Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chacun chez soi
Théâtre Funambule Montmartre  (Paris)  septembre 2007

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Adélaïde Pralon avec Virginie Bihorel, Claire Le Goff, Marthe Lutz, Ronan Le Nalbaut et Dimitri Michelsen.

Dans un grand immeuble, des locataires seuls ou à deux se débattent avec ce que le vent, les voix et le béton leur renvoient de cassant et de froid.

Il y a d'abord Cassis (Marthe Lutz très expressive et montrant en peu d'actions la détresse de ce personnage lucide et désabusé) qui regarde le mur blanc et attend. Sa soeur, Cerise (Virginie Bihorel), qui n'arrête pas de parler comme pour masquer le silence qui la renvoi à son vide intérieur. A l'étage au dessus, Treffle (formidable Dimitri Michelsen) qui s'est donné un but dérisoire : battre le record du plus haut château de cartes, action qui le soustrait à la vie et qui censé le rendre zen le met à cran jusqu'à ce que le hasard s'en mêle...

Enfin, un couple au bord de l'explosion : Nuno (Ronan Le Nalbaut succulent dans une courte apparition) et Aïmal (Claire Le Goff excellente) équilibriste qui servira de détonateur à cette soirée. Tous se cherchent sans vraiment s'écouter. Certains finissent par se trouver. Ou pas. Et la journée s'achève, immobile.

"Chacun chez soi" parle de la vie urbaine, de toutes ces solitudes qui coexistent sans pouvoir se rencontrer, des choses absentes pour pouvoir croire à l'avenir. Et de l'énergie vitale qui s'épuise pour réaliser ses rêves.

Le texte d'Adélaïde Pralon parle à chacun de nous parce qu'il décrit les maux du monde moderne, la violence et la tristesse des grands ensembles déshumanisés. Il révèle des personnages - oiseaux en cage aux ailes brisées - qui se heurtent contre les murs. Et ce mélange de renoncement et d'espoir en une vie meilleure nous touche infiniment...

L'important pour une mise en scène, c'est de savoir créer une ambiance. Adelaïde Pralon dont c'est la première pièce le fait fort bien et dessine des échantillons d'humains suspendus entre la terre et le ciel, entre légèreté et tragédie.

Par petites touches, fort bien soutenues par la musique de Stéphane Milochévitch et le jeu des comédiens, elle propose une oeuvre originale et riche. L'auteur surprend aussi par cette langue à la fois brute et poétique, drôle et profondément désespérée.

La compagnie Fort huit se distingue avec ce spectacle singulier et prometteur. Une comédie où l'on rit beaucoup mais où le rire n'est là que pour masquer le désarroi qui se dégage. Et dénoncer l'incommunicabilité grandissante. On leur souhaite bonne route et on attend avec une grande impatience le prochain...

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 janvier 2019 : La Culture n'est pas en solde

Au sommaire cette semaine, du live, du livre, des films, des disques, des découvertes et des oeuvres de légendes et des spectacles à foison. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview ici même mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage
et toujours :
"Maté / Vallancien" de Philippe Maté et Daniel Vallancien
"Princess Thailand" de Princess Thailand
"Peninsular II (The bridge)" de Robin Foster
"Zoot suite Vol 2" de Zoot Octet
"Punk rock academy" de Les Rois de la Suède
"4 A M" de Bryan's Magic Tears
"C'est un joli nom camarade", l'Empreinte de Ferrat
et toujours :

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Ervart" au Théâtre du Rond-Point
"Naufragé(s)" au Théâtre du Rond-Point
"Samo, a Tribute to Basquiat" au Théâtre de la Tempête
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" à l'Espace Cardin
"Pavillon noir" au Centquatre
"King Lear Remix" au Théâtre de Belleville
"Roi et Reine" au Théâtre de Belleville
"Paulina" à la Manufacture des Abesses
"Ma Chanson de Roland" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Soliloques du pauvre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Comme disait mon père..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Le Journal d'un fou" au Théâtre Les Déchargeurs
"Un Coeur sauvage" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les reprises:
"Et si on ne se mentait plus ?" au Théâtre Tristan Bernard
"Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes" au Théâtre du Petit Saint Martin
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"Monsieur Fraize" à l'Européen
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques" au Musée de Montmartre

les films de la semaine :
Oldies but goodies avec :
"La Garçonnière" de Billy Wilder
et "Les Nuits de la pleine lune" de Eric Rohmer dans le cadre des rétrospectives à la Cinémathèque française
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"
et toujours :
"Avalanche hôtel" de Niko Tackian
"Dans l'ombre du brasier" de Hervé le Corre
"Le vieil homme et son chat, tome 1" de Nekomaki
"On dirait que je suis morte" de Jen Beagin
"Pygmalion" de Sandrive Revel
"Tête de tambour" de Sol Elias
"Un bref désir d'éternité" de Didier Le Pêcheur
"Un cadenas sur le coeur" de Laurence Teper

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=