Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bromheads Jacket
Dits For The Commuter Belt  (Marquis Cha Cha)  février 2007

Sheffield, la mère pondeuse n’arrête plus d’enfanter : Arctic Monkeys, Milburn, Little Man Tate, Harrisons, The Long Blondes etc etc etc…

Parmi eux Bromheads Jacket, combo vénère composé de 3 garçons, Tim Hampton, Jono West, Dan Potter, qui se plaisent à raconter de la manière la plus punk, leur quotidien de jeunes adultes encré dans une atmosphère working class typically british.

Pour l’anecdote, l’origine de leur nom, contrairement à leur musique, est bien mignonnette. Enfant, Dan avait un hamster nommé Bromhead pourvu de bien peu de poils. Comme il avait peur que sa bestiole préférée attrape la crève, sa mummy eut la délicate attention de lui tricoter une veste… "jacket" donc, pour ceux ayant trop fait péter les cours d’anglais.

Les 3 garçons livrent avec Dits For The Commuter Belt un disque punk rock de bonne facture. Musicalement, rien de nouveau sous le soleil, mais Tim au chant, avec son accent sheffieldien démocratisé par un certain Alex Turner, et son "flow" à la Mike Skinner, apporte à l’album un vrai plus.

L’album débute avec "Orton’s Intro" un instrumental brutal de 1’23’’ fait de claviers stridents, suivi dans la foulée du single "What Ifs + Maybes", 1’49’’ d’efficacité punk. Voilà qui donne le ton.

Des morceaux très courts, beaucoup d’énergie et des slams en perspective, à l’écoute de titres tels que, "My Prime Time Kid", "Lesley Parafitt", "Hazy in Yateley".

Les Bromheads Jacket ne sont pas non plus dépourvus d’humour lorsqu’il s’agit de parler de ce qu’ils connaissent, à savoir leur quotidien : les filles faciles du comté de Surrey et leurs sonneries de portables sur "Wooley Bridge", les virées au Mac Do qui partent en cacahuète sur "Trip To The Golden Arches" ou encore le faux pervers qui suit la fille dans le métro "Poppy Bird". Avec "Rosey Lee", nos tympans profitent d’un certain répit offert par cette jolie ballade traitant d’un sujet moins charmant, l’addiction aux drogues.

Le trio british, avec ce premier opus, nous envoie un album plein d’énergie, vif et urgent (une trentaine de minutes environ + un morceau caché) qui à coup sûr, se transforme en tuerie sur scène aux vues des photos contenues dans le booklet du CD.

Malgré toutes ces qualités indéniables, une légère gêne vient perturber à plusieurs reprises l’écoute de Dits For The Commuter Belt. Venant de Sheffield, la comparaison avec les Arctic Monkeys était presque inévitable, d’autant plus que Bromheads Jacket joue à peu de choses près dans la même cours musicale. La similitude est parfois flagrante en particulier sur "Going Round To Have A Word", "Fight Music For The Fight" et "He likes ‘em Airbrushed". Voilà pour le léger bémol.

Mais que cela ne vous empêche surtout pas de vous décrasser les oreilles avec Dits For The Commuter Belt, album spécialement prévu à cet effet.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Bromheads Jacket parmi une sélection de singles (juin 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de Bromheads Jacket


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=