Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Earlies - Montgomery - Maps
La Maroquinerie  (Paris)  15 mars 2007

Inhabituelle programmation pour cette seizième édition des Inrocks Indie Club. En effet, contrairement à ces derniers mois, les sensations anglaises ont déserté l’affiche pour laisser place à une soirée dans la mouvance anti-fashion … Quoique … Comme à l’accoutumée, charge à un groupe hexagonal d’ouvrir la soirée.

Ce 15 mars 2007, au tour des noisy popeux de Montgomery de s’y coller.

Devant une salle encore largement désertée. Globalement de bonnes idées, des passages instrumentaux très réussis, Montgomery aurait pu convaincre.

alheureusement les bretons ont pris le parti de chanter en français des paroles souvent peu inspirées. Au point de causer des dégâts considérables et surtout irrémédiables sur les compositions. Dommage.

Les roadies s’affairent, les synthés affluent : la scène peut enfin accueillir Maps.

Incontestable révélation de la soirée, ce quintet anglais possède le talent nécessaire pour déchaîner la critique et le public.

Bâtie sur un empilement de claviers (souvent trois), striée de rythmiques de guitares tendues et avant tout soutenue par une batterie surpuissante, la musique du groupe de James Chapman convaincrait même les plus réticents. A l’exception peut-être quelques vieux babs uniquement alléchés par le rock vieillot des Earlies ou accommodés par le son, à ébranler les murs de la Maroquinerie.

Toutefois, l’exécution de certains passages s’avère brouillonne voire approximative, mais force est de constater que l’electronica de Maps fonctionne à merveille en concert.

A garder dans un petit coin de sa tête les prochains mois.

Quelques semaines après une apparition en formation réduite à la Flèche d’Or, The Earlies faisaient leur retour dans la capitale en clôture de cette soirée fort hétéroclite. Et au complet s’il vous plaît.

Quelques caisses ont d’ailleurs été rajoutées devant la scène de manière à accroître la surface de celle-ci. Plus encore que Silver Mt Zion et Hangedup ou encore Broken Social Scene, les dix musiciens du collectif doivent passablement se sentir à l’étroit, obligés de limiter au maximum l’amplitude de leurs mouvements, sous peine d’entrechocs intempestifs.

Le set : une bonne heure rondement menée, le petit rappel qui va bien : nos hommes connaissent leur affaire sur le bout des doigts. Seul bémol, en live, la musique de cette atypique formation anglo-américaine perd un peu de sa légèreté. En effet, le subtil entremêlement des instruments relevé sur les disques frise parfois l’indigeste, flirtant avec la face sombre de la musique progressive. A ce stade on pourrait également déplorer des arrangements fort similaires à ceux du studio : les délires instrumentaux des John Cippolina ou autres Jerry Garcia appartiennent définitivement à une époque révolue …

Ne boudons néanmoins pas notre plaisir devant l’interprétation des pépites du nouveau disque : "Burn The Liars", "Foundation And Earth", "No Love In Your Heart" ou encore "Enemy Chorus". Plus loin, les Earlies puiseront même quelques pépites dans leur premier effort : "One Of Us Is Dead" ou encore " Morning Wonder".

Une vraie confirmation.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album These were the earlies de The Earlies
La chronique de l'album Enemy Chorus de The Earlies
The Earlies en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006
L'interview de The Earlies (15 mars 2007)
La chronique de l'album eponyme de Montgomery
La chronique de l'album Stromboli de Montgomery
Montgomery en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Montgomery en concert au Festival des 3 éléphants 2006
Montgomery en concert à Glazart (21 mai 2009)
Montgomery en concert au Grand Mix (vendredi 27 novembre 2009)
Montgomery en concert à La Malterie (1 février 2011)
L'interview de Montgomery (21 mai 2009)
La chronique de l'album All maps welcome de Tom Mc Rae
La chronique de l'album Vicissitude de Maps
La chronique de l'album Firewalker EP de Maps of Jupiter

En savoir plus :

Le site officiel de The Earlies


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Montgomery (21 mai 2009)


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=