Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Voxtrot
Conférence de presse  (Route du Rock 2007)  17 août 2007

Les rockers pré-pubères de Voxtrot débarquent sur la scène du Saint-Père au coucher du soleil mais on attend encore le levé de rideau. Car les mélodies power-pop du groupe d’Austin (Texas) manquent singulièrement de consistance, tout au plus de fermeté.

A l’image d’un album sur lequel manquent quelques singles (Pourquoi ne pas avoir inséré quelques titres des anciens EP ?) Emmené par leur leader à rayures, Voxtrot est avant tout un jeune groupe avec quelques moments gagnants (le "très bon malgré tout" Firecraker) mais encore trop de lacunes pour prétendre au trône.

Quelques concerts de plus et un sens plus aiguisé des mélodies donneront sans doute une meilleure assise au groupe encore trop teenager dans sa tête (et ses sweats). Rencontre avec Voxtrot à la sortie du concert.

Histoire du groupe ?

Ramesh Srivastava : J’ai enregistré les chansons dans mon coin, puis j’ai dut déménager pour mes études en Ecosse en 2001/2002. Nous composions les chansons pendant les vacances, lorsque je revenais à Austin. Le groupe était donc fait en intermittence. La transition vers un groupe professionnel s’est fait de manière assez naturelle, puisque nous jouions assez souvent dans un club d’Austin, qui s’appelle Emo’s, un endroit très populaire. Et le responsable de la salle nous a dit un jour : «Si vous voulez aller plus loin, faites moi signe». Je lui ai demandé si cela impliquait que je revienne à Austin, il m’a dit «oui». Je suis revenu ! (Rires)

Quels groupes américains vous-ont influencé ? On parle souvent du complexe d’infériorité des groupes américains face à l’Angleterre…

Ramesh Srivastava : Lorsque vous êtes jeunes il est simple de croire que l’Angleterre produit un meilleur rock. Mais des groupes comme Dinosaur Jr, Sonic Youth, sont américains et proposent une bonne alternative. Mais j’avoue que le mainstream US est absolument affreux…

Je ne pense pas que toutes les radios européennes soient toutes géniales, mais aux Etats-Unis il faut payer un droit de passage de plusieurs centaines de dollars pour passer sur la moindre radio ayant une audience conséquente… C’est absurde. Il reste quelques radios indépendantes importantes, quelques college radios mais sinon il est totalement impossible de percer naturellement aux USA.

Ceci est votre premier album, mais vous avez déjà sorti une poignée de singles impressionnants… Peut-on espérer un album de compilations de ces titres ?

Ramesh Srivastava : J’adorerai, mais avec de nouvelles compositions. Ceci serait surtout pertinent en dehors des USA pour le public qui s’intéresse à notre travail.

Etes-vous encore aujourd’hui sur un label indépendant ? N’avez-vous pas la tentation d’être connus du plus grand nombre via les gros médias de diffusion comme MTV ?

Ramesh Srivastava : Nous sommes encore sur un label indépendant, filiale de Beggars. Mais pour moi, dans ma tête en tout cas, Internet a déjà remplacé la TV, et Myspace est très important pour nous. Je n’arrive toujours pas à comprendre que des gens regardent encore MTV, enfin je veux dire pour moi c’est un ancien réflexe. Mais nos clips vont être relayés dessus, je suis quand même bien conscient que cela nous apportera un nouveau public !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Voxtrot
Voxtrot en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
Voxtrot en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
L'interview de Voxtrot (14 novembre 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de Voxtrot

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie)


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=