Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce O'Death
Interview  (Paris)  6 juillet 2007

A l’occasion de leur passage en France, les membres de O’Death ont accordé à Froggy Delight une petite interview après leurs balances. Celles-ci ont été rapides, le groupe est très content du son de la Flèche d’Or.

C’est dans une ambiance détendue, mais bruyante (balances d’un coté, circulation de l’autre) que nous commençons cette interview à la terrasse de la salle.

Est-ce que vous pourriez vous présenter ?

Newman : Newman, je joue de la basse.

Bob : Bob, je joue du violon.

David : je joue de la batterie, je suis David.

Greg : Je m’appelle Greg, je fais la voix et la guitare.

Gabe : Mon nom est Gabe, je joue du Banjo, du ukulélé et je fais les chœurs.

Quels sont les thèmes de vos chansons ?

Newman : Les chansons parlent de sexe et de mort et aussi de sexe avec des gens morts (rires) Et de gens morts avec qui on veut avoir des rapports sexuels, ce genre de choses (rires) Mais aussi de magie, sorcellerie, spiritisme.

Gabe : Des histoires de personnes faisant des choses étranges.

David : De l'eau, il y a beaucoup d'eau dans cet album.

Greg : Des petits dieux.

David : Des petits dieux sur nos épaules qui nous disent quoi faire (rires).

Entre les chansons, il y a des petits interludes musicaux. Ca me fait penser à des illustrations sonores de films par exemple.

Newman : Ce sont juste des petits chemins entre les chansons principales. Beaucoup de ces petits morceaux ont été improvisés pendant les séances d'enregistrement, en studio.

Greg : Elles permettent de donner à l'album des formes et du mouvement, à ne pas être statique.

David : elles poussent les chansons, ce sont carrément des transitions.

Je pensais que c'était le style musical qui voulait peut-être ça. Comme une tradition que vous auriez reprise.

Greg : Nous improvisons souvent. Nous réarrangeons tout le temps, il s'agit de morceaux laissés de coté, pas exploités. Cela sectionne l'album.

C'est votre première venue en France ?

Greg : Premier concert en France ...

Comment vous sentez-vous ?

Greg : Effrayés (rires) En fait toute cette tournée est une succession de premières fois. A part Berlin et la Suède, mais tout le reste c'est la première fois.

Et ça se passe comment ?

Greg : Super bien tout du long. C'est super, jouer tous les soirs devant de nouvelles personnes, et en général le public est très réceptif.

David : On a vraiment un bon retour du public. En général, les gens nous regardent sans bouger pendant les premiers morceaux et ils finissent en dansant et sautillant, secouent les bras.

Bob : Les gens font de l'exercice pendant nos concerts (rires). (ndlr : Le public parisien a fait pas mal de gym le soir même.)

Sur le site de votre maison de disque on peut lire que la promo de l'an dernier a donné lieu à plus de 100 concerts ....

Greg : Un peu plus, 110 à peu prés.

Avez-vous eu de bons retours sur cette tournée, comment cela s'est passé ?

David : Beaucoup de choses étaient plus faciles. Notre tour manager George, qui est là, conduisait le camion, organisait tout. Nous étions dans notre pays. C'était beaucoup plus facile. Nous ne passions pas beaucoup de temps dans les hôtels.

Et cette tournée européenne est plus difficile ?

Greg : C'est ce dont on parlait entre nous.

David : Oui beaucoup de dates sont plus accueillantes, et pas seulement en Angleterre, qu’elles ne le sont au Etats Unis. Spécialement à New York.

Bob : Vraiment c'est très amical.

Newman : Des bières gratuites (rires)

Bob : Ce n'est pas une tournée de musiciens amers, comme les gens peuvent l'être dans les salles de concert US. Ici ils sont sympas même avec des musiciens inconnus.

Comment se passe cette tournée ? Elle est organisée avec Dirty Projectors et Menomena ?

David : Non, c'est notre tournée, même si nous partageons le label et quelques dates avec Menomena, ce n'est pas une tournée ensemble.

Greg : Nous jouons au même niveau. On a déjà joué avec Dirty Projectors. Ca devrait être un bon concert, les Dirty Projectors sont vraiment bons. Ils sont de chez nous.

David : On ne connaît pas le groupe local.

