Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kill The young
Interview  (Paris)  16 juillet 2007

C’est par une journée de juillet pluvieuse que la rencontre avec les frangins Gorman, alias Kill The Young, se fait. A ma grande surprise, les 3 musiciens, Tom le guitariste chanteur, Dylan le bassiste et Olly le batteur, sont aussi 3 joyeux drilles.

Ceci ayant pour effet d’apporter à l’entretien les quelques rayons de soleil que le ciel ne se décide pas à nous accorder.


Vous êtes en pleine promo pour la sortie prochaine de votre nouvel album. Depuis quand êtes vous à Paris ?

Tom : On est là depuis 2 jours. On a joué pour plusieurs festivals, à Carcassonne, notamment avant d’arriver ici. On repart demain chez nous.

Avez-vous eu le temps de profiter de Paris ?

Ensemble : Oui !! On a encore bien fait la fête !

Dylan : Il y a toujours du temps pour boire des verres !

Olly : C’était l’anniversaire de notre manager hier.

Tom : Oui, si tu peux écrire ça, on fêtait ses 104 ans !

Parlons un peu de ce nouvel album à paraître le 24 septembre prochain. Comment va-t-il s’appeler ? Quels sont les sujets que vous abordez cette fois-ci ?

Tom : L’album s’appelle "Proud Sponsors of Boredom". On s’est rendus compte lors de nos tournées en Europe et ailleurs, que tout ce qui peut être récréatif, amusant ou stimulant pour les jeunes, est forcément sponsorisé par quelqu’un ou quelque chose. C’est à t’en rendre malade ! Le pire, c’est que c’est devenu une normalité, plus personne ne remarque. Quant à nos chansons, c’est une espèce de mix, certaines sont personnelles, elles parlent de notre famille, d’autres parlent plutôt de la société en générale. On parle de l’ennui aussi bien sûr et des différents moyens d’y échapper.

Dylan : Le 1er album était déjà en rapport avec ça, s’échapper de ce système qui t’oblige à grandir trop vite. Le 2ème album parle de la manière dont on s’est échappé de ça… même si en fait, on n’a pas vraiment réussi à fuir ! On a foiré !

Pour cet album, avez-vous de nouveau travaillé avec Dimitri Tikovoï ?

Dylan : Oui, la moitié de l’album.

Tom : L’autre moitié avec Rob, notre ingé son. Il est très bon.

Olly : On a tourné 2 ans avec lui. On a écrit nos nouvelles chansons à ses côtés. Il avait donc une bonne idée de ce qu’on voulait faire.

Tom : Dimitri est en train de mixer notre album en ce moment. On devrait avoir une 1ère écoute la semaine prochaine, on est super impatients !

Vous aviez envisagé un temps d’appeler votre 2ème album "Do Not Feed The Animals"…

Dylan : Oui, c’était en fait le nom d’une vieille démo.

Tom : On le fera peut-être pour le 3ème album !

Vous avez eu un gros succès en France avec votre 1er album, qu’en a-t-il été en Angleterre, votre pays ?

Tom : En fait notre 1er album n’est jamais sorti en Angleterre.

Dylan : Seuls 2 singles sont sortis en fait.

Olly : On n’a jamais vraiment trouvé un label sur place pour le sortir correctement.

Tom : Mais cette fois on a trouvé ! Donc on croise les doigts pour que ça fonctionne !

Votre label étant français, vous allez cette fois encore beaucoup tourner en France ?

Tom : Oui, oui !

Dylan : On adore la France !

Tom : J’adore Paris ! La foule est incroyable ! Sûrement une des meilleures d’Europe.

Un 2ème album est toujours attendu au tournant. Comment vous sentez-vous par rapport à ça ?

Tom : A vrai dire, notre 1er album n’était qu’une introduction ! Celui-ci, c’est ce que nous sommes vraiment !

Dylan : On sera assez stressés par rapport au public français vu que le 1er album a bien fonctionné ici. Pour l’Angleterre, c’est différent comme ce sera le 1er album, on sera vraiment très excités !

Tom : Oui on sera vraiment heureux !

Sentez-vous que vous avez beaucoup changé depuis le début de l’expérience Kill The Young ?

