars au 1er avril 2007 une exposition d'art contemporain intitulée "Sexy Souks" conçue et réalisée par Anwad Esber et Cécile Pélissier qui propose "un regard sur un certain imaginaire érotique - de l'art populaire à la création contemporaine".

Anwad Esber a été interpellé par la découverte, dans les ruelles des vieux souks de Damas, à quelques pas du haut lieu de pèlerinage musulman qu'est la grande Mosquée des Omeyyades, de l'existence d'échoppes commercialisant de la lingerie extrêmement suggestive, identique à la lingerie "spécialisée" des sex shops européens, créée par des hommes et vendues à une clientèle essentiellement féminine pour leur usage personnel ou pour l'intégrer dans le trousseau de leurs filles.

De jeunes artistes originaires du Moyen Orient et de l'Afrique du Nord ont été sollicitées pour donner leur vision de cet imaginaire érotique dans la culture arabo-musulmane.

Sont présentées des œuvres crées spécialement pour cette exposition par des artistes femmes qui pour la quasi totalité ne vivent plus dans leur pays d'origine mais en Europe et particulièrement en France.

Plasticiennes, peintres, photographe, vidéaste, leur regard est fortement imprégné de la dualité qui règne dans la société de leur pays entre le dedans et le dehors, appliqué à tous les champs de représentation, entre l'ambiguité de la sacralisation apparente de la femme voilée et la réalité quotidienne où l'intime est placé sous la tyrannie pornographique du plaisir masculin .


Constat sur le paradoxe avec la série de clichés "Angel Lady" de Reine Mahfouz, comme celui montrant une couturière non voilée près d'une femme voilée qui assemble un ensemble affriolant sur un mannequin en bois, dont les deux visages portent la même expression absente.

La femme au corps objet

L'utilisation des sous vêtements flottant au vent comme étendards, à l'instar des drapeaux qui pavoisent toutes les villes syriennes, dans "In/out" de Zoulikha Bouadellah ou montés en "Marionnette" par Buthayna Ali insistent sur la dépendance du corps de la femme orientale.

Une femme considérée uniquement dans corporéité avec le lit nuptial "Al hana" de Rana Salam avec un néon clinquant reproduisant le mot "halal" symbole de pureté de la chair humaine d'autant qu'il est vulgarisé par son apposition sur les boucheries.

La femme libre dans sa tête

Quand le corps caché est mis à nu dans des atours affriolants pour l'érotisme masculin, la tête restée symboliquement voilée.

Car la femme demeure libre de ses pensées, dernier rempart dans lequel le pouvoir masculin ne doit pas trouver à s'infiltrer.

 

Ainsi, dans le très iconoclaste "Great syrian nude" de Lamia Ziade dans lequel une femme voilée, aux tétons et sexe apparents qui fume à côté d'une représentation phallique de la mosquée ou le détournement humoristique des Trois grâces qui, sous le pinceau de Majida Khattari, deviennent "Les trois garces", proches de l'iconographie SM.

Une exposition intéressante donc pour le regard occidental.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Festival de l'Imaginaire

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=