Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ulan Bator - Apse
Nouvaeu Casino  ( Paris)  29 mai 2007

C'est dans un Nouveau Casino vide que j'entre pour une soirée qui doit voir se succéder APSE, formation New Yorkaise et Ulan Bator le groupe de "post-rock" français exilé chez nos voisins Italiens.

Les divers membres des groupes traînent dans la salle, bières et cigarettes à la main, discutant nonchalamment avec des gens. Ce sera avec au moins 30 minutes de retard que le concert débutera. APSE sur scène, ce sont cinq personnes.

Le chanteur dispose d'une version allégée de batterie devant lui et débute le premier morceau à genoux, devant l'instrument entament un rythme qui répond au batteur. Le morceau ira crescendo, le chanteur abandonnant sa batterie pour se consacrer au chant, tout en ajoutant tout de même de temps en temps un petit coup sur un des toms.

APSE c'est une musique très fouillée, la reverb est une partie prenante du chant, ce qui en donne une vision éthérée, éloignée. Les autres instruments sont plus en avant. La basse, en particulier, vrombie, tourne et conduit plus ou moins tout ce petit monde. Le chanteur utilisera diverses percussions durant la soirée. Le groupe est visiblement content d'être sur scène, puisque tous portent un sourire gracieux, mis à part un des guitaristes dont le sérieux et la distance décontenance. En tout cas, le chanteur saute, virevolte utilise tambourins et maracas. APSE se révèle être une découverte très intéressante, développe une énergie communicative.

Pendant la première partie, le public est arrivé peu à peu, et maintenant il est est plus dense, le salle est presque pleine. Il semble que Ulan Bator déplace du monde, pour un groupe dont les sorties sont assez discrètes cela fait plaisir à voir. La mise en place dure un petit moment, une balance au pied levé et c'est parti.

Les trois expatriés commencent par "Lumière Blanche", un des meilleurs morceaux de Vegetale, album à posséder absolument. Le son du groupe sur scène respecte le souvenir que j'en ai. Les trois musiciens sont discrets, Amaury, chanteur guitariste, essaiera de faire réagir le public en l'interpellant, sans grand succès.

Les morceaux s'enchaînent, le son du groupe est particulièrement au point, à mon avis. La basse tourne, la tonalité en est sombre et grave. Le jeu de guitare d'Amaury est mélodieux, le son claque. Le batteur quand à lui cadence ses comparses. Le public semble enchanté. La prestation dure longtemps et dépasse largement le couvre feu strict annoncé sur toutes les affiches posées par le staff de la salle.

Et tant mieux pour nous, cette prestation est très bonne. Les morceaux que je ne connais pas sont bons, en particulier "La Joueuse de Tambo", version longue est envoûtante. Ayant laissé Ulan Bator il y a longtemps, et n'ayant pas suivi l'évolution du trio, il est agréable de constater qu'il y a eu une continuité et que le résultat est fort intéressant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Ulan Bator en concert à Glazart (mercredi 14 novembre 2012)
La chronique de l'album Spirit de Apse

En savoir plus :

Le site officiel de Apse
Ulan Bator sur MySpace


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=