Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bjorn Berge
I'm the antipop  (Dixiefrog / Harmonia Mundi)  mai 2007

Avec un titre d'album comme celui-ci, difficile pour Bjorn Berge de passer inaperçu.

I'm the Antipop affirme la pochette de ce nouvel album du géant suédois. Rien de moins. Cela étant dit, s'il s'agit bien d'un nouveau disque, il ne contient que 2 compositions originales. Le reste est exclusivement constitué de reprises de chansons chères au coeur de Bjorn Berge.

Pour ceux qui ont déjà vu le beau tatoué sur scène ou qui connaissent son précédent album, ce disque ne sera qu'une demi-surprise. On trouvait, en effet, sur St Slide deux remarquables reprises avec "Thursday" de Morphine et "Ace of spades" de Motorhead qui donnaient toutes deux envie de se pencher sur les titres originaux tant la relecture de Berge en était bonne et inspirée.

De là à faire de ce bluesman venu du froid un spécialiste des reprises, il n'y a qu'un pas que nous ne franchirons pas car les compositions originales sont elles aussi pleines de force et de caractère.

Force et caractère sont 2 mots qui vont d'ailleurs comme un gant à ce grand costaud tatoué avec sa tête d'enfant. Et c'est un peu comme cela qu'est sa musique. Délicate et directe, offensive et tranquille. A mi-chemin entre le blues et le hard rock l'univers de Berge s'impose en tant que tel et il s'approprie étonnamment bien au fil du disque des reprises aussi variées que "Buena" de Morphine ou "Suck my kiss" des Red Hot Chili Peppers.

Lorsqu'il veut se faire doux, Berge arrête de chanter et fait place à une guitare apaisée, presque folk, comme si les Red House Painters avaient pris un peu trop de café, sur les très élégants "Ruphus" et "Hmm". Etonnamment, je vous le donne en mille, ces 2 titres sont signés … Bjorn Berge !

Mais quand il fait parler la poudre, il revient à sa 12 cordes qu'il pousse dans ses derniers retranchements à tel point que l'on a du mal à le croire seul aux commandes. Pourtant, il est vrai que Berge avec ses gros muscles et ses grosses mains de docker (son ancien boulot) est un sacré virtuose de la guitare.

I'm the antipop a le double don de redonner vie à quelques chansons plus ou moins oubliées, voire pour certaines indispensables, et à redonner envie de déterrer un blues trop souvent malmené et dénaturé par quelques artistes de variétés.

Certes, Bjorn Berge bastonne, envoie du son et du gros mais sa musique vise juste et vous prend les tripes aussi sûrement que quelques vaudous en voudraient à votre âme !

Bjorn Berge en fossoyeur de la pop ? Oui, on veut bien le croire sur parole. D'abord, il est trop costaud pour le contredire et trop convaincant pour penser une seconde le contraire !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Live in Europe de Bjorn Berge
La chronique de l'album Fretwork de Bjørn Berge
La chronique de l'album Blackwood de Bjørn Berge
La chronique de l'album Who else ? de Bjørn Berge
Bjorn Berge en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Bjorn Berge en concert au Nouveau Casino (21 mars 2005)
Bjorn Berge en concert à l'Espace Vauban (12 mai 2005)
Bjorn Berge en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Bjorn Berge en concert à L'Européen (31 mars 2008)
Bjorn Berge en concert au New Morning (15 octobre 2008)
Bjorn Berge en concert à Sunset (lundi 16 novembre 2009)
Bjorn Berge en concert au New Morning (samedi 20 novembre 2010)
Bjorn Berge en concert au New Morning (mardi 26 novembre 2013)
L'interview de Bjorn Berge (27 février 2008)
L'interview de Bjørn Berge (lundi 16 novembre 2009)
L'interview de Bjørn Berge (13 octobre 2011)

En savoir plus :

Le site officiel de Bjorn Berge


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bjorn Berge (13 octobre 2011)
Bjorn Berge (16 novembre 2009)
Bjorn Berge (27 février 2008)


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=