Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bob Dylan
Zénith  (Paris)  13 novembre 2003

Franchement, je ne m’attendais pas à ça. Pour moi, Dylan était rangé au musée des légendes qui vivent sur leur acquis, repartent régulièrement en tournée comme on relève les compteurs, histoire de payer les impots, avec de toute façon l’enthousiasme assuré des fans et des curieux. Et c’est vrai que le Zénith est plein ; la moyenne d’âge n’est en dessous de 50 ans que parce que chaque couple attiré par les critiques de Télérama a amené ses enfants adolescents ("Il faut que tu vois la légende… il n’en a peut-être plus pour longtemps… je te dirai quand il faudra allumer ton briquet").

Première surprise : ça commence exactement à l’heure : au point qu’il y a encore probablement des centaines de spectateurs coincés entre la fouille au corps, les 3 contrôles et les "hôtesses de placement" de l’insupportable Zénith.

Ca commence par une bande enregistrée d’aboyeurs du genre "légende du folk des années 60, il découvre le rock en 1965… revient à Jésus… etc. ladies and gentlemen, the one and only, a Columbia recording artist : Bob Dylan !" . On est en plein ridicule.

Mais… mais ils attaquent immédiatement par un "Maggie's Farm" magistral qui donne le ton et me cloue sur ma chaise.

Dylan joue du piano (debout…) et ne jouera que du piano, ce que lui reprocheront quelques fans irréductibles. Le groupe (Larry Campbell et Freddie Koella, guitares, Tony Garnier, basse, George Recelli, batterie) est un excellent groupe de blues-rock qui déménage avec un gros son – ma préférence va pour Campbell et sa Telecaster aiguisée qui me rappelle le Clarence White des Byrds époque Easy Rider.

Le plus étonnant – surtout après "Love and Theft", le soporifique dernier cd – c’est l’énergie incroyable de ce groupe : les titres viennent pour la plupart de la meilleure période dylanienne : Highway 61 ou Blonde on Blonde, quand des guitaristes géniaux, Bloomfield, Robertson, etc. lui donnaient la réplique. Et les guitares ont ce soir la part belle.

Encore plus surprenant, Dylan a l’air de prendre du plaisir. Je me souvenais d’un concert de 1988 où Tom Petty et ses magnifiques Heartbreakers essayaient désespérement de suivre un Dylan complètement désintéressé. Ce soir, entre chaque morceau, il va encourager et diriger les musiciens.

Et puis, dernière bonne surprise, il sait encore chanter…

Les titres s’enchaînent sans répit et sans un mot de Dylan. Tout est parfaitement carré (il faut dire que c’est quelque chose comme le 1500ème concert de la Never Ending Tour…) 19 morceaux, plus de deux heures sur scène ; pas mal pour un petit vieux de 62 ans. On ne le voit que de loin mais il a l’air un peu bizarre, ces gestes sont saccadés, il ne tient pas en place.

On lui pardonne : il vient pendant ces deux heures d’ouvrir une fenêtre sur une époque qui lui plaisait, quand il (lui et la plupart du public) avait 20, 30 ans. J’espère simplement que Télérama n’avait pas promis à ses lecteurs qu’ils auraient droit à "Blowing in the Wind" en acoustique…

 

Set list :
Maggie's Farm
Senor
Tweedle Dee & Tweedle Dum
Visions Of Johanna
It's Alright, Ma (I'm Only Bleeding)
Boots Of Spanish Leather
Things Have Changed
Highway 61 Revisited
Down Along The Cove
Mr. Tambourine Man
Cold Irons Bound
Most Likely You Go Your Way
The Lonesome Death Of Hattie Carroll
Honest With Me
Every Grain Of Sand
Summer Days
Cat's In The Well
Like A Rolling Stone
All Along The Watchtower

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Bob Dylan en concert au Zénith d'Auvergne (4 juillet 2006)
Bob Dylan en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - dimanche
Bob Dylan en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Bob Dylan en concert au Festival International de Benicàssim #18 (vendredi 13 juillet 2012)


PascalR         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=