Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bernard Quentin, l'écriture au coeur de l'art
Musée de la Poste  (Paris)  Du 21 mars au 1er septembre 2007

Avec "Bernard Quentin, l'écriture au coeur de l'art", le Musée de la Poste consacre une exposition quasiment rétrospective de l’œuvre de Bernard Quentin qui, des graffitis de 1947 aux monuments du 3e millénaire, a, comme l'indique le titre synthétique de l'exposition, placé l'écriture au coeur de sa démarche artistique.

Enfant, avec l'écriture, Bernard Quentin découvre la fascination du monde des lettres et avec son père architecte, qui l'emmène sur les chantiers, l'espace et l'environnement. Les dés sont jetés.

Elève de l’Ecole nationale des beaux-arts, peintre, sculpteur, architecte, il fréquente le bouillonnant Saint Germain des Près de l'après guerre et s’inscrit dans le mouvement lettriste.

Ce mouvement d'avant-garde est né en 1945 lors de l'arrivée en France d'Isidore Isou.

Il prône, selon son manifeste le "Bilan lettriste", un "art qui accepte la matière des lettres réduites et devenues simplement elles-mêmes (s'ajoutant ou remplaçant totalement les éléments poétiques et musicaux) et qui les dépasse pour mouler dans leur bloc des œuvres cohérentes".

Depuis, sous toutes les latitudes, peintre, sculpteur et architecte, il n'a cessé d'explorer et d'expérimenter le champ des possibles du caractère graphique des signes de toutes origines.

De l'écriture aux arts majeurs

Pionnier des graffiteurs, Bernard Quentin commence par des sténo-graffiti automatiques puis par des idéogrammes-écritures qu’il va décliner sur tous les supports.

 

 

 

De là à la peinture il n’y a qu’un coup de pinceau. Un pinceau qui aime la couleur comme ce récent "Vive Saint Germain des Près".

 

 

Les lettres prennent aussi leur envol en trois dimensions dans des sculptures qui deviennent de plus en plus volumineuses et qui, du "Big Bang" au "Néant" explorent les grandes problématiques existentielles.

 

 

Tous les matériaux sont propices à étendre son champ d'investigation.

De la miniature au monumental

Ancien élèvé de l’Ecole des arts décoratifs, Bernard Quentin décline sa passion aux livres, bijoux, objets-poèmes, mobilier et vaisselle.

Et puis, entre peinture et sculpture, il crée, dans la mouvance du spatialisme italien, des oeuvres spatiales pour ouvrir l'espace de représentation vers une nouvelle dimansion et repenser la politique de la ville.

Co-fondateur du groupe "Art +"  en 1977 avec Pierre Restany, qui réunit des artistes autour de l’art élargi à l’environnement, il passe aux structures gonflables, aux rues-poèmes, aux totems-écriture érigés en pleine naturedans le cadre du land art.

Enfin, il s'oriente vers l'édification de monuments "anamorphoses" et aux caractères monumentaux dans le désert ("Jardin d'éternité, mirage du désert").

Bernard Quentin a 84 ans et cette exposition retrace plus d'un demi siècle d'art contemporain.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée de la Poste

Crédits photos : MM (plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée de la Poste


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=