Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chacun chez soi
Théâtre Funambule Montmartre  (Paris)  septembre 2007

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Adélaïde Pralon avec Virginie Bihorel, Claire Le Goff, Marthe Lutz, Ronan Le Nalbaut et Dimitri Michelsen.

Dans un grand immeuble, des locataires seuls ou à deux se débattent avec ce que le vent, les voix et le béton leur renvoient de cassant et de froid.

Il y a d'abord Cassis (Marthe Lutz très expressive et montrant en peu d'actions la détresse de ce personnage lucide et désabusé) qui regarde le mur blanc et attend. Sa soeur, Cerise (Virginie Bihorel), qui n'arrête pas de parler comme pour masquer le silence qui la renvoi à son vide intérieur. A l'étage au dessus, Treffle (formidable Dimitri Michelsen) qui s'est donné un but dérisoire : battre le record du plus haut château de cartes, action qui le soustrait à la vie et qui censé le rendre zen le met à cran jusqu'à ce que le hasard s'en mêle...

Enfin, un couple au bord de l'explosion : Nuno (Ronan Le Nalbaut succulent dans une courte apparition) et Aïmal (Claire Le Goff excellente) équilibriste qui servira de détonateur à cette soirée. Tous se cherchent sans vraiment s'écouter. Certains finissent par se trouver. Ou pas. Et la journée s'achève, immobile.

"Chacun chez soi" parle de la vie urbaine, de toutes ces solitudes qui coexistent sans pouvoir se rencontrer, des choses absentes pour pouvoir croire à l'avenir. Et de l'énergie vitale qui s'épuise pour réaliser ses rêves.

Le texte d'Adélaïde Pralon parle à chacun de nous parce qu'il décrit les maux du monde moderne, la violence et la tristesse des grands ensembles déshumanisés. Il révèle des personnages - oiseaux en cage aux ailes brisées - qui se heurtent contre les murs. Et ce mélange de renoncement et d'espoir en une vie meilleure nous touche infiniment...

L'important pour une mise en scène, c'est de savoir créer une ambiance. Adelaïde Pralon dont c'est la première pièce le fait fort bien et dessine des échantillons d'humains suspendus entre la terre et le ciel, entre légèreté et tragédie.

Par petites touches, fort bien soutenues par la musique de Stéphane Milochévitch et le jeu des comédiens, elle propose une oeuvre originale et riche. L'auteur surprend aussi par cette langue à la fois brute et poétique, drôle et profondément désespérée.

La compagnie Fort huit se distingue avec ce spectacle singulier et prometteur. Une comédie où l'on rit beaucoup mais où le rire n'est là que pour masquer le désarroi qui se dégage. Et dénoncer l'incommunicabilité grandissante. On leur souhaite bonne route et on attend avec une grande impatience le prochain...

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=