Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Erik Truffaz
Arkhangelsk  (Blue Note)  mars 2007

Après avoir mis Face à face, le temps d’un double live déjà anthologique son quartet favori (où l’accompagnent M. Giuliani, M. Erbetta et P. Muller) et Ladyland, l’autre formation au sein de laquelle il évolue et à laquelle on doit Saloua, son album précédent, le trompettiste Erik Truffaz revient en studio et à plus de simplicité pour Arkhangelsk, son neuvième effort.

Erik Truffaz Quartet fut en 1997 le premier groupe français signé sur le mythique label Blue Note. Depuis, les compositions n’ont jamais cessé d’évoluer, avec pour soucis constant l’acceptation d’une mise en danger permanente dans la recherche de formes nouvelles. Jadis, c’était le métissage du jazz et du drum’n bass, ou du chant rappé ; aujourd’hui, c’est la présence en guest star de vocalistes aussi différents que le chanteur français Christophe (sur l’excellent "L’un dans l’autre", brillant de délicatesse- le genre de morceau qui peut, enfin, faire oublier les mots bleus), le crooner Ed Harcourt (sur "Red cloud", le très entraînant "Snake charmer man" ou "Nobody puts the baby in the corner") et le rapper Nya (sur "Trippin’ the lovelight").

Moins tellurique que sur l’orageux The walk of the giant turtle (Blue note 2003) ; moins drum’n bass, moins lounge que sur The dawn (Blue note 1998) ou Bending new corners (Blue note 1999), la musique du quartet, en se donnant pour nouveau cap l’isolement arctique d’Arkhangelsk (ce nom est celui d’une ville portuaire Russe, située sur la mer blanche -– au jour où j’écris cette chronique, il n’y fait que trois degrés, contre la vingtaine de ceux dont s’honore le printemps bien naissant de notre hexagone), gagne des airs d’album chanté, et accepte de se remettre elle-même en question.

La prouesse tient ici surtout au fait d’accommoder le jazz, trompette et fender Rhodes en avant, à tant de voix différentes ; de réussir à faire entendre, par-delà la diversité, l’unité d’un album que les mauvaises langues chroniquantes ne réduiront pas à la bouillie d’une compilation de collaborations entre potes musiciens. A ce jeu, Arkhangelsk s’en tire plutôt bien ; et la trompette de Truffaz avec ses sonorités chaleureuses, étirées comme on s’étire devant un bon feu, n’y est pas pour rien, qui donne un point de départ, un point d’appui, à toutes les constructions, même lorsqu’elle n’est que peu présente dans les morceaux - comme "Entre le ciel et l’eau", sur lequel elle plane très discrètement ; ou "Miss Kaba", le titre d’ouverture de l’album, qu’elle introduit délicatement avant de le laisser à ses propres développements, pour n’y émerger que par intermittences.

De la lente apesanteur de l’un à la répétitivité très moderne de l’autre en passant par le lyrisme un peu empressé d’"Akiko" ou les langueurs des "Nuits de Monsieur Naj", Arkhangelsk fait le grand écart et illustre ainsi tout la richesse de l’univers du quartet, dont elle revisite tous les recoins. Et si cet album n’est pas nécessairement le plus inspiré de la formation, il est en revanche d’une maturité totale, la musique s’y laissant entendre sûre d’elle, posée, riche.

Signalons enfin que l’édition limitée de l’album propose deux titres supplémentaires avec Ed Harcourt. L’un, anonyme, pas très loin des crooneries d’un Jay Jay Johanson revenu à la sobriété ; l’autre, plus essentiel, est une reprise nonchalante du très beau "Manon" de Serge Gainsbourg. Deux apports intéressants à un album dont la concision pourrait bien avoir quelque chose de frustrant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album El Tiempo de la Revolución de Erik Truffaz Quartet
Erik Truffaz en concert à la Salle des fêtes de Ramonville (25 mars 2005)
Erik Truffaz en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Erik Truffaz en concert au Grand Mix (17 mars 2009)
Erik Truffaz en concert au Fil (22 mars 2009)
Erik Truffaz en concert à L'Aéronef (jeudi 28 mars 2013)
Erik Truffaz en concert à L'Aéronef (vendredi 8 mars 2019)
L'interview de Erik Truffaz - Marcello Giuliani (avril 2007)
L'interview de Erik Truffaz Quartet (27 septembre 2012)

En savoir plus :

Le site officiel d'Erik Truffaz


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Erik Truffaz Quartet et Anna Aaron (27 septembre 2012)


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=