Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Move your art
Espace des Blancs Manteaux  (Paris)  Du 13 au 21 avril 2007

Après l'exposition "Section urbaine" en 2005 et "Aux arts citoyens" en 2006, le collectif d'artistes et de passionnés d'art contemporain "Art dans la ville" investit à nouveau l'Espace des Blancs Manteaux en proposant, sous le parrainage du peintre Speedy Graphito, une nouvelle installation-performance.

"Move your art" présente le travail d'une dizaine d'artistes-plasticiens contemporains confirmés ou émergents, travaillant la sculpture animée à base de récupération et d'un imaginaire fécond

Dans la lignée des Nouveaux Réalistes célébrés au Grand Palais, ces artistes au univers très différents rivalisent de loufoquerie et de poésie dans la pratique de la récupération, du détournement et de l'assemblage.

Jean-François Lecomte aime les drôles de machines et il ferait bon de monter sur son manège à la Satie pour un voyage en enfance sur lequel d'étranges personnages regardent le visiteur.


 

 

 

Pendant que les boîtes de sardines se déplacent en banc, les jambes de naïades de "Aqua tu penses" de Vladimircruells battent désespérement l'air.

Et les bouteilles de la toile en trois dimensions de Jack Vanarsky placées en équilibre sur rebord de lamelles animées de manière invisible se déplacent inexorablement vers la chute.

Designer urbano environnemental, Noart travaille le métal et sculpte l'humour, faisant sienne la devise shadokienne née de la plume, illuminée mais clairvoyante, de Jacques Rouxel, "Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses inelligentes".

A côté des pendules trop remontées qui explose le temps, il expose de ludiques "Artefacts" électro mécaniques, boites magiques, sonores et parfois lumineuses, toujours interactives qui prônent l'éloge de la folie ou l'hommage au poète disparu.

Mais attention, il pratique un humour taraudant ses machines pour se botter ou se trouer le cul.

Pas étonnant avec un tel nom, même d'emprunt, que Guénolé Azerthiope invente des Objets interloquants. Point de pitié pour les bestioles ailées qui passeront entre les maillets de "L'attrape mouche" si le reflexe de son utilisateur est suffisamment véloce et la chaise "Lever du jour" n'est pas à mettre entre toutes les mains.

Olivier Petiteau travaille sur le sens des objets pour une mise en scène mécanique de la mémoire ("Digital") alors que Simon Rousselle l’ART’yculteur, sculpteur-mécanicien se référant à l'art brut affectionne les saynètes pas si candides qu'il n'y paraît ("Satellits of love").

De nombreuses installations sont interactives et il est laissé à chacun le soin d'en découvrir rouages et sens.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'exposition "Aux arts citoyens"
L'interview de Noart en avril 2006

En savoir plus :

Le site officiel de l'Association l'Art dans la ville

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=