Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nouvelle Vague - Sir Alice
Grand Rex  (Paris)  25 avril 2007

C'est une foule nombreuse qui fait la queue, ce soir, devant le Grand Rex pour LE concert des trentenaires, j'ai nommé Nouvelle Vague, soirée spéciale, sponsorisée par des marques de vêtements, boissons, radios et télévisions, les différents encarts nous en informent.

Ne connaissant le Grand Rex que comme salle de cinéma, il est étrange de voir des gens avec des bières assis sièges (2 600 places tout de même, excusez du peu) et je suis loin, très loin de la scène, tout en haut il ne reste plus que les 3 ou 4 derniers rangs pour m'asseoir.

Sir Alice, qui ouvrira la soirée, est une des chanteuses de Nouvelle Vague 1 ("Psyche" de Killing Joke) C’est plutôt une performeuse qui se présente, proche de Peaches. Ce qui n'a pas l'air de plaire au public, elle sera copieusement sifflée, conspuée.

Performeuse, le mot n'est pas faible, seule sur scène, avec bande son et boucles, Sir Alice déclame ses textes, tour à tour, habillée en Wonder Woman (elle fait un combat de catch avec une poupée Spiderman), en mariée ou infirmière.

Elle utilise des objets, se met en scène, le tout agrémenté d’un montage vidéo. Le son est résolument underground, sa façon de scander les textes, dure.

La sonorisation n’était particulièrement pas à son avantage et la salle peu coutumière de ce type de performance. Elle mériterait d’être vue dans un lieu plus adapté à son jeu de scène.

A l’arrivée de Nouvelle Vague, le public exulte, les tubes de notre adolescence vont s'enchaîner ... je m'adresse ici aux plus de 30 ans, vous autres, plus jeunes, ne pouvez pas vraiment comprendre.

Au départ le son est plutôt brouillon, et placé tout au fond au plus haut, les voix sont un peu faibles (pour les lecteurs ayant le vertige, évitez à tout pris le balcon, angoisse garantie)

A l’inverse, le son prêt de la scène, semblait trop fort. Mais cela n'enlève en rien sa ferveur au public, composé essentiellement de jeunes femmes, se trémoussant ça et là entre les fauteuils ... pas tous les jours facile d’être chroniqueur.

 

Les tubes, donc, prennent réellement leur envol sur les Buzzcocks, puis Blondie est le tremplin pour une série imparable.

"Too Drunk Too Fuck" rend les sièges problématiques pour les plus agités.

Mention spéciale à la version reggae de Siouxsie and the Banshees. Un "Sweet and Tender Hooligan" particulièrement émouvant suivra.

Nous aurons aussi droit à une chorégraphie improvisée par des spectatrices proches pendant "Bela Lugosi’s Dead" … mention spéciale également.

"Love Will Tear Us Appart" viendras clôturer le premier set, avec participation dévouée de l’assistance, ce soir on enregistre.

En tout, trois chanteuses et un chanteur guitariste se seront succédés au micro au court de cette soirée.

En guise de rappel, la bande emmenée par Marc Collin et Olivier Libaux, nous gratifiera d'inédits, Gérald Toto entamera seul "Relax", vite accompagné par les plus perspicaces d’entre nous. Viendra ensuite "Sweet Dreams", plus proche des îles ensoleillées que la version originale.

Beaucoup de titres nous ont été joués, pour le plus grand bonheur d’une audience doublement acquise, à la fois par les souvenirs d’adolescence et aussi par leurs équivalents revisités.

La machine tourne actuellement dans toute l’Europe, de Reykjavik à Sydney en passant par Les Sables d’Olonne.

A la sortie, des bons de pré commande de l’enregistrement de la soirée, limités à 300 exemplaires, étaient disponibles. Sans oublier les disques, T-Shirts (un choix incroyable de formes, couleurs …) objets de décoration, badges etc…

Nous découvrons que Nouvelle Vague est aussi une entreprise de marketing bien rodée.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bande à part de Nouvelle Vague
La chronique de l'album 3 de Nouvelle Vague
La chronique de l'album Couleurs sur Paris de Nouvelle Vague
La chronique de l'album I could be happy de Nouvelle Vague
Nouvelle Vague en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Nouvelle Vague en concert au Fil (17 octobre 2008)
Nouvelle Vague en concert à Aéronef (samedi 12 février 2011)
Sir Alice parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Sir Alice en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #17

En savoir plus :
Le site officiel de Nouvelle Vague
Le Bandcamp de Nouvelle Vague
Le Facebook de Nouvelle Vague

Crédits photos : Maya (Plus de photos sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=