Vous comptez revenir en Europe ?

Greg : Oui en octobre on reviendra certainement faire une tournée.

Même si vous venez de sortir un album en Europe, vous travaillez déjà sur un autre ?

Greg : Complètement, nous pensons retourner en studio au mois de décembre pour enregistrer.

Avez-vous les uns et les autres des projets autres que O'Death ?

Newman : Non.

Bob : Je joue dans un autre groupe qui s'appelle Skeleton Breath (www.skeletonbreath.com) Une formation de New York, et je joue du violon dans les deux groupes.

David : Greg joue avec un autre musicien de temps en temps. Moi aussi il m'arrive de jouer avec d'autres, mais rien comme O'Death, rien d'aussi sérieux.

Pourriez-vous conseiller à nos lecteurs un groupe qu'ils ne connaîtraient pas ? Un groupe découvert récemment.

David : Skeleton Breath, ils sont pas mal.

Greg : Hum, oui pas trop mal (rires)

David : Un groupe de Baltimore avec lesquels on a tourné, Dan Deacon (www.dandeacon.com) Ils sont plutôt bons, j'aime beaucoup et je les connais depuis un petit moment.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Head Home de O'death
La chronique de l'album Outside de O'Death
O'Death en concert à La Flèche d'Or (6 juillet 2007)
O'Death en concert au Festival GéNéRiQ 2009

En savoir plus :

Le site officiel de O'Death

Crédits photos : DR


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 janvier 2018 : Des nouveautés en série

La mode actuelle est aux séries TV, toujours plus spectaculaires et toujours plus populaires. Peut être qu'un jour on vous parlera des séries que l'on apprécie également. Mais en attendant voici le sommaire de la semaine avec son lot de nouveautés à écouter, à lire, à voir, au musée, au cinéma et au théâtre.

Du côté de la musique :

"Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live donc voici 4 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard
et toujours :
"One of us canno't be wrong" de Manuel Bienvenu et Arlt
"Ministère des ondes" de Arthur De La Taille
"Opus 102 : Litz, Debussy, Scriabin" de Cyril Huvé
"Eda EP" de Eda
"Les aventure du ténor de Brest" de Juke
"Manifeste" de Kiefer
"Lomostatic" de Lomostatic
"Matskathérapie" de Matskat
Schwartz, Yul, David Federmann dans une sélection de EP & singles

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Nénesse" au Théâtre Dejazet
"Moi, Dian Fossey" au Théâtre 14
"Le Souper" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Nos éducations sentimentales" au Théâtre 13/Jardin
"Géographie de l'Enfer" au Théâtre de Belleville
"Tableau d'une exécution" au Théâtre du Rond-Point
"L'Autobus" au Théâtre 13/Seine
"Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire" au Théâtre du Rond-Point
"Emmanuelle Bodin - Femme au bord de la crise de mère" au Théâtre Les Feux de la Rampe
les reprises à ne pas rater:
"La Cantatrice chauve" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Dementia Praecox 2.0" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Nous n'irons pas au Paradis ce soir" à la Scène Thélème
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Le Petit Poilu illustré" au Théâtre Le Lucernaire
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

Dernière ligne droite pour :
"Pop Art - Icons that matter" au Musée Maillol
"Le Jardin secret des Hansen" au Musée Jacquemart-André
"Gauguin l'Alchimiste" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"The Last Family" de Jan P. Matuszynski
Ciné en bref avec :
"L'Echappée belle" de Paolo Virzì
"Santa & Cie" de Alain Chabat
"Les Heures sombres" de Nicolas Pariser
"Le Grand Jeu" de Aaron Sorkin
"Tout l'argent du monde" de Ridley Scott
et les chroniques des autres sorties de janvier

Lecture avec :

"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint
et toujours :
"Et vous avez beau temps ?" de Philippe Delerm
"Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes" de Nelson Mandela et Mandla Langa
"Histoire de la bergère" de Léo Barthe
"La guerre de Troie a bien eu lieu... mais ailleurs" de Iman Wilkens
"Le colis" de Anosh Irani
"Les loyautés" de Delphine de Vigan
"Mon traître" de Pierre Alary et Sorj Chalandon
"Pactum Salis" de Olivier Bourdeaut

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=