Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Low
Interview  (Saint Malo)  février 2007

Le 17 février dernier, l’édition hivernale de la route du rock accueillait la mythique formation américaine Low… Suite à une parenthèse causée par la dépression carabinée d’Alan Sparhawk, on craignait de rester quelques années sans nouvelles d’une des figures tutélaires du slowcore…

Guns and Drums qui sortira fin mars marque le retour en forme (enfin façon de parler) de la formation de Duluth… Finies les embellies pop de The Great Destroyer, retour aux ambiances lourdes et plombées. Low est de retour avec les guitares dans les chaussettes…

Quelques heures avant leur prestation malouine, Mimi Parker, Alan Sparhawk et leur nouveau comparse Matt nous accordaient une entrevue.

Il y a à peu près un an, tu annonçais (Alan) une pause dans la carrière de Low suite à ton état de santé… Avez-vous un moment songé un moment à mettre fin au groupe ?

Alan Sparhawk : Non, le groupe fait tellement partie de nos vies que cette solution semblait inenvisageable… Le problème est que j’étais vraiment malade… J’étais à l’hôpital…

A partir de quand le groupe s’est-il remis en activité ?

Alan Sparhawk : Je ne sais pas, il y a eu un moment ou nous avons décidé qu’il était temps de revenir, pour le meilleur ou pour le pire…

Tu es complètement guéri ?

Alan Saprhawk : (hésitation, il semble mal à l’aise) J’ai la volonté d’aller mieux…

Comment s’est passé l’écriture de l’album. Quand avez-vous commencé à travailler dessus ?

Alan Sparhawk : Nous écrivons tout le temps… Nous avions quelques chansons en stock, nous composions depuis un an et demi… Ensuite, j’ai commencé à travailler sur certaines de ces chansons plus sérieusement… Et puis il y a eu l’arrivée de Matt… Sa contribution sur cet album fut importante… Matt connaît bien la théorie musicale, il sait lire la musique, ce qui n’est pas mon cas… Ça aide…

Il y une petite nouveauté sur ce nouvel album : le travail sur les boucles et les samples et l’inclusion de boîte à rythmes… Tu peux nous en dire plus…

Alan Sparhawk : J’ai commencé à bricoler sur des boîtes à rythmes, à expérimenter avec les samples… C’était un nouveau challenge, une manière de nous remettre en question. Et puis Dave Friedman nous a pas mal encouragé…

Justement, comment avez-vous été amenés à retravailler avec lui ?

Alan Sparhawk : Nous le connaissions suite au travail sur The Great Destroyer. Nous y pensions depuis quelque temps déjà… Il aime ce que nous faisons, donc, les choses se sont faites de manière assez naturelle.

Que vous a-t-il apporté ?

Alan Sparhawk : Il nous a beaucoup aidé, nous apporté beaucoup de confiance. C’est un excellent ingénieur du son.

Ses méthodes de travail doivent changer de celles de Steve Albini ?

Alan Sparhawk : C’est clair que cela n’a rien à voir. Albini essaie de capturer quelque chose de live, il est obsédé par cela… Steve Albini est un con, il a ruiné le son de notre album. (rires).

Avez-vous déjà joué les morceaux du nouvel album devant le public ? Comment ont-ils réagi ?

Alan Sparhawk : Les chansons du nouvel album sont disponibles sur internet depuis décembre… Donc les gens attendaient surtout d’entendre ces nouvelles versions live, puisqu’ils les connaissaient… Pour nous il y a une grande différence entre jouer des nouveaux morceaux et des vieux morceaux… On se sent un peu comme un élève qui récite sa leçon devant son professeur… Parfois c’est bizarre, les gens réagissent moyennement à des morceaux que l’on aime beaucoup et inversement …

Vous parliez de votre album qui est sur internet depuis décembre… Tu as l’air fataliste sur ce point… Est-ce vraiment le cas ?

Alan Sparhawk : Bah, c’est commun maintenant… J’avais récupéré une version pirate de Kid A à l’époque… Il n’y a pas grand-chose à faire…

Pourtant votre label (Sub Pop) s’est un peu fâché lorsqu’un Français (oups…) a mis l’album des Shins sur internet…

Alan Sparhawk : Oui, mais bon, il n’y a pas grand-chose à faire, à part dire au gars qui a fait ça que ce n’est pas bien… Le MP3 risque de bouleverser de manière profonde l’industrie du disque…

Que réservez-vous au public malouin ce soir ? Un best Of ou allez-vous au contraire privilégier les nouveaux morceaux ?

Alan Sparhawk : On va voir, mais il y a de grandes chances pour que l’on mélange nouveaux et anciens morceaux… Mais bon, on est quand même là pour promouvoir notre nouvel album, donc…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A lifetime of temporary relief de Low
La chronique de l'album The great destroyer de Low
La chronique de l'album Drums and guns de Low
La chronique de l'album Oh my god, Charlie Darwin de The Low Anthem
La chronique de l'album C'mon de Low
La chronique de l'album The Invisible Way de Low
La chronique de l'album Ones and Sixes de Low
La chronique de l'album Sélection singles & EP de Bantam Lyons - Clara Néville - Jay-Jay Johanson - Nadéah - Matt Low - OMOH - Zebra - Perez
La chronique de l'album eponyme de Vox Low
La chronique de l'album Double Negative de Low
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Low en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Low en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Low en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
Low en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
Low en concert à la Salle Moebius du Beffroi (samedi 10 octobre 2015)
Low en concert au Grand Mix (vendredi 30 octobre 2015)
L'interview de Low (22 avril 2005)
L'interview de Low - Alan Sparhawk (juin 2015 )
L'interview de Matt Low (mardi 27 octobre 2015)

En savoir plus :

Le site officiel de Low


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Matt Low (27 octobre 2015)


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=