Dylan : Oui oui mais ça s’est fait naturellement.

Tom : Oui, déjà rien que la façon dont on a produit l’album.

Dylan : On s’est beaucoup plus impliqués. A toutes les étapes.

Olly : Oui de l’enregistrement au graphisme de l’album.

Tom : On a le sentiment que c’est vraiment notre album.

Dylan : Le 1er album, c’était bien nos chansons mais on était tellement…

Tom : Naïfs !

Qu’est-ce que ça vous fait désormais de vivre comme des rock stars ?

Tom : J’adore ça ! Plus sérieusement, on se sent plus musiciens que rock stars. Ce sont les autres qui te donnent un statut qui n’est pas forcément le tien. On est des musiciens plutôt que des rock stars, tant pis si c’est moins sexy !

Dylan : Par contre, on boit beaucoup !

Lors de vos précédentes tournées, vous avez eu l’occasion de jouer aux côtés de groupes confirmés tels que Franz Ferdinand, Kaiser Chiefs, Placebo… Avez-vous une anecdote à nous raconter à ce propos ?

Tom : (rires) Oh oui ! C’était à l’occasion du festival Rock Am Ring.

Dylan : On était avec le batteur de Placebo et Alex de Franz Ferdinand s’est joint à nous. On a bu beaucoup de whisky ce soir là ! Au bout d’un moment, on était vraiment ivres et on s’est mis à danser sur une table qui s’est évidemment écroulée sous le poids ! Et Olly s’est cassé la gueule dans un lac ce même soir !

Au Rock In Rio Festival, vous étiez supposés jouer aux côtés de Guns n’ Roses, comment ça s’est passé ?

Tom : En fait, on n’a pas joué sur la même scène, donc on n’a pas pu le voir (ndlr : Axl Rose).

Dylan : Par contre, on a croisé le mec de The Darkness dans une boîte plus tard. Il ne nous a pas trop parlé, il était plutôt arrogant en fait !

Tom : Il ne devrait pas être aussi arrogant, il n’a pas encore écouté notre 2ème album !

Qu’écoutez-vous en ce moment, qu’est-ce qui vous influence ces derniers temps ?

Dylan : Le mix de notre album (rires) !

Olly : Modest House beaucoup et Kings Of Leon.

Dylan : Bright Eyes.

Tom : Ah oui, le dernier album est génial.

Olly : Le 2ème album des Artics Monkeys.

Tom : Ouais, on n’avait pas aimé le 1er. Y’a moins de hype autour de celui-ci.

Dylan : Et puis bien sûr le dernier Smashing Pumpkins !

Avez-vous des héros ? Pas forcément dans la musique…

Tom : Eric Cantona ! L’équipe de United ! Et Ricky Gervais, l’auteur et acteur principal de "The Office". J’adore tout ce qu’il fait, au point de connaître les dialogues par cœur !

Olly : Mon héros, c’est Paris Hilton ! Depuis qu’elle est sortie de prison, elle a vraiment changé (rires) !

Avez-vous peur de vieillir ?

Tom : Tu connais l’expression "Live fast, die young" (ndlr : Vivre vite, mourir jeune)? Et bien c’est pas pour moi ! "Die old" (ndlr : mourir vieux) me plait mieux !

Olly : Pour moi, c’est trop loin, j’ai seulement 20 ans.

Tom : J’ai 28 ans, je suis le doyen du groupe.

Olly : A seulement 2 ans des 30 ans, il peut être flippé !

Tom : ça m’est égal, je vieillis avec grâce !

Finalement, peut-on dire que vous êtes heureux ?

Tom : Oui je crois ! Je bois trop ! (rires)

Dylan : C’est agréable quand on rentre chez nous, quand on fait un break. Mais on tourne depuis 2 ans maintenant, on s’est habitués et finalement, je crois qu’on est plus heureux en tournée !

Tom : Ouais en fait, on est "super happy" !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Proud Sponsors of Boredom de Kill the Young
La chronique de l'album Thicker Than Water de Kill The Young
La chronique de l'album Fingers for guns de Kill The Young
Kill The young en concert au Festival Les Trans 2005 (Vendredi)
L'interview de Kill the Young (17 septembre 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de Kill The Young


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=