Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Cowboys fringants
Les Docks  (Lausanne)  30 avril 2007

"Une rencontre avec les Cowboys Fringants ne laisse pas indifférent. C'était déjà une seconde rencontre pour moi, les ayant déjà vus en scène aux Francofolies de Montréal. Ce premier contact avec le groupe avait été source d'excellents souvenirs, inoubliables même, et l'idée de les revoir en Europe m'avait rendu impatient comme un écolier.

Et bien sûr, je fus loin d'être déçu, bien au contraire! Très vite, on retrouve ce talent exceptionnel, on se laisse charmer par leur accent du grand Nord, leurs rythmes entraînants et l'énergie incroyable qu'ils diffusent, qu'ils répandent dans le public comme des vagues d'exultation.

Avec leurs mots à eux, ils nous parlent de la région qu'ils aiment, ils nous parlent de leur Québec.

Alors on se prend à rêver et à imaginer la vie outre-Atlantique, la vie de tous les jours au pays des caribous, avec ses bonheurs et ses moment pas tous faciles non plus.

Les Cowboys ont trouvé aux Docks de Lausanne un public jeune venu en masse, ils ne pouvaient alors pas refuser une seconde date en Suisse.

Aux premières notes sortant de leur guitares, les premiers cris dans la salle se font entendre, ce soir le public est chaud, le public sera avec eux. Au fond de la scène, on peut voir une grande affiche de la pochette de La Grand-Messe, leur dernier album.

Tous les titres sont repris par la salle qui apprécie l'énergie sur scène du groupe et qui connait par cœur tous ces titres. Puis, les chansons comme "Les étoiles filantes" ou "En berne" ont déclenché une vraie émotion pendant le concert.

Marie-Annick, la seule femme du groupe, est éblouissante et brille par sa facilité à changer d'instrument. On la voit jouer du violon, de l'accordéon etc. tout en continuant à mettre du rythme sur scène.

Et puis, Jean-François, le guitariste du groupe coiffé d'un chapeau de cowboy, impressionne de par ses déplacements et son punch sur scène. Quant à Karl, le chanteur, son dynamisme et son habilité à trouver les mots justes entre les chansons permettent à la soirée d'être vraiment magique.

Avant le début de la chanson "Québécois de souche", Karl fait appelle à la grande communauté québécoise à Lausanne pour donner encore plus de voix sur cette chanson, il n'aura pas besoin d'insister beaucoup !

De plus, toute cette énergie débordante leur sert aussi à défendre différentes causes pour le Québec. Ainsi, comme l'annonce le chanteur juste avant la chanson "Plus rien", à travers la fondation dont ils sont à l'origine, ils s'engagent à œuvrer pour la protection de l'environnement. Karl insiste sur le fait que l'on peut tous les aider et qu'un don ne coûte que 5 pièces !

Et, ainsi que l'a rappelé Karl aux prémices du concert, ils se font également un devoir de défendre et promouvoir la culture québécoise. Le Québec, bastion francophone avec sa propre identité encerclée par la grande Amérique anglophone, doit lutter tous les jours pour garder ses valeurs.

Alors, nos petits cowboys, si vous réussissez à faire deux concerts à guichet fermé à Lausanne, si on vous acclame si fort que vous faites trois retours sur scène et si l'on reste debout pendant deux heures en essayant de chanter avec vous vos chansons, c'est sans doute aucun qu'en Europe, on vous aime aussi.

Restez fringants, restez nos irréductibles québécois ! On est avec vous, et pour longtemps !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album La Grand-messe des Cowboys fringants
La chronique de l'album Attache ta tuque des Cowboys Fringants
La chronique de l'album L'Expédition des Cowboys Fringants
La chronique de l'album Que du vent des Cowboys Fringants
Les Cowboys fringants en concert au Grand Rex (7 novembre 2005)
Les Cowboys fringants en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Les Cowboys fringants en concert à l'Olympia (3 février 2009)
Les Cowboys fringants en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Les Cowboys fringants en concert à L'Olympia (mardi 7 février 2012)
Les Cowboys fringants en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - jeudi 12 septembre
L'interview des Cowboys Fringants (novembre 2005)
L'interview des Cowboys Fringants (29 janvier 2009)

En savoir plus :

Le site officiel des Cowboys fringants

Crédits photos : Nicolas Remond (Plus de photos sur Taste of Indie)


Nicolas Rémond         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 mai 2019 : Une liste de plus

A l'approche des élections européennes et ses innombrables listes qui ne présagent pas d'un bel avenir, on rajoute la nôtre, celle de la sélection culturelle de la semaine histoire de se changer les idées et se donner tout le plaisir que l'on mérite bien avec de la musique, des spectacles, des films, des livres et même des zombies à dégommer.

Du côté de la musique :

"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'un premier titre live, "Chasse Spleen"
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara
et toujours :
"Foreign lines" de Erevan Tusk
"Seeing other people" de Foxygen
"2029" de Gontard!
"Chopin concertos for piano & string" de David Lively, Quatuor Cambini Paris et Thomas de Pierrefeu
"La poison" de La Poison
"Wasalala" de Madalitso Band
"Children of the slump" de Marble Arch
"Cesar Franck : Piano works quintet" de Michel Dalberto & Novus Quartet
"High strung" de Pamplemousse
"Live bullet song" de Tchewsky & Wood

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Un ennemi du peuple" au Théâtre national de l'Odéon
"Vues Lumière" au Théâtre de la Colline
"Fauves" au Théâtre de la Colline
"La Victoire en chantant" au Théâtre 13/Jardin
"Délivrés de famille" au Théâtre Le Funambule
"Deux femmes pour un fantôme" à l'Aktéon Théâtre
"Mon coeur pour un sonnet" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Cabaret de Poussière fait le Zèbre" au Zèbre
Festival des Enfants de Molière à Dieppe
les reprises :
"Tout semblait immobile" au Théâtre de la Bastille
"Providence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aux Délices" au Lavoir Moderne Parisien
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma avec :

"Versus" de François Valla
Oldies but Goodies avec :
la version restaurée de "Les Lois de l'hospitalité" de Buster Keaton et Jack Blysrone
"Drôles de cigognes !" de Hermina Tyrlova
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors
et toujours :
"La bombe humaine" de Olivier Barruel
"La nuit ne dure pas" de Jules Gassot
"Le cri des corbeaux" de Matthieu Parcaroli
"Le jour de ma mort" de Jacques Expert
"Les feux" de Shohei Ooka
"Ombres sur la Tamise" de Michael Ondaatje
"Vraie folie" de Linwood Barclay

Froggeek's Delight :

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=