Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Don Cavalli
Interview  (Point Ephémère)  mai 2007

Du blues, du pur, du bon vieux blues. Rien de plus, mais c'est déjà énorme. A l'écoute de l'album, on est dans le Delta - notez le D majuscule - car avec Don Cavalli tout est majuscule.

Mais pas du tout le Delta qu'on imagine. Don Cavalli est un bluesman français, Môssieur. Sauf qu'à l'entendre, on se croirait aux States (comme dirait l'autre). Ca sent la Nouvelle Orléans, les marais du bayou, le delta du Tennessee et les rues de Memphis (oui tout ça à la fois !).

La production est excellente, les guitares sonnent et claquent, l'harmonica transporte l'auditeur de l'autre coté de l'Atlantique ("Gloom Uprising"). La voix semble forgée au Jack Daniels. Les compositions sont classiques (les schémas y sont plus que respectés) et innovantes, les mélodies sont complètes, il n'y manque pas une note d'originalité pour étoffer le genre.

"I'm Going to a River" est comme le fleuve, ondulant tel un serpent, entre nos oreilles, pour mieux pénétrer le corps et l'âme. "Agression" sort les tripes vocales du chanteur, par un hara-kiri à la gorge effectué au micro. Pédale Wah Wah et voix se mélangent pour nous sur "Vengeance", contraste entre la simplicité efficace de la musique et le chant posé.

Don Cavalli va lorgner plus loin que les terres du sud américain, en réalisant un pont vers des sonorités reggae sur "Wandering Wanderer", ballade tranquille. Chez le Don, la simplicité mélodique ne rime jamais avec facilité, la toute relative avarice de notes de "Hollywood Babylon" cache un talent de compositeur plus qu’efficace.

Il est difficile de récupérer son amour, "Chérie de Mon Coeur" s'essaye à faire revenir cette femme ingrate partie on ne sait ou, dans un mélange de langues de Babel. Franchement si elle ne revient pas, c'est qu'elle ne mérite pas les honneurs du Don.

Enfin, peut être lui faudra-t-il retourner travailler et être un "Casual Worker" pour la garder. Ce titre est une explosion de guitares qui se tournent autour, sûr qu'on n’a pas envie de faire ces petits boulots qui l'ont mis dans cet état. Enfin, une reprise, plus que personnelle, de "Summertime" vient clôturer les 13 morceaux de ce disque, espérons que le chiffre lui portera bonheur.

Il ne sert à rien de faire du name dropping (en français le tombé de nom) pour cerner la musique de Don Cavalli, ce ne serait pas rendre justice au travail réalisé ici. L’exécution et la composition de ce disque sont tellement personnelles et originales qu'il n'est nul besoin de rapprocher sa musique d'une quelconque brochette d’artistes du genre, de toute façon, tout le blues est là entre nos oreilles.

Belle réalisation que ce premier disque, à écouter d'urgence. Nul doute que Don Cavalli est allé, à la croisée des chemins, passer un pacte avec le diable : son âme contre cette rafraîchissante virtuosité et qualité musicale.
 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Temperamental de Don Cavalli
Don Cavalli en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (samedi)
Une 2ème interview de Don Cavalli (mai 2007)
L'interview de Don Cavalli (jeudi 31 janvier 2013)

En savoir plus :

Don Cavalli sur MySpace


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Don Cavalli (31 janvier 2013)


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=