Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nervous Cabaret
Drop Drop  (Naive)  septembre 2007

Fin 2005, après nombre de concerts telluriques aux Etats Unis, Nervous Cabaret déboulait dans les bacs avec un album éponyme qui secouait les oreilles.

Entouré de musiciens aussi atypiques qu'excellents, qu'il a choisi avec une oreille infaillible et qu'il a su fédérer autour d'une ligne musicale syncrétique, le frontman Elyas Khan, danseur, comédien, musicien, chanteur, songwriter et cinéaste, personnage charismatique aux yeux de braise incandescente et à la voix fascinante, cassait toutes les conventions musicales.

S'ensuivirent des concerts allumés et notamment un single "Mel Gibson" qui fit l'unanimité dans le monde rock.

En juin 2007, Elyas Khan a repris son baton de pèlerin pour venir présenter leur second album Drop Drop qui réussit la quadrature du cercle en amorçant une évolution vers une maturité musicale plus assumée, sans renoncer à sa singularité, tout en préservant l'essence même de leur identité musicale, cette "ecstatic music for savage souls" qui ravage les neurones.

Cet album réalisé avec la fine fleur des ingénieurs du son et des producteurs, comme John Holbrook et Brice Goggin pour ne citer qu'eux, et la collaboration de nouveaux musiciens, dont le clarinettiste Jonathan Delachaux, est une belle réussite aux arrangements peaufinés et ne demande maintenant qu'à vivre en concert dont on imagine bien le caractère apocalyptique. Car tous ces morceaux, contrairement à ceux du premier album qui s'étaient burinés en live, n'en sont qu'à leurs prémices.

Côté textes, c'est la vie dans ce qu'elle a de plus romantique ("Les enfants du papillon") ou de plus violent ("Pocket full of god") qui est la source d'inspiration première d'Elyas Khan, américain d'origine pakistanaise, musicien autodidacte, homme ouvert au monde et aux autres.

Intro mid tempo avec un "Break in violence" hypnotique qui ne laisse aucun doute sur la filiation, le mordant est bien là et Nervous Cabaret rugit dès le second morceau qui entraîne l’auditeur du "Père Lachaise", au rythme syncopé et étourdissant ponctué de cuivres fanfaresques, dansune sarabande électrisante pour une pierre tombale.

Les fans de clap clap retrouveront leurs marques sur le tonique et tonitruant "Sleepwalkers", le bruitiste "Dead naked" qui laisse entrevoir des tentations électriques ou l'organique "No politic no sex" à la cacophonie inspirée.

Et si Nervous Cabaret sait tempérer ses ardeurs (“The ark”, “Flamegirl”), ce n’est que pour mieux rebondir parfois même à l’intérieur du même morceau affectionnant les ruptures rythmiques (("Les enfants du papillon", "Flame girl").

Avec humour, Elyas Khan confie en interview qu'il n'y a pas "un" single sur cet album mais "des" singles. Et bien, il n'a pas tort car ce second opus ravira les amateurs éclairés de pépites dont les formes sortent des sentiers battus.

Et puis à chacun de le vérifier aussi en direct live : Nervous Cabaret sera bientôt en tournée européenne avec plusieurs dates en France, dont le 23 octobre 2007 à la Maroquinerie, et en avant première le 16 septembre aux Jardins des Tuileries.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Nervous Cabaret
Nervous Cabaret en concert au Festival Les Trans 2005 (Jeudi)
Nervous Cabaret en concert à La Flèche d'or (1er mars 2006)
Nervous Cabaret en concert à La Maroquinerie (9 mai 2006)
Nervous Cabaret en concert à La Maroquinerie (22 octobre 2007)
L'interview de Elyas Khan - Nervous Cabaret (février 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Nervous Cabaret


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=