Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stéphane Pompougnac
Hello Mademoiselle  (Pschent / Wagram)  mai 2007

Rob Garza et Eric Hilton peuvent se vanter de m'avoir fait plonger, il y a 10 ans dans le monde de l'électro façon Djs. En effet, avant Thievery Corporation, je restais bien loin de ce monde de mixes et de dance floor mêlant la house et l'électro, le jazz et le trip hop. Tout cela regroupé sous le terme Lounge par la suite et que l'on appelait à l'époque plus volontiers du down-tempo.

En France, ce fut aussi l'avènement de la French Touch avec tous ses groupes plus ou moins vains ou indispensables, c'est selon, de Air à Saint Germain, de Bob Sinclar à Alex Gopher …

Avec le Lounge arrivèrent aussi sur le marché les fameuses (!?!) compilations Hôtel Costes et toutes ses innombrables pâles copies. Destinées à un public branché fréquentant les adresses hype de la capitale, ces compilations ont vite pris leur envol pour se retrouver au top des ventes, achalandant fortement les rayons des grandes surfaces, envahissant la musique de pubs, d'émissions TV, j'en passe et des pires.

Tout cela pour dire que ces fameuses (?!?) compilations sont pour la plupart mixées par Stéphane Pompougnac, DJ très en vue de ces 10 dernières années et, accessoirement, neveu du non moins célèbre et respecté calembouriste Jean-Marc Pompougnac, dit Pompon, que les plus vieux d'entre nous ont sans doute encore en mémoire.

Chemin faisant et sa notoriété de DJ grandissante, Stéphane Pompougnac se lance donc dans des projets plus personnels et sort en 2003 un premier album Living on the edge. Plusieurs compilations Costes plus tard, revoici donc le Dj de ces dames (oui parce que, en plus, il est beau gosse) avec un deuxième album intitulé … Hello Mademoiselle.

Entouré de nombreuses personnalités de la musique, il s'ouvre vers la pop musique autant qu'il perpétue son savoir faire en matière de dance music. Et c'est là le point fort de cet album.

Ainsi Pompougnac arrive à faire chanter Alain Chamfort à contre-emploi (dans la mesure où l'on sent que la voix se force à ne pas faire du Chamfort) ou encore à reprendre "Here's to you" sans rougir, chanté par Linda Lee Hopkins. Il sait aussi s'entourer de quelques pointures qui parleront aux fans comme le célèbre DJ Charles Schillings.

L'ensemble donne un disque qui est loin d'être déplaisant mais qui reste tout de même relativement dénué d'émotion et d'humanité. Sans aller jusqu'à dire que ce sont des compositions faites au kilomètre de mixes, Hello Mademoiselle reste un bel exercice de style qui plaira forcément aux amateurs des compilations Costes et autres fans de musique lounge en tout genre.

Un album de mélanges, certes mais qui n'est pas encore suffisamment mature pour prétendre atteindre un public aussi varié que celui qu'avaient pu toucher les Thievery Corporation.

Néanmoins, ce Hello mademoiselle est très certainement et de loin l'album le plus abouti et le plus "pop" de Pompougnac qui devrait sérieusement continuer dans cette voix, au risque de perdre un public trop largement acquis à grand coup de marketing dans les sous sols des palaces parisiens !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Night & Day de Stéphane Pompougnac


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=