Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La tempête
Théâtre du Nord-Ouest  (Paris)  août 2007

Comédie de Shakespeare, mise en scène de Bernard Mallek et Paola Rizza avec Hervé Colombel, Franz Debrebant, Jacques Dennemont, François-Paul Dubois, Marine Gandibleu, Thierry Garet, Thomas Lequesne, Baptiste Mallek, Carlos Ouedraogo, Alexia Papineschi et Frédéric Touitou.

Prospéro, duc de Milan, passionné de grimoires, dépossédé de son trône par son frère félon qui l’a vendu à la Reine de Naples, rescapé d’un assassinat, vit en exil sur une île déserte uniquement entourée de sa fille Miranda, de Caliban, méchant rejeton difforme d’une sorcière, qu’il tente d’éduquer et d’Ariel, émanation spirituelle bienveillante.

Philosophe, démiurge, sage, magicien, il aspire néanmoins à la justice et la frontière avec la vengeance est ténue. Son entreprise, déterminée et paisible, revêt une modalité singulière. A l’exécution de la vengeance primaire, dépourvue de vertu éducative, il privilégie l’épreuve de la perte qu’il inflige à chacun des protagonistes, perte de la compagnie des hommes, perte de l’être cher, perte du pouvoir.

A la suite d’une tempête qu’il a initiée, le vaisseau de la Reine de Naples s’échoue sur l’île faisant resurgir les vestiges du passé comme au temps du jugement dernier. Dans une atmosphère étrange et terriblement paisible malgré le fracas du ciel, dans un no man’s land battu par des voiles aux couleurs de terre et de mer, dans des clairs-obscurs organiques, apparaît la belle et fascinante figure de Prospéro, admirable François-Paul Dubois qui en donne une incarnation magnifique, vibrante de magnanimité et de force tranquille.

Voilà le spectateur transporté dans une 4ème dimension, non pas celle du rêve, non pas celle de l’au delà, sur une terre inconnue, royaume du grand sommeil peut être, entre les forces célestes et les démons terrestres, où s’effectue la pesée des âmes de l’homme nu, ou celle des circonvolutions du subconscient, là où l’homme se cherche et se trouve à la lumière de certains événements, dans ce huis clos labyrinthique où il peut atteindre l’humanité qui le différencie des animaux et donner un sens à cette "vie entourée de sommeil".

La scénographie esthétisante avec un travail très approfondi des lumières, l’illustration sonore inattendue, entre mantras et percussions ethniques, totalement intemporelle et adéquate, et les costumes historiques aux lignes épurées, prouvent que, même avec des moyens rudimentaires, la grande scène du Théâtre du Nord-Ouest devient avec "La tempête" le lieu de tous les enchantements. La mise en scène bicéphale de Bernard Mallek et Paola Rizza est une parfaite réussite.

La distribution riche, homogène, judicieuse, aguerrie et totalement investie est un atout majeur de ce spectacle. François-Paul Dubois est la tête de proue incontestée de ce vaisseau allégorique, entre la quête mystique du sage et les pouvoirs animistes archaïques symbolisés par Ariel très hardiment interprété par un comédien noir Carlos Ouedraogo qui donne une très corporéité très charnelle au souffle de l’esprit.

A leurs côtés, Marine Gandibleu donne à la Reine de Naples l’attitude hiératique qui sied aux grands de ce monde même dans l’émotion et Franz Debrebant et Thomas Lequesne jouent les nobles au coeur sec et cruel alors que Jacques Dennemont est l'ami fidèle.

Dans le rôle de Caliban, Frédéric Touitou est stupéfiant de malfaisance rouée et pathétique et forme avec Hervé Colombel, truculent sommelier adepte de la dive bouteille et Thierry Garet, qui se montre aussi à l’aise dans le rôle du bouffon qu’il le fût dans celui de libertin la saison passée dans les rôles de Valmont et d’Octave, un trio qui offrent un beau divertissement proche de la commedia dell’arte.

Et comment ne pas croire à la grâce de l’amour avec Alexia Papineschi et Baptiste Mallek, tous deux totalement dans le sentiment de leur personnage, irradiants d’une pureté merveilleuse.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=