Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce My Concubine
Les belles manières  (Happyhome Records)  mai 2007

Lors de la sortie de La Tangente, j'évoquais ici même à propos de My Concubine des références telles que Chelsea, Les Objets et autres artificiers d'une certaine brit pop à la française. Aujourd'hui, Chelsea et ses ramifications (La Guardia en étant la dernière en date) se sont tus.

Ignatus, moitié des Objets, se fait discret et Olivier Libaux, l'autre moitié est un Imbécile (remarquez la majuscule, mais qui a pu échapper à ces Imbécile un peu partout afficher ces derniers temps et regroupant sous ce super nom un super groupe formé par Libaux personne d'autre que JP Nataf ou encore Philippe Katerine…).

D'un autre côté la musique française prend de bien différents aspects ses derniers temps mais rares sont ceux qui encore aujourd'hui osent cette pop claire et nonchalante, à l'humour grinçant et aux arrangements bien huilés. My Concubine œuvre pourtant dans ce domaine là et avec Les belles manières le groupe vient confirmer ce que l'on espérait en 2004 avec La Tangente.

Eric Falce et Pascale Kendall sont toujours aussi joueurs avec les textes et les mélodies. Orfèvres des mots, My Concubine franchit un pas en direction de ses références. Gainsbourg était évoqué lors de la sortie de La Tangente, mais c'est sur Les Belles manières qu'on le retrouve. Comment ne pas penser sur le duo à la voix sensuelle de "Classe tout risques" à un duo Gainsbourg/Birkin, voire Bardot …

L'humour grinçant semble être le maître mot de cet album et nul doute que vous vous délecterez de titres comme "Le syndrome de Gilles" ou bien sur "Les belles manières de Nadine". De multiples petits clin d'œil parsèment également l'album notamment sur "Les sales eaux de la Seine" évoquant les reflets d'argent de la chanson de Charles Trénet, ou encore "Je suis d'ailleurs" dont les paroles du refrain sont presque entièrement composées de titres de nouvelles de HP Lovecraft. Plutôt marrant.

Mais au-delà de ces petits exercices de styles et autres amusements, Les Belles manières est un sacré bon album de pop aux mélodies imparables, mêlant sonorités claires (guitares, claviers) et plus rock comme sur "Botox et Lifting à jamais" donc les guitares plus rentre dedans et les bricolages électroniques renforcent le côté dansant de la mélodie pour ce tube de l'été en puissance.

Les sonorités parfois un peu 70's donne un côté un peu rétro des chansons comme "Le refrain des vieux cons" ou "La surface des choses" mais ce n'est pas pour autant que l'album est nostalgique et encore moins passéiste et la pop à la française semble avoir de beaux jours devant elle !

Comme sur La Tangente, on retrouve ici la part belle faite aux mots, dont les choix et agencements ne laissent rien au hasard, réussissant le difficile exercice de donner du sens aux textes tout en apportant une lecture fluide et décomplexée d'un français pas toujours facile à mettre en chanson.

Les Belles manières est un disque de belle facture et il serait bien dommage pour vous de ne pas sauter sur l'occasion de les apprendre, ces Belles manières, c'est quand même bien moins chiant qu'un bouquin de Nadine…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album La Tangente de My Concubine
La chronique de l'album Une Chaise Pour Ted de My Concubine
La chronique de l'album Quelqu'un dans mon genre de My Concubine
L'interview de My Concubine (13 juillet 2007)
L'interview de My Concubine (8 juillet 2011)

En savoir plus :

My Concubine sur MySpace


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

My Concubine (8 juillet 2011)
My Concubine (13 juillet 2007)


